Avec sa confiance et son service retrouvés, Zverev gagne son premier match à Cincinnati

Deux semaines et demi après son sacre olympique à Tokyo, Alexander Zverev a enchaîné à Cincinnati où il a remporté son… premier match en se montrant assez impressionant face à Lloyd Harris, notamment au service. Le signe d’une confiance retrouvée.


Qu’il semble loin le temps où les questionnements existentiels d’Alexander Zverev se reflétaient essentiellement dans son service, devenu pour le moins erratique, pour ne pas dire catastrophique. Hier, c’est encore sur ce coup, qui devrait toujours être sa meilleure arme du haut de son 1,98 m, que l’Allemand a bâti sa victoire contre le Sud-Africain Lloyd Harris, 7-6, 6-2 en 1h16 de jeu. Avec notamment ce passing magistral sur la balle de 1er set.

Face au récent tombeur de Rafael Nadal à Washington, le n°5 mondial a fait parler la poudre, ne concédant qu’un total de 10 points sur son service (et aucune balle de break), remportant 86% de points derrière sa première balle, et servant 11 aces pour une seule double faute.

C’est d’ailleurs dans ce dernier domaine, celui des doubles fautes, que la solidité retrouvée de Zverev est la plus impressionnante. Rappelons-nous, lors de sa défaite en huitièmes de finale à Wilmbledon contre Felix Auger-Aliassime, il avait affiché un bilan catastrophique de 20 doubles fautes. Depuis, il en a commis quatre en sept matches…

Evidemment, cela change tout pour Sascha qui peut s’appuyer sur ce socle en béton pour frapper le reste de ses coups avec davantage d’insouciance et de légèreté. A confirmer encore en huitième face à l’Argentin Guido Pella (tombeur de Fabio Fognini) mais il semble bien que ce Zverev-là, bardé d’or et de confiance, puisse envisager la suite avec sérénité.

Your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *