Critiqué pour ses longues pauses toilettes, Tsitsipas s’est défendu : “Je ne vais pas arrêter de le faire”

Accusé de coaching pendant sa pause toilettes par Alexander Zverev et interrogé en conférence de presse sur la longueur de ses pauses depuis le début de la semaine, Stefanos Tsitsipas a expliqué qu’il n’arrêterait pas de le faire malgré les critiques.

Stefanos Tsitsipas, Masters 1000 Cincinnati 2021

Décidément, la pause toilettes affole le circuit depuis plusieurs mois ! Après « l’affaire » Novak Djokovic à Roland-Garros qui, selon Stefanos Tsitsipas, s’était transformé en un tout autre joueur après être rentré aux vestiaires alors qu’il était mené deux sets à zéro, c’est désormais le Grec qui fait l’objet de critiques sur le même sujet. 

Après la perte du premier set la nuit dernière face à Alexander Zverev, Stefanos Tsitsipas est rentré dans le vestiaire avec l’ensemble de ses affaires avant de revenir sous la colère de son adversaire. L’Allemand a soupçonné le numéro trois mondial d’avoir utilisé son téléphone pour recevoir des conseils de la part de son coach et père, Apostolos Tsitsipas, installé en tribunes. La réalisation avait d’ailleurs filmé ce dernier en train d’utiliser son téléphone au moment de la pause de son fils.

Interrogé par les journalistes sur la longueur de ses pauses toilettes depuis le début de la semaine, Stefanos Tsitsipas a d’abord ironisé puis a expliqué qu’il était quelqu’un qui transpirait beaucoup et qu’il avait tout simplement besoin de se changer. 

“Il n’y a rien de fou. Ce n’est pas de l’astrophysique. Je me rends aux vestiaires pour aller changer mon t-shirt. Je ne pense pas que ce serait très sympa si je changeais de short sur le court devant tout le monde. Je suis une personne qui transpire un peu plus que les autres. Je pense que c’est acceptable, c’est juste comme ça que ça marche pour moi. Certaines personnes m’ont taquiné et se sont moquées de ça, mais c’est juste comme ça que ça marche pour moi. Les gens doivent comprendre. Je ne vais pas arrêter de le faire, parce que ça me permet de me sentir mieux quand j’entre sur le terrain pour commencer un nouveau set.”

Stefanos Tsitsipas, Masters 1000 Cincinnati – Shelley Lipton / Icon SMI / Panoramic

Tsitsipas a critiqué l’attitude de l’arbitre 

Après l’affaire de la première pause, il y a également eu un petit incident à la fin du deuxième set lors de la demi-finale entre Stefanos Tsitsipas et Alexander Zverev. Le Grec a voulu retourner aux vestiaires avant le début du troisième set mais l’arbitre de la rencontre a refusé. Frustré, le numéro trois mondial a fustigé l’attitude de l’arbitre en conférence de presse. Pourtant la règle est claire, une seule pause toilettes autorisée lors d’une rencontre en deux sets gagnants. 

“L’arbitre n’a pas une bonne réputation sur le circuit. Je ne sais pas si la réaction de Zverev a influencé cela, ou si c’est dans le règlement, ce que je ne pense pas, je vérifierai plus tard. Un joueur doit être autorisé à aller aux toilettes pendant chaque set, pour autant que je le sache. L’arbitre, pour une raison quelconque, a voulu personnaliser les règles à sa guise, ce qui n’était pas agréable. J’ai eu des des problèmes avec cet arbitre dans le passé. Je ne sais pas pourquoi il est si strict.”

Que Stefanos Tsitsipas se rassure, à l’US Open, comme dans tous les tournois du Grand Chelem, il aura le droit à deux pauses toilettes.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *