De retour là où tout s’est arrêté : Medvedev en pleine crise avant le Rolex Paris Masters

La série de finales de Daniil Medvedev avait pris fin au Rolex Paris Masters en 2019. Cette fois, il espère se remettre sur les bons rails à Paris.

Daniil Medvedev, Saint-Pétersbourg 2020

En 2019, Daniil Medvedev avait enchaîné les finales : à Washington, au Masters 1000 de Montréal, au Masters 1000 de Cincinnati, à l’US Open, à Saint-Pétersbourg et au Masters 1000 de Shanghai. Avec trois titres à la clé (Cincinnati, Saint-Pétersbourg, Shanghai).

Cette incroyable série de finales a pris fin il y a un an, au Rolex Paris Masters. Le Russe, fatigué après 9 victoires consécutives sur le circuit ATP, avait perdu lors de son entrée en lice face à Jeremy Chardy (4-6, 6-2, 6-4). Puis, pour sa première participation au Masters de Londres, il n’avait remporté aucune rencontre, s’inclinant contre Stefanos Tsitsipas, Rafael Nadal et Alexander Zverev. Une fin de saison décevante pour l’homme fort de l’été. 

En 2020, Medvedev a eu du mal à confirmer

Medvedev sera de retour à Londres cette année, mais seulement parce que le système de classement ATP a été modifié suite à la pandémie de coronavirus. Le jeune joueur de 24 ans figure toujours dans le top 8 (actuellement 5e) parce qu’il a réussi à conserver beaucoup de points de sa belle campagne de 2019.

En ne comptant que ceux de 2020, Medvedev ne serait que 9e, et donc non qualifié pour le tournoi des maîtres. Cette saison, son bilan est de 18 victoires, 10 défaites et aucune finale. Le natif de Moscou avait bien commencé la saison avec quatre succès lors de l’ATP Cup, il avait même remporté sept de ses huit premiers matches de l’année. Mais tout s’est dégradé à compter de sa défaite en huitièmes de finale de l’Open d’Australie face à Stan Wawrinka. Depuis ce résultat, Medvedev a eu du mal à retrouver son niveau de l’été 2019.

Comme l’an dernier, le Russe a joué un très bon tennis à l’US Open, où il a atteint les demi-finales. Medvedev a notamment battu Andrey Rublev en quart de finale. Mais depuis, les deux amis ont connu des trajectoires complètement opposées. Rublev a remporté trois titres cet automne (Hambourg, Saint-Pétersbourg et Vienne) et s’est qualifié pour les quarts de finale de Roland-Garros, tandis que Medvedev a enregistré 3 victoires et 4 défaites au cours de la même période, les quatre revers ayant été infligés par des adversaires ne faisant pas partie du top 35…

Y-a-t-il encore de l’essence dans le réservoir ?

En 2019, Medvedev avait été génial jusqu’en novembre, puis aavait manqué de jus dans la dernière ligne droite. Le contraire peut-il se produire en 2020 ? Après avoir lutté pendant les 10 premiers mois, peut-il s’enflammer soudainement à Paris et à Londres ?

“Je ne me sens pas si mal”, a déclaré la tête de série numéro 3 lors de sa conférence de presse d’avant-tournoi. “Physiquement et mentalement, je me sens prêt pour la fin de la saison. Je ne me sens pas épuisé. C’est donc la chose la plus importante …. Je suis prêt à me battre et à montrer le meilleur de moi-même.”

“Je n’aime pas vraiment vivre dans le passé. Si c’était bon ou mauvais, je veux passer à autre chose. Je veux penser davantage à l’avenir. Par exemple, ce que je fais dans le présent – quand je suis à l’entraînement ou en match, je veux juste faire de mon mieux. Même si vous perdez quelques matchs, si vous travaillez dur, alors à la forme va revenir”.

Au 2ème tour du Rolex Paris Masters, Daniil Medvedev affrontera Kevin Anderson ou Laslo Djere.

Your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *