Abonnez-vous à la newsletter

Del Potro quitte le tennis professionnel à Buenos Aires, le genou brûlant et les yeux humides

Juan Martin Del Potro, handicapé par son genou droit, n’a pas vraiment pu défendre ses chances contre Federico Del Bonis (6-1, 6-3) au premier tour à Buenos Aires. Il arrête sa carrière après une décharge d’amour majuscule du public argentin.

Juan Martin Del Potro, Buenis Aires 2022 Juan Martin Del Potro élu pendant son premier tour de Buenos Aires contre Federico Del Bonis. © AI / Reuters / Panoramic

Juan Martin Del Potro s’était engagé à quitter le tennis professionnel sur le terrain, raquette en main. Il l’a fait cette nuit au premier tour de l’ATP 250 de Buenos Aires.

Le tableau de Buenos Aires | Le programme

Sa prestation, ternie par deux ans et demi sans compétition et une douleur permanente au genou droit, n’a plus grand chose à voir avec celles qui faisaient de lui un numéro trois mondial il y a encore quatre ans. Mais la large défaite de la “Tour de Tandil” contre son compatriote et ami Federico Delbonis (6-1, 6-3) en 1h23, n’était pas le principal sujet du jour.

Le sujet, c’était d’abord de savoir si ce match serait le dernier de Del Potro et si le joueur argentin de 33 ans allait recevoir l’hommage qui lui était dû. Les deux cases sont cochées. Après la rencontre, il a confirmé qu’il ne jouerait pas à Rio de Janeiro la semaine prochaine, malgré sa wild-card, et que son challenge personnel était désormais de se soustraire à la douleur pour le reste de sa vie d’homme.

Del Potro n’exclut pas de revenir mais…

Del Potro a laissé la porte ouverte à un retour éventuel en cas de réussite. Mais, il sait que les chances sont minces de le voir obtenir à court terme ce qu’il a espéré pendant vingt mois et n’a pas obtenu malgré trois opérations depuis sa fracture de la rotule droite.

« Aujourd’hui j’arrête, a dit Del Potro au micro après avoir séché ses larmes. Maintenant je dois m’occuper de mon genou pour le bien de mon existence et de ma vie quotidienne. Je laisse une ouverture au tennis, car ce que j’ai vécu ce soir est inoubliable. Et si mon dernier match a eu lieu ce soir, je quitte cette carrière heureux. »

Ce qu’a vécu Del Potro, désormais anecdotique 753e mondial, c’est l’amour de toute l’Argentine et des siens – sa mère et sa sœur étaient en tribunes –en night session sur la terre du central Guilermo Vilas de Buenos Aires. Plein jusque’à la gueule avant même le début du match, le stade a escorté Del Potro jusqu’à son dernier jeu, où il n’a pu retenir ses larmes avant même d’engager.

Le bandeau de Del Potro

Bien sûr Del Potro a essayé de peser sur la rencontre face au 42e mondial. Après un premier set abandonné à sa nervosité et au manque de repères, Del Potro a tenu trois jeux de service au second, a sauvé cinq balles de break au septième jeu mais il n’a plus la régularité et l’explosivité nécessaire pour franchir des tours sur terre battue en 2022.

Dans une soirée qui n’a pas manqué d’images fortes, la principale restera peut-être celle de Del Potro en train de laisser son bandeau sur le haut du filet avant d’abandonner la foule.

En écho aux ovations du public argentin, le monde du tennis a rendu hommage vibrant au vainqueur de l’US Open 2009, principalement sur les réseaux sociaux. Le joueur américain Frances Tiafoe, 33e mondial, qui a joué trois fois contre Del Potro sur le circuit (une victoire pour Tiafoe), a rédigé le message le plus poignant. « À mes yeux, tu es une légende vivante. Je n’ai qu’amour et respect pour toi, tu as laissé une grande empreinte sur ce jeu. » 

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.