Djokovic a vacillé mais reste invaincu

Novak Djokovic s’est qualifié pour la finale du Masters 1000 de Cincinnati en venant à bout de Roberto Bautista Agut (4-6, 6-4, 7-6). Le n°1 mondial, toujours invaincu en 2020, affrontera Milos Raonic en finale pour tenter d’égaler Rafael Nadal en remportant son 35e Masters 1000.

Djokovic Cincinnati 2020 Bautista

En faisant son entrée sur le court Louis-Armstrong de Flushing Meadows, Novak Djokovic savait qu’il n’aurait pas la tâche facile en demi-finale du Masters 1000 de Cincinnati. Roberto Bautista Agut restait sur trois victoires d’affilée sur dur (dont deux l’an passé) face à l’actuel n°1 mondial.

L’Espagnol ne s’est pas privé pour faire douter le Serbe, passant à deux points de lui infliger sa première défaite de la saison 2020 (Djokovic reste sur 22 victoires d’affilée) à l’issue d’un âpre combat (4-6, 6-4, 7-6). En finale, samedi, Djokovic affrontera Milos Raonic, tombeur de Stefanos Tsitsipas.

Appliqué, tenace, maître de son tennis et adepte des rallyes en fond de court, le 12e joueur mondial, déjà tombeur du tenant du titre Daniil Medvedev en quarts, a tout fait pour compliquer la vie du Serbe. Un changement de raquette et une prise médicamenteuse (pour des problèmes d’estomac) ne changeaient rien à l’affaire de l’ancien lauréat du tournoi (en 2018) dans le premier set. Une première manche marquée par de très nombreuses amorties et de trop nombreuses fautes directes (15) de la part de la tête de série n°1.

Appel au kiné, fermeture du toit et retour de Djokovic

En début de deuxième manche, Novak Djokovic demandait même l’intervention du kiné pour lui manipuler le cou – touché en début de tournoi, il avait déclaré forfait en double et avait également souffert lors de son entrée en lice.

Une manipulation cette fois salvatrice pour stopper la lancée de la locomotive Bautista Agut (4-1 et deux balles de 5-1). Mais un changement de tendance momentané, ce dernier a très vite retrouvé ses esprits (4-4) pour imposer un rythme effréné au n°1 mondial – assez rare pour être souligné.

C’est finalement l’interruption de quelques minutes pour fermer le toit (à 5-4 Djokovic) qui servait les intérêts du triple vainqueur de l’US Open. Cinq points après la reprise des débats, dans une acoustique étrange, il prenait le service adverse pour égaliser à un set partout (6-4).

Djokovic à deux points de la défaite

Mais le dernier set allait lui aussi réserver son lot de rebondissements. Malmené en début de 3e manche (1-2, break), Djokovic trouvait une nouvelle fois les ressources pour revenir et remporter quatre jeux d’affilée (5-2). Avant de complètement s’effondrer ! Méconnaissable, soudain sorti de sa bulle et incapable d’enchaîner les coups gagnants, il laissait Bautista Agut s’engouffrer dans la brèche. Jusqu’à servir pour le gain du match à 6-5 et passer à deux points du match (30A).

Moment choisi par le n°1 mondial pour redevenir lui même,  remporter les… 9 derniers points du match à l’issue d’un tie-break parfait (7 points à 0) et ainsi se qualifier – après 3 heures pile de jeu – pour sa 114e finale. Samedi (pas avant 19h, heure française), face à Milos Raonic, il tentera d’égaler Rafael Nadal en remportant le 35e Masters 1000 de sa carrière.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *