Djokovic complète sa collection : un titre à Rome et un record de plus

Novak Djokovic a fait respecter la hiérarchie, ce lundi, en finale du Masters 1000 de Rome. Le Serbe s’est imposé face à Diego Schwartzman en deux sets (7-5, 6-3) et remporte son 36ème Masters 1000, un record.

Djokovic Rome trophy
  • L’info principale : Novak Djokovic remporte son cinquième trophée à Rome face à Diego Schwartzman.
  • À savoir aussi : Le Serbe devient le joueur ayant gagné le plus de titres en Masters 1000 de l’histoire avec son 36ème trophée.
  • Pourquoi lire cet article : Vous apprendrez que le numéro un mondial a encore eu du mal à entrer dans son match, mais n’a pas tremblé dans les moments-clés.

Novak Djokovic entre un peu plus dans l’histoire. Grâce à sa victoire en deux sets (7-5, 6-3) face à Diego Schwartzman (No 8) ce lundi, en finale du Masters 1000 de Rome, le Serbe établit un nouveau record du nombre de titres remportés dans la catégorie, avec 36 ! Mal entré dans son match face à l’Argentin, 15eme à l’ATP et novice à ce stade de la compétition, Nole, tête de série numéro 1 du tournoi, s’est réveillé pour glaner une cinquième couronne dans la capitale italienne.

La mise en route fut pourtant compliquée pour le Serbe. Cela deviendrait presque une habitude pour lui. Mais cette fois-ci il a laissé le compteur est monté à 3-0 en faveur de son adversaire avant d’enfin terminer sa phase d’ajustement. Peu précis en revers, surtout sur ses amorties qu’il a très souvent laissé mourir dans le filet, Djokovic a bafouillé son tennis pendant un long moment avant de débreaker pour la première fois et d’enchaîner quatre jeux d’affilée.

Djokovic dépasse Pete Sampras

Et dans les moments chauds, celui qui va dépasser Pete Sampras au nombre de semaines passées en tant que numéro un mondial sait comment gérer pour sortir vainqueur. Le premier set s’est joué sur des détails en toute fin de manche que Schwartzman, qui disputait sa première finale de Masters 1000, n’a pas su tourner à son avantage.

Malgré le gain du premier set 7-5, Novak Djokovic a une nouvelle fois cédé sa mise en jeu dès le début du second acte, avant de hausser son niveau. Plus puissant, plus précis, le Serbe est revenu à hauteur de l’Argentin dès le jeu de service suivant, puis n’a plus laissé aucune chance au terrien d’à peine 1,70m. Nole a déroulé sa fin de match pour s’imposer à Rome et préparer de la meilleure des manières Roland-Garros, dont les qualifications ont déjà commencé. Le tournoi de la Porte d’Auteuil, il l’abordera en pleine confiance. Ça fait 312 jours que Djokovic n’a plus perdu une balle de match en compétition officielle. Un chiffre impressionnant qui suffit à montrer pourquoi cette année pourrait bien être la sienne, sur les terres de Nadal.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *