La pause est finie : le nouveau Thiem arrive à Madrid

Après un mois et demi de break, Dominic Thiem s’apprête à faire son retour au Masters 1000 de Madrid, où il a été le premier à ouvrir le Media Day, ce samedi.

Dominic Thiem, Madrid, 2019

On n’a plus vu Dominic Thiem sur un terrain depuis sa défaite d’entrée au tournoi de Dubai, mi-février, face au Sud-Africain Lloyd Harris. A vrai dire, ça fait même un peu plus que ça. A cette époque, on avait déjà perdu l’Autrichien, victime d’un burn-out qui couvait depuis son premier sacre en Grand Chelem l’an dernier à l’US Open, et qui avait fini par le rattraper en début de saison à l’Open Australie.

A Melbourne, après une victoire mémorable au 3e tour face à Nick Kyrgios, le n°3 mondial – désormais n°4 – s’était complètement éteint au tour suivant face à Grigor Dimitrov, laminé 6-4, 6-4, 6-0. Une défaite un peu trop grosse pour être honnête.

Thiem a fini par en expliquer récemment les ressorts cachés. Il n’avait pas supporté le reconfinement annoncé en Australie en plein milieu du tournoi, entre son match face à Kyrgios et celui face à Dimitrov. Pour lui, ce fut en quelque sorte la goutte d’eau qui fit déborder le vase, émotionnellement trop rempli depuis son sacre new-yorkais, après lequel il s’était subitement retrouvé face à une perte de sens et de motivation. Une sorte de vide vers lequel les conditions actuelles du circuit l’ont définitivement précipité.

« J’ai passé 15 ans à poursuivre un grand objectif sans regarder à gauche ou à droite, a-t-il déclaré au quotidien Der Standart. Pour cela, j’ai abandonné beaucoup de choses, je ne pensais qu’au tennis. Désormais, je veux changer un peu cela. »

Un mal-être reporté ensuite vers des problèmes physiques, avec des douleurs au pied et au genou notamment, qui ont fini par lui faire comprendre qu’il était vraiment de mettre les pouces quelque temps, quitte à manquer le début de saison sur sa surface favorite, la terre battue, où il rêve de gagner Roland-Garros en dominant Nadal en finale.

Thiem : « Les conditions à Madrid conviennent à mon jeu »

Désormais, Dominic Thiem revient, dit-il, le corps et l’esprit régénérés.

« Ça m’a fait du bien de faire une pause, j’en avait vraiment besoin. Mais maintenant, il est temps de revenir. Madrid était un bon endroit pour le faire. J’ai de très bons souvenirs là-bas, dans un tournoi où les conditions conviennent bien à mon jeu. Et le fait de revoir du public dans les tribunes, ça fait vraiment plaisir. »

Double finaliste dans la capitale espagnole en 2017 et 2018 (battu par Rafael Nadal et Alexander Zverev), Thiem espère maintenant avoir le temps nécessaire pour revenir à son top d’ici Roland-Garros, où il a également joué deux fois la finale (2018 et 2019, battu par Nadal).

« Je me suis beaucoup entraîné physiquement et tennistiquement, chez moi en Autriche, pour revenir. Je pense avoir retrouvé un bon niveau. Maintenant, de là à penser que je peux gagner Roland-Garros, je n’en sais rien. Mon but est de jouer un maximum de matches face aux meilleurs d’ici là. Et ainsi me donner toutes les chances d’arriver à Paris au meilleur de ma forme. »

Pour sa reprise, Thiem, qui est placé dans la partie haute du tableau (avec Nadal), débutera son tournoi face à un qualifié. Il pourrait ensuite retrouver Grigor Dimitrov, pour peut-être exorciser définitivement les mauvais démons du début de saison.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *