Félix Auger-Aliassime : « C’est difficile de trouver mieux que Toni Nadal »

En marge du Masters 1000 de Monte-Carlo, Félix Auger-Aliassime s’est exprimée au sujet de sa nouvelle association avec Toni Nadal.

Felix Auger-Aliassime and Toni Nadal in Monte Carlo, 2021

Désormais épaulé par Toni Nadal, Félix Auger-Aliassime s’est exprimé au sujet de cette nouvelle association qui débute cette semaine sur la terre battue du Masters 1000 de Monte-Carlo.

« Le but, c’est que ça se prolonge après la terre battue, sur toute l’année », a-t-il répondu pour Europsort. « Et peut-être même encore plus loin dans le futur, on verra bien. Je suis heureux qu’il soit avec moi. »

« Pourquoi Toni Nadal ? Comme entraîneur, c’est difficile de trouver mieux étant donné le palmarès qu’il a eu avec son neveu. C’est une belle opportunité d’apprendre des meilleurs, et voir ce que je peux faire pou passer un cap. L’important, c’est ça : continuer à m’améliorer pour devenir un meilleur joueur. C’est le but avec Toni. »

 

« Je ferai mon possible pour qu’il devienne un jour numéro 1 mondial » – Toni Nadal

Lors d’une visioconférence transcrite par l’ATP, Félix auger-Aliassime a précisé que son nouveau mentor, conservant par ailleurs ses fonctions de directeur de la Rafa Nadal Academy, ne serait pas présent sur chaque tournoi. Seulement lors des grandes occasions, comme ce beau costume qu’on ne sort qu’aux mariages.

« Toni sera là lors des tournois du Grand Chelem, et quelques autres évènements importants du calendrier », a détaillé Auger-Aliassime. « Mon but est d’atteindre le plus haut niveau du tennis grâce à son apport. »

Présent lors de cette visioconférence, Toni Nadal a comparé le chemin de son protégé à celui que Rafael Nadal a dû accomplir à ses débuts professionnels.

« Quand nous sommes arrivés sur le circuit avec Rafael, la situation était difficile, avec beaucoup de très bons jeunes comme Federer, Roddick, Hewitt, Coria, Nalbandian, Ferrero, Safin », a rappelé « Tio Toni ». « Atteindre le sommet semblait compliqué, mais nous nous sommes préparés dans avec l’objectif de pouvoir rivaliser avec eux. Je crois que Félix doit faire pareil. Actuellement, beaucoup de jeunes joueurs de qualité s’installent. Félix devra se battre avec Medvedev, Zverev, Thiem, Tsitsipás et d’autres encore qui arrivent, comme Alcaraz et Sinner. La compétition sera rude, mais je pense que Félix sera au rendez-vous. (…) Je ferai mon possible pour qu’il devienne un jour numéro 1 mondial. Je n’ai aucun doute sur sa capacité à y arriver. Mais, pour le moment, il doit encore travailler. »

Cette semaine, Félix Auger-Aliassime, 20 ans, est 21e au classement ATP. Aucun joueur plus jeune ne fait mieux. Mais, juste derrière lui, Jannik Sinner commence à pousser. 22e, l’Italien de 19 printemps n’a que 4 points de retard sur le Canadien.

 

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *