Ruud et Schwartzman ont dû cravacher à Indian Wells

Respectivement vainqueurs de Lloyd Harris (n° 26) et Dan Evans (n° 18) ce lundi, Casper Ruud (n° 6) et Diego Schwartzman (n° 11) vont s’affronter en huitièmes de finale à Indian Wells.

Casper Ruud, à Indian Wells en 2021

Respectivement classés têtes de série numéros 6 et 11 du Masters 1000 d’Indian Wells, Casper Ruud et Diego Schwartzman ont eu le temps de bronzer sous le soleil californien ce lundi. Le Norvégien a eu besoin de 2 h 51 pour se défaire de Lloyd Harris (n° 26) 6,7, 6-4, 6-4 ; l’Argentin est lui resté 2 h 19 sous le cagnard pour venir à bout de Dan Evans (n° 18) 5-7, 6-4, 6-0.

Après une bonne entame de match récompensée d’un break à 2-1, « El Peque » a servi pour la manche initiale à 5-3. Là, subitement, face à un Evans qui ne lâche jamais rien, il a flanché. Cédant son engagement deux fois, il a perdu les quatre derniers jeux du set, en ne gagnant plus un seul point sur la mise en jeu adverse.

Breaké d’entrée de deuxième round, Schwartzman est peu à peu parvenu à imposer sa cadence face à la cuisine variée du Britannique. Au point de l’écœurer. Mené 7-5, 4-2, le natif de Buenos Aires n’a plus perdu le moindre jeu jusqu’à la fin du duel. En huitièmes de finale, il a désormais rendez-vous avec Casper Ruud.

Une affiche Ruud – Schwartzman en huitièmes de finale

« Ça va être dur, je connais bien Diego, c’est un super gars, on a une super relation et on s’entraîne parfois ensemble », a confié Ruud lors de l’interview sur le court après son succès contre Harris. Face à ce dernier, le Scandinave, titré à San Diego, a mis du temps à trouver la clef pour s’ouvrir les portes d’une sixième victoire consécutive.

Ne se procurant aucune balle de break dans la manche d’ouverture, et en sauvant trois, le natif d’Oslo a été globalement un ton en-dessous de son rival du jour avant de céder logiquement au jeu décisif, 7 points à 4. Lors du deuxième set, il a d’abord fait le dos rond en écartant quatre occasions de break à 2-1, avant de sauter sur sa seule occasion. A 4-4, sur sa première balle de break, il a trouvé la faille.

Arrachant un troisième round malgré une balle de débreak, il a ensuite pris le dessus. Convertissant une de ses quatre opportunités de break sans en concéder aucune lors du dénouement, il a su jouer sur sa grande force pour s’imposer. « J’ai pu mettre beaucoup de lift avec mon coup droit, je me suis senti plus à l’aise (à la fin) », a-t-il expliqué. S’il est mené 4-2 dans son face-à-face avec Schwartzman, Ruud a remporté lors deux derniers affrontements.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *