Sale temps pour les N.2 à Miami : Après Osaka, Medvedev passe à la trappe

Daniil Medvedev n’a pas pu résister à un Roberto Bautista Agut costaud ce mercredi et qui s’est imposé logiquement en quarts de finale du Masters 1000 de Miami (6-4, 6-2). Le Russe manque une opportunité de se rapprocher de Novak Djokovic au classement ATP, quand l’Espagnol défiera Jannik Sinner pour sa première demi-finale en carrière dans ce tournoi.

Daniil Medvedev Miami Open

Masters 1000 Miami – Quarts de finale
Bautista Agut (N.7) bat Medvedev (N.2) : 6-4, 6-2

  • L’information principale : Daniil Medvedev a été surclassé par un Roberto Bautista Agut ultra-solide.
  • Vous apprendrez aussi : L’Espagnol s’impose comme l’une des bêtes noires du Russe sur le circuit ATP.
  • Pourquoi vous devez lire cet article : Pour découvrir que cette défaite pénalise fortement Medvedev dans sa chasse à la première place mondiale.

Depuis 2019, et si la pandémie de coronavirus n’avait pas annulé l’édition 2020 puis contraint d’ajuster le tournoi 2021 et de délaisser le Hard Rock Stadium, le Masters 1000 de Miami doit se disputer dans le stade local de football américain, maison des Dolphins. Il ne fallait pourtant pas mettre un dauphin dehors ce mercredi sur les courts floridiens. Après Naomi Osaka, N.2 mondiale chez les femmes et terrassée par Maria Sakkari en deux petits sets (6-0, 6-4), Daniil Medvedev, N.2 mondial chez les hommes, a subi le même sort en session de nuit, et quasiment sur le même score (6-4, 6-2). Son bourreau : Roberto Bautista Agut, tête de série N.7, qui en est désormais à trois victoires en autant de confrontations face au Russe.

Le vétéran espagnol se qualifie ainsi pour les demi-finales, une première pour lui à Miami, et y affrontera Jannik Sinner. Medvedev rate l’occasion de sérieusement rapprocher de Novak Djokovic au classement ATP et de menacer la première place du Serbe. Huitième-de-finaliste à Miami il y a deux ans, le Russe ne lui reprend que 90 points et reste à plus de 1 900 points. Un écart qui lui compliquera fortement la tache pour s’installer sur le trône dans les mois à venir.

Bautista Agut : “J’ai fait de très bonnes choses pour le mettre sous pression”

Déjà au troisième tour, Medvedev était passé près de la correctionnelle, quand des crampes l’avaient assailli dans le deuxième set de son match contre Alexei Popyrin. Mais il s’en était sorti par miracle. Cette fois, le résident monégasque n’était pas forcément diminué physiquement. Mais il est tombé sur un Bautista Agut en état de grâce. 69% de points gagnés derrière sa première, encore plus efficace derrière sa seconde (73%), solide sur les points importants (3/3 sur les balles de break à négocier sur son service) : le 12e joueur mondial a récité sa partition. Il a aussi fait preuve d’un opportunisme certain, à l’image de la fin du premier set. Bautista Agut a breaké au meilleur moment, à 4-4, pour servir pour le gain de la manche dans la foulée. Il a alors sauvé une balle de débreak pour finir par conclure.

Roberto Bautista Agut, Miami, 20

Ce boost de confiance l’a porté tout au long d’un deuxième set à sens unique. Breaké d’entrée de manche et vite mené 4-1, Medvedev a fini par baisser les armes. Non sans fracasser une raquette de frustration au passage.

“Bien sûr que s’il a cassé sa raquette, c’est parce qu’il a perdu patience. J’ai fait de très bonnes choses pour le mettre sous pression et le mettre dans cet état.”

Comme cette faculté à ne pas laisser respirer sur seconde balle (33% de points gagnés seulement par Medvedev). Avec six petits jeux marqués, le Russe a concédé sa défaite la plus lourde depuis février 2020 (4 jeux inscrits contre Gilles Simon à Marseille).

“Il a gagné beaucoup de matchs, il est N.2 mondial, donc je suis très heureux et fier de la façon dont j’ai joué aujourd’hui (mercredi), s’est félicité Bautista Agut sur le court après la rencontre. Je pense que j’ai affiché un super niveau sur le court.”

Bautista Agut vers une deuxième finale en Masters 1000

Au tour suivant, Bautista Agut retrouvera Sinner, contre qui il s’était incliné en huitième de finale à Dubaï au terme d’un match particulièrement accroché (6-4, 3-6, 7-5).

“C’était un match très dur à Dubaï, et c’était un score très serré. Il joue bien, il a très solide et frappe très bien la balle. Je pense qu’il va falloir jouer un match du même niveau que ce soir.”

Avec à la clé pour RBA une deuxième finale en Masters 1000, après celle disputée à Shanghai en 2016 et perdue contre Andy Murray (7-6, 6-1).

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *