Pas de quarantaine à Miami mais une bulle sanitaire

Les organisateurs du tournoi de Miami ont expliqué qu’il n’y aurait pas de quarantaine pour les joueurs mais une bulle sanitaire comme ce qui avait été mis en place à l’US Open.

Miami Open 2019

Soulagement pour les joueurs et joueuses qui prévoient de jouer à Miami fin mars, ils ne vivront pas de quarantaine comme en Australie. Dans un document consulté par Tennis Majors, les organisateurs du tournoi floridien ont dévoilé les mesures qui seront en vigueur du 24 mars au 4 avril 2021. Une bulle sanitaire pour protéger les joueurs sera mise en place. Ils ne pourront quitter l’hôtel que pour se rendre sur le site du tournoi.

« Afin d’éviter de vous mettre en danger et de mettre les autres en danger, les joueurs et leurs accompagnants sont tenus de rester sur le site du tournoi ou à l’hôtel. De même pour les repas. Tout manquement à cette règle entraînera des amendes et le retrait des joueurs de l’événement. »

Une quarantaine en attendant le résultat du 1er test

Pour les joueurs et joueuses faisant le déplacement depuis l’étranger, un test négatif de moins de 3 jours ou un document attestant un rétablissement complet de la Covid-19 devra être présenté à la compagnie aérienne avant de pouvoir embarquer et pénétrer sur le sol américain. En arrivant à Miami, ils seront testés et devront observer une quarantaine en attendant les résultats.

« Ce n’est qu’après avoir reçu un résultat négatif que le joueur et ses accompagnants pourront recevoir une accréditation pour le tournoi et un accès complet au site. Un test supplémentaire sera effectué quatre jours après le premier test. »

Pas de huis-clos, un prize-money en baisse

Après avoir retrouvé la joie de jouer devant du public à l’Open d’Australie, les joueurs retrouveront leurs fans à Miami. Les spectateurs auront le droit d’assister aux matchs mais la jauge sera limitée.

«Nous sommes heureux de pouvoir offrir aux fans l’occasion unique de voir les plus grands joueurs du monde s’affronter dans l’un des tournois les plus prestigieux du tennis. Compte tenu de l’évolution de la situation de Covid‐19, nous restons déterminés à maintenir un environnement sûr et agréable pour tous les invités», a précisé l’organisation.

Le prize money a en revanche été coupé. Les vainqueurs gagneront 300 110 $, soit une baisse de 80% par rapport à ce que Roger Federer et Ashleigh Barty avaient touché en 2019 (1,354 million de dollars). Le prize money global est passé de 16,7 millions de dollars en 2019 à « seulement » 3,34 millions de dollars en 2021.

Roger Federer, Miami Open 2019

Le tournoi n’avait pas pu avoir lieu l’an dernier en raison de la situation sanitaire. Le tenant du titre est toujours Roger Federer chez les hommes, qui avait soulevé le trophée en 2019 en battant John Isner en finale, et Ashleigh Barty chez les femmes.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *