L’improbable épopée d’Evans à Monte-Carlo se poursuit

Dan Evans a poursuivi son incroyable parcours à Monte-Carlo ce vendredi, en renversant David Goffin en quart de finale. Le Britannique disputera samedi sa première demi-finale de Masters 1000 en carrière, contre Stefanos Tsitsipas.

Dan Evans, Monte-Carlo, 2021

Masters 1000 Monte-Carlo – Quart de finale
Evans bat Goffin (N.11) : 5-7, 6-3, 6-4

  • L’information principale : Dan Evans s’est qualifié pour sa première demi-finale en Masters 1000 en carrière en renversant David Goffin.
  • Vous apprendrez aussi : Evans a gagné autant de matchs cette semaine que dans toute sa carrière sur terre battue.
  • Pourquoi vous devez lire cet article : Parce que Goffin se mordra les doigts de ses opportunités de break non converties.

Il fallait être sacrément visionnaire pour imaginer Dan Evans dans le dernier carré du Masters 1000 de Monte-Carlo. Et pourtant, le Britannique disputera bien les demi-finales du tournoi ce samedi, contre Stefanos Tsitsipas, tombeur plus tôt dans la journée d’Alejandro Davidovich Fokina, contraint à l’abandon après avoir perdu le premier set en raison d’une blessure à la cuisse gauche. Evans est venu à bout de David Goffin (5-7, 6-3, 6-4) après 2h41′ d’un combat acharné et par moments décousu, dans des conditions rendues difficiles par le vent. Le natif de Birmingham goûtera, à 30 ans, au prestige d’une demi-finale de Masters 1000 pour la première fois de sa carrière.

Mais le plus fou dans tout ça, c’est qu’Evans la jouera sur terre battue, surface sur laquelle il n’avait plus gagné la moindre rencontre depuis 2017 avant d’arriver à Monte-Carlo et il n’y avait remporté que quatre de ses 17 matchs joués sur le circuit ATP. Il a doublé ce total cette semaine, avec un sacré tableau de chasse à son actif : Dusan Lajovic (finaliste en titre du tournoi), Hubert Hurkacz (vainqueur du premier Masters 1000 de la saison, à Miami), Novak Djokovic (N.1 mondial et double vainqueur à Monte-Carlo) et maintenant David Goffin (tête de série N.11 du tournoi).

Goffin n’a pas saisi ses opportunités

En pleine confiance après son début de semaine idyllique, Evans a breaké d’entrée et a vite tissé sa toile pour attirer Goffin dans le piège de son jeu fait de variations. Mais le Belge a pris la mesure de son adversaire au fil du premier set. Quand le Britannique a servi pour le gain de la manche, à 5-4, Goffin a réussi le débreak à sa troisième opportunité. Sonné, Evans n’a pas su réagir de suite et son adversaire lui a chipé une deuxième fois son engagement dans la foulée. Grâce à quatre jeux empochés d’affilée, Goffin a pris les devants au score, comme par miracle.

David Goffin, Monte-Carlo, 2021

Evans aurait pu s’écrouler. Mais ce n’est pas le genre de la maison. Au moins ce n’est plus son genre, sur cette terre battue qui ne lui réussissait pas jusqu’à maintenant. Un break à 1-1, un autre à 5-3 pour conclure la manche, et Evans réalisait le coup parfait, pour entamer le set décisif sur sa mise en jeu. Le Britannique a harcelé Goffin, n’a jamais hésité à prendre le filet (29 points gagnés sur 40 montées) et s’est montré encore plus agressif sur les points importants. C’est ainsi qu’il a réussi à effacer sept balles de break contre lui au cours de la troisième manche. Sur l’ensemble de la rencontre, il en a sauvé quinze sur dix-sept concédées.

Evans n’a jamais fait le poids contre Tsitsipas

Bousculé dans ses certitudes et peu à l’aise avec son coup droit, autant capable de faire des différences (27 de ses 35 coups gagnants) que de lui échapper (26 de ses 47 fautes directes), Goffin a frôlé la correctionnelle une première fois à 3-2 contre lui, quand l’arbitre a mal jugé une deuxième balle qui était faute et n’a pas validé le break qui devait revenir à Evans. Mais ce n’était que partie remise pour le Britannique, qui a conclu l’affaire sur le service adverse et sur une grossière faute de coup droit du Belge. Comme un symbole.

Evans sera désormais confronté à Tsitsipas, qui n’a pas passé qu’une petite sur le Court central du Monte-Carlo Country Club ce vendredi. Appliqué en début de match, puis perturbé par le temps mort médical demandé par Davidovich Fokina, soigné pendant sept minutes au bord du terrain, le Grec s’est fait une petite frayeur en se faisant breaker à 3-3. Mais il a mis un coup d’accélérateur par la suite pour empocher le premier set. Le chant du cygne pour « ADF », en larmes après avoir été contraint à l’abandon pour son premier quart de finale en Masters 1000. Evans avait affronté deux fois Tsitsipas en 2020 et avait été surclassé à chaque fois, dont une sur la terre battue de Hambourg (6-3, 6-1). Mais comme le Britannique a décidé de réécrire son histoire sur terre battue à Monte-Carlo, ce n’est peut-être pas un si bon signe pour le Grec.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *