Tsitsipas – Rublev : Il ne leur manque plus que ça pour changer de dimension

Stefanos Tsitsipas et Andrey Rublev, deux des hommes en forme du circuit ATP en 2021, s’affronteront en finale du Masters 1000 de Monte-Carlo dimanche. Avec le sentiment tenace que cette journée pourrait agir comme un déclic pour celui qui en sortira vainqueur.

Stefanos Tsitsipas, Andrey Rublev

Serait-ce le début d’une nouvelle rivalité au sommet du tennis masculin ? Stefanos Tsitsipas et Andrey Rublev s’affronteront dimanche en finale à Monte-Carlo, chacun avec l’ambition de décrocher leur premier titre en Masters 1000. Les éliminations précoces du numéro 1 mondial Novak Djokovic et de l’undécuple du tournoi Rafael Nadal, ainsi que l’absence de Dominic Thiem, ont ouvert le tableau. Et ce n’est pas vraiment une surprise que ce soit deux des joueurs en forme de 2021 qui en ont profité pour se retrouver en finale.

C’est une vraie opportunité pour les deux hommes. Tsitsipas disputera sa troisième finale en Masters 1000, après avoir perdu au Canada en 2018 (contre Nadal) et à Madrid en 2019, sur terre battue déjà (contre Djokovic). Ce sera en revanche inédit pour Rublev, qui couronnera ainsi 14 derniers mois impressionnants, période au cours de laquelle il a remporté six titres et s’est installé dans le Top 10, alors que son bilan de 20 victoires pour quatre défaites en 2021 en fait le joueur qui a le plus gagné sur le circuit ATP cette année. Il est déjà assuré de dépasser Roger Federer pour grimper à la 7e place mondiale et améliorer son meilleur classement en carrière. S’il s’impose dimanche, il devancera même Alexander Zverev et se glissera au sixième rang.

Tsitsipas n’est pas si loin sur la saison. Le Grec a atteint les demi-finales de l’Open d’Australie et la finale à Acapulco cette année, pour un bilan de 17 succès pour cinq défaites. S’il devait gagner dimanche, il dépasserait Djokovic à la Race ATP et en occuperait la deuxième place. Derrière… Rublev.

Egalité parfaite dans les confrontations directes

Ce sera la septième confrontation entre les deux hommes, à égalité à 3-3 dans les affrontements, en incluant le premier au Masters Next-Gen en 2018, alors remporté par Tsitsipas.

  • 2021 – Rotterdam (Demi-finale) : Rublev bat Tsitsipas 6-3, 7-6
  • 2020 – Masters (Phase de groupes) : Tsitsipas bat Rublev 6-1, 4-6, 7-6
  • 2020 – Roland-Garros (Quart de finale) : Tsitsipas bat Rublev 7-5, 6-2, 6-3
  • 2020 – Hambourg (Finale) : Rublev bat Tsitsipas 6-4, 3-6, 7-5
  • 2019 – US Open (Premier tour) : Rublev bat Tsitsipas 6-4, 6-7, 7-6, 7-5
  • 2018 – Masters Next-Gen (Demi-finale) : Tsitsipas bt Rublev 4-3, 3-4, 4-0, 2-4, 4-3

“Si vous regardez les chiffres, Stefanos est assurément l’un des top joueurs que j’ai le plus affronté. On s’est déjà joué cette année, on s’est affronté tellement de fois l’année dernière. Je me sens bien, je suis heureux de jouer une nouvelle finale, surtout ma première en Masters 1000. Ce sera un match difficile. Comme je l’ai dit, on s’est déjà beaucoup affrontés l’année dernière. Parfois il a gagné, parfois c’était moi. La plupart des matchs étaient super serrés, en trois sets. Il n’y a pas grand-chose à dire. J’espère que nous produirons un super tennis et que les téléspectateurs prendront du plaisir.”

Andrey Rublev, Monte-Carlo, 2021
Antoine Couvercelle / Panoramic

Le fait que leur première confrontation en finale de Masters 1000 se déroule sur terre battue n’est pas si surprenant. Chacun de ces deux-là pourrait clamer que la terre battue est sa surface favorite, même s’ils obtiennent aussi d’excellents résultats sur dur. Sur les 52 dernières semaines, Rublev est à 10-2 sur ocre. Tsitsipas est à 9-3. Et la qualification du Russe aux dépens de Nadal en quarts de finale est incontestablement le temps fort de la semaine.

Des interrogations à effacer

Et pourtant, il y a encore des interrogations au sujet des deux hommes, Tsitsipas ayant perdu ses trois derniers finales et Rublev pas encore une valeur sûre dans les grands matchs, contre les meilleurs joueurs, malgré ses 12 derniers mois de haut niveau. Les deux hommes s’étaient ainsi raté à Miami au début du mois. Hubert Hurkacz, qui avait renversé Tsitsipas en quart de finale, avait battu Jannik Sinner en finale d’un tournoi sans Djokovic, Nadal, Federer et Thiem.

Mais la finale de dimanche pourrait être un tournant. Djokovic et Nadal étant encore en manque de compétition, à la recherche de leur meilleur niveau, celui qui soulèvera le trophée dimanche prendra un boost de confiance à l’approche de Roland-Garros, que les deux hommes aborderont avec l’espoir d’aller loin dans le tournoi.

Tsitsipas savoure le fait de ne pas avoir souffert pour se hisser en finale et se sent en pleine possession de ses moyens.

Stefanos Tsitsipas, Monte-Carlo, 2021

“Je me sens bien, plein d’énergie, j’ai encore beaucoup de gaz. J’ai conclu tous mes matchs en deux sets, c’est un vrai plus. Je suis heureux de jouer de cette manière, je prends match après match, je les aborde tous avec la même intensité et la même énergie. Evidemment que boucler les matchs en deux manches, ne pas jouer de rencontres en trois sets, a bien aidé. On verra demain, je suis vraiment focalisé là-dessus. Je ne veux pas en dire plus.”

Enfin le passage de témoin ?

Malgré tout ce qu’ils ont déjà accompli sur le circuit ATP, gagner un Masters 1000 ferait passer les deux joueurs dans une nouvelle dimension. Tsitsipas estime qu’il est temps que la nouvelle génération prétende aux plus grands titres.

“On est habitués à voir Djokovic et Nadal aller loin dans les tournois. Il faut laisser les jeunes montrer ce qu’ils valent. C’est comme ça que ça devrait se passer de temps en temps. Peut-être même toujours. Il est temps que ça devienne la norme, que ce ne soit plus une exception.”

Le fait que ni Djokovic ni Nadal ne se trouvera de l’autre côté du filet pourrait ajouter de la pression sur les épaules des deux joueurs, qui savent bien l’opportunité qui se présentera à eux. Mais Tsitsipas assure que ça n’aura aucune influence.

“Il s’agit plus de savoir à quel point j’en ai réellement envie. Ça ne met pas forcément plus de pression. C’est juste de la détermination, cette volonté de me dépasser pour obtenir ce que je veux. Je ne veux pas voir ça comme de la pression.”

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *