Tennis is back ! Ce qu’il fallait voir hier à Cincinnati

Après 175 jours sans tennis, le circuit ATP a repris samedi au tournoi de Cincinnati. Andy Murray a triomphé contre Frances Tiafoe pour son retour, et Coco Gauff s’est faite sortir d’entrée par Maria Sakkari. Auger-Aliassime a lui aussi « brillé », et Benoît Paire a abandonné sans avoir remporté un jeu.

Shapovalov - Cincinnati

La femme du jour : Maria Sakkari terrasse la jeunesse de Coco Gauff

Un match à sens unique, et une lourde défaite, d’entrée, pour l’espoir américaine de 16 ans Coco Gauff. En 1h04 de jeu, Maria Sakkari lui a fait vivre un enfer (6-1, 6-3) au Masters de Cincinnati. Le Grecque de 21 ans, 21e mondiale et tête de série n°13, n’a pas laissé de place au doute : 4 aces, 14 coups gagnants, et le deuxième tour en poche. Elle a même bénéficié des erreurs de Gauff (24 fautes directes). Sakkari devra se servir de ce match discipliné pour son deuxième match (contre Putintseva ou Zhang), et Gauff devra se servir de cette leçon. Dans une semaine, elle disputera son deuxième US Open.

Sakkari - Palerme

L’homme du jour : Félix Auger-Aliassime, le premier

175 jours et presque six mois d’attente. Felix Auger-Aliassime a donné le coup d’envoi de la reprise du circuit ATP, samedi, au tournoi de Cincinnati. Et comme un symbole, à New York, le Canadien a eu du mal à rentrer dans son match contre Nikoloz Basilashvili, devant les tribunes vides du court 17 de Flushing Meadows. Il s’est finalement débarrassé du Géorgien (6-4, 6-1). Après un premier set poussif, où il a été breaké à deux reprises, « FAA » s’est repris en remportant neuf des dix derniers jeux du match. Son compatriote Denis Shapovalov s’est lui débarrassé de Marin Cilic (6-3, 6-3).

Le combat du jour : Andy Murray est compétitif

Retour gagnant pour Andy Murray. Pour son premier match de l’année 2020, le Britannique s’est qualifié pour le deuxième tour du tournoi de Cincinnati au terme d’un duel intense contre Frances Tiafoe, 81e mondial (7-6, 3-6, 6-1). Murray, redescendu à la 129e place du classement ATP, a notamment montré qu’il était physiquement préparé. Il l’a prouvé en remportant un rallye d’un passing de coup droit croisé gagnant, après avoir couvert tout le terrain pour contrer les attaques de Tiafoe. A 33 ans, Murray défiera au tour suivant Alexander Zverev, numéro 7 mondial. L’Allemand était directement qualifié pour le deuxième tour.

« Ce n’était pas une vraie atmosphère, pour être honnête, a soufflé Murray après le match, en référence aux tribunes vides. C’est un peu délicat de jouer dans ces conditions. C’est un peu cliché, mais tu dois te créer toi-même ta propre atmosphère sur le court. »

[bloc_twitter src= »https://twitter.com/TennisTV/status/1297269219608985605?s=20″]

L’outsider du jour : Berankis fait chuter Tommy Paul et affrontera Djokovic

Quinze places d’écart, et une belle performance pour Ricardas Berankis. Le numéro 72 mondial a fait chuter Tommy Paul, 57e, en trois sets (6-7, 6-4, 7-5). Un combat acharné où le Lituanien est apparu affuté physiquement. Avec Frances Tiafoe et Sam Querrey, Paul est le troisième américain sorti d’entrée. Berankis affrontera lundi Novak Djokovic. Cette-fois ci, il y aura soixante-et-onze places d’écart.

La vie à huis clos : le toss… à quatre mètres de distance

Le premier match ATP depuis six mois et l’arrêt du circuit à cause de la pandémie de coronavirus a suscité une image spectaculaire. Pour la première fois de l’ère ATP, Felix Auger-Aliassime et Nikoloz Basilashvil ont effectué un toss (le tirage au sort)… à quatre mètres d’écart, distances physiques obliges. Et les tirages au sort se sont enchaînés de la même manière toute la journée.

[bloc_twitter src= »https://twitter.com/gokotaskes/status/1297189178430623746?s=20″]

La phrase du jour, Victoria Azarenka : « Cela me brise le cœur »

Après sa victoire contre Donna Vekic (6-2, 6-3) au premier tour du tournoi de Cincinnati, Victoria Azarenka a été interrogée sur la situation en Biélorussie. Le pays est secoué par un mouvement de protestation historique, sévèrement réprimé, depuis l’élection présidentielle contestée d’Alexandre Loukachenko.

« Cela me brise le coeur de voir ce qui se passe, a déclaré la Biélorusse en conférence de presse. C’est dur de ne pas être là-bas et de ne pas comprendre tout ce qui se passe. C’est très triste. Et il m’est très difficile de parler de ce sujet. J’espère juste que la violence va s’arrêter au plus vite. Je ne peux même pas en parler sans avoir les larmes aux yeux. J’essaye de faire ce que je peux loin des caméras, en luttant à ma manière. »

L’image du jour : La « Fashion Week » à Cincinnati

Presque personne n’était présent en tribune pour voir le défilé de mode à Cincinnati. Mais la ligne de vêtement digne de celle d’Andre Agassi a tout de même fait parler. Plusieurs joueurs, dont Felix Auger-Aliassime, ont littéralement brillé grâce à la nouvelle tenue « sauvage » de Nike : jaune fluo, taches noires sur fond blanc, short gris, chaussures brillantes.

La tenue de Tommy Paul se rapprochait encore plus de celle d’Andre Agassi. Denis Shapovalov et Frances Tiafoe ont aussi vêtu des tenues issues de cette ligne vintage.

Le point du jour : Benoît Paire, le show avant le froid

Benoît Paire n’est pas resté longtemps sur le court contre Borna Coric : il a abandonné alors qu’il était mené 6-0, 1-0. Mais il a eu le temps de jouer le plus beau point du jour, conclu par une amortie en finesse.

[bloc_twitter src= »https://twitter.com/TennisTV/status/1297222371007496192?s=20″]

Le « Frenchie » du jour : Benoît Paire et son sens de la bulle

Sept jeux perdus, et puis s’en va. Benoît Paire n’a pas montré beaucoup de résistance face au Croate Borna Coric. Il a abandonné au deuxième set alors qu’il était mené 6-0, 1-0. Le numéro 22 mondial avait prévenu ses fans sur Instagram : il faudra être patient pour voir le Français être à son meilleur niveau. Il en est encore loin, en effet. Face au numéro 33 mondial, Paire a connu une grosse baisse physique après seulement deux jeux. Il sera présent à l’US Open, dans une semaine.

Benoît Paire, The Rebel in action at UTS (night session)

Le jour d’après : Les trois affiches à ne pas rater dimanche

Le numéro 6 mondial Stefanos Tsitsipas fait sa rentrée dimanche au tournoi de Cincinnati. Le Grec espère remporter son premier titre du Grand Chelem dans une semaine, à l’US Open. Le test sera aussi très grand pour Grigor Dimitrov. Le 19e mondial, qui a été physiquement marqué après avoir contracté la Covid-19, affronte le Français Ugo Humbert. La Française Alizé Cornet, qui a battu au premier tour l’Américaine Catherine McNally (6-0, 6-4), se mesurera à la 4e mondiale Sofia Kenin. 

Stefanos Tsitsipas (n°4) – Kevin Anderson : deuxième tour, 23 août, 23h00 environ.

Grigor Dimitrov – Ugo Humbert : premier tour, 23 août, 21 heures.

Sofia Kenin (n°2) – Alizé Cornet : deuxième tour, 24 août, 1h00 du matin.

Le programme complet est ici (ajouter 6 heures pour l’horaire français)

Les matchs du deuxième tour de lundi confirmés

Novak Djokovic – Ricardas Berankis : heures à déterminer.
Alexander Zverev –  Andy Murray : heures à déterminer.
Naomi Osaka – Karolina Muchova : heures à déterminer.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *