Nadal défait… mais rassuré

Rafael Nadal s’est incliné face à Dominic Thiem ce mardi (7-6, 7-6) au terme d’une opposition de très haut niveau. Mais en dépit de cette défaite, le numéro 2 mondial a fait le plein de confiance dans l’optique de la suite du Masters.

C’est accompagné de doutes légitimes que Rafael Nadal a posé ses valises à Londres, en fin de semaine dernière. Gagner le Masters ? L’Espagnol, n’y est jamais arrivé, même au plus fort de sa domination sur le circuit mondial. Et sa précédente sortie sur dur, lors du Rolex Paris Masters, n’avait pas été des plus convaincantes (élimination en demi-finale face à Alexander Zverev). Ce mardi, à l’occasion de son deuxième match de la phase de groupes, le numéro 2 mondial a de nouveau été battu, par Dominic Thiem cette fois (7-6, 7-6). Pas de quoi, cependant, saper son moral. Bien au contraire.

Nadal plus confiant « qu’il y a cinq jours »

Éblouissant duel ayant duré 2h27, ce Nadal – Thiem a été une véritable ode au tennis et restera, à n’en pas douter, dans les annales de cette année 2020 si particulière. Bien conscient d’avoir disputé une partie d’une qualité technique exceptionnelle, le Majorquin n’a pas semblé touché par ce revers qui, paradoxalement, ne lui a pas empêché de faire le plein de confiance :

« Ça a été un grand match de tennis, qui a basculé sur des détails. J’ai vraiment bien joué, donc mon sentiment général n’est pas négatif. J’ai perdu, mais j’ai eu de nombreuses opportunités durant le premier set et j’ai même breaké au cours du second. Il n’y a rien d’autre à dire, sinon féliciter Dominic pour son excellent match. Je suis ravi de la façon dont j’ai joué. Je pense que mes chances de réaliser une grande performance ici sont plus grandes maintenant qu’il y a cinq jours, car mon niveau de jeu est plus élevé. Je suis plus confiant, je dois désormais poursuivre dans cette voie. »

Nadal n’a rien à prouver, et il le sait

Facile vainqueur d’Andrey Rublev dimanche (6-3, 6-4), l’homme aux 20 titres conquis en Grand Chelem poursuit donc sa montée en puissance, lui qui n’a concédé sa première balle de break du tournoi qu’au cours de la deuxième manche de son deuxième match. Et le fait qu’il n’ait jamais triomphé à l’issue du tournoi des Maîtres ne constitue en rien un frein mental :

« Je ne veux pas paraître arrogant, mais même si je n’ai jamais gagné ici, j’estime ne pas avoir besoin de prouver quoi que ce soit à qui que ce soit. Si je joue mon meilleur tennis, je suis capable de gagner sur toutes les surfaces et contre n’importe qui, non ? »

Et malgré ce revers en deux sets, « Rafa » reste plus que jamais maître de son destin. Une victoire contre Stefanos Tsitsipas jeudi lui ouvrirait, quoi qu’il arrive, les portes des demi-finales. « Je vais avoir un autre match difficile à disputer dans deux jours, et j’espère être prêt pour cela, a affirmé le gaucher de 34 ans. Mais en jouant de cette manière, je peux raisonnablement avoir confiance en mes capacités à aller loin dans ce tournoi. » Une chose paraît d’ores et déjà évidente : si tous ses matchs à venir sont du même acabit que celui offert contre Thiem, alors ce Masters n’a pas fini de nous régaler.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *