Nadal écarte Nishikori, mais pas tous ses doutes à Barcelone

Après son entrée en lice compliquée lundi, Rafael Nadal a de nouveau dû batailler ce mardi contre Kei Nishikori. Victoire 6-0, 2-6, 6-2 en 2h19.

Rafael

« Oui, j’ai douté (après la perte du premier set contre Ilya Ivashka), je mentirais si je disais le contraire. » Tels furent les mots de Rafael Nadal lundi après son entrée en lice difficile à Barcelone. Ce mardi, en huitièmes de finale, il a d’abord balayé ces doutes en collant un 6-0 à Kei Nishikori. Mais le coup de brosse n’a pas été assez puissant. Un coup de vent, et ils ont ressurgi. Face à un Japonais qui a su élever son niveau, l’Espagnol a finalement eu besoin de 2h19 pour s’imposer 6-0, 2-6, 6-2.

Après un début de canon, Nadal a ouvert le bal en faisant valser un adversaire un peu timoré. 6-0 en 31 minutes. La première « bulle » infligée par le Majorquin depuis la finale de Roland-Garros 2020 contre Novak Djokovic. Mais le premier succès 6-0, 6-0 de sa carrière n’était pas pour ce lundi. Il en était même très loin. Beaucoup plus incisif dès l’entame de la deuxième manche, Nishikori a su exploiter les difficultés actuelles du numéro 3 mondial.

Nadal a dû sauver trois balles de break d’entrée de troisième set

Davantage explosif, le natif de Shimane a su venir couper les trajectoires pour profiter de la longueur de balle raccourcie de son rival du jour. Sautant sur les occasions, il a converti deux de ses six occasions de break, pour mener 3-1 puis pour boucler l’affaire 6-2. Sur sa lancée, d’entrée de troisième round, il s’est procuré trois opportunités consécutives à 0-40 sur le service de « l’ogre de l’ocre. » Le moment choisi par ce dernier pour démontrer, une fois de plus, toutes ses qualités de battant.

Tenant son engagement, Nadal a dû écarter une quatrième balle de break à 1-1. Avant de renverser la vapeur. Le jeu suivant, ce fut à son tour de mener 0-40 sur la mise en jeu rivale. Et, plus solide dans les moments importants, il n’a pas laissé passer sa chance. Après une alerte à 4-2, où il lui a fallu écarter une chance de débreak, « le taureau de Manacor » a conclu le duel dans la foulée.

« Je pense avoir bien mieux joué qu’hier », a-t-il analysé en conférence de presse. « Au début du troisième set, j’ai su résister. Il jouait très juste. J’ai dû changer la vitesse et l’effet imprégné à mes balles. J’ai été solide à plusieurs momements importants, en lâchant notamment quelques bons services. Des matchs comme ceux d’hier (lundi) et aujourd’hui vont m’aider à gagner en confiance pour atteindre mon meilleur niveau. »

En quarts de finale, Rafael Nadal affrontera le britannique Cameron Norrie. En espérant retrouver le coup de poignet nécessaire pour repousser ses doutes encore un peu plus loin.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *