le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Ivanisevic juge cette victoire « très spéciale » après l’année compliquée de Djokovic 

Goran Ivanisevic est revenu sur l’année difficile de Novak Djokovic et sur son titre aux ATP Finals pour finir la saison en beauté.

Goran Ivanisevic, Rolex Paris Masters 2022 Goran Ivanisevic, Rolex Paris Masters 2022 – © CHRYSLENE CAILLAUD / Panoramic

Goran Ivanisevic a vécu beaucoup de choses depuis qu’il est l’entraîneur de Novak Djokovic, mais après la victoire du Serbe dimanche en finale des ATP Finals, son sixième titre dans cette compétition, record de Roger Federer égalé, le Croate a admis en conférence de presse que cette dernière était très spéciale.

Finalement expulsé en Australie en janvier dernier et interdit de jouer aux États-Unis en raison de son statut vaccinal, il a manqué deux Grands Chelems (Open d’Australie, US Open) et quatre Masters 1000 (Indian Wells, Miami, Montréal, Cincinnati), manquant ainsi les 8 000 points ATP potentiels offerts au vainqueur de ces événements.

Sa victoire 7-5, 6-3 contre Casper Ruud à Turin dimanche lui a permis non seulement d’égaler Roger Federer avec un record de six victoires aux ATP Finals, mais aussi de devenir à 35 ans le plus vieux vainqueur de du tournoi et de terminer l’année dans le top 5 mondial, à seulement 2 000 points du numéro un mondial Carlos Alcaraz.

Ivanisevic : “Il le mérite”

“En raison de tout ce qui s’est passé cette année, avec Wimbledon… celui-ci est spécial”, a déclaré Ivanisevic aux journalistes à Turin. “L’année a été très difficile. Finir l’année comme ça, gagner un tournoi comme ça après sept ans d’attente…”

“Je pense que quelqu’un en haut a regardé toute cette année et a dit : ‘OK, tu vas terminer l’année comme ça.’ Il le mérite. Personne ne sait à quel point c’était dur d’être lui, de faire partie de l’équipe, ce n’était pas une année facile. Mais ça a payé.”

“Beaucoup de hauts et de bas avec toute l’équipe, tous ceux qui ont fait partie de l’équipe. Ce n’était pas facile pour nous. C’était encore pire pour lui. Il le mérite. Surtout la façon dont il a joué cette semaine, c’est vraiment impressionnant.”

Je ne veux pas parler des 8000 points qu’il n’a pas pu défendre

Goran Ivanisevic

Après avoir remporté Wimbledon pour la septième fois cet été, mais n’avoir reçu aucun point ATP en raison de l’interdiction des joueurs russes et biélorusses, Djokovic a été laissé dans l’incertitude pendant une grande partie du mois de juillet, alors qu’il attendait de savoir s’il serait autorisé à entrer aux États-Unis, malgré son refus de se faire vacciner contre le Covid-19. Ivanisevic a expliqué en conférence de presse que cette incertitude avait été très difficile à gérer.

“Quand on est joueur de tennis, on fait face à la pression tout le temps”, a-t-il dit. “Mais attendre, faire un planning, vous ne pouviez pas faire de planning. Vous vous préparez pour quelque chose que vous ne pouvez pas jouer. Vous ne savez pas où vous préparer, quoi préparer. C’était les montagnes russes. Heureusement, les choses se sont calmées et de plus en plus de pays ont été ouverts.”

“Cette attente…. Vous voulez jouer. Vous voulez juste jouer, mais vous ne savez pas où vous avez le droit de jouer. Au final, il aurait pu finir numéro un mondial si l’ATP n’avait pas retiré les points de Wimbledon (il aurait en fait été numéro deux, ndlr). Je ne veux pas parler des 8000 points qu’il n’a même pas pu défendre… Mais à la fin, ce trophée arrive, et c’est vraiment quelque chose de grand.”

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *