Abonnez-vous à la newsletter

Djokovic et son record de semaines comme N.1 mondial : “J’ai encore beaucoup d’enthousiasme et de motivation”

Novak Djokovic a officiellement battu lundi le record de semaines passées à la première place mondiale, jusqu’alors détenu par Roger Federer. Le Serbe, en tête du classement ATP pendant 311 semaines depuis le début de sa carrière, assure néanmoins qu’il lui “reste des objectifs à atteindre”.

Novak Djokovic, Australian Open, 2021 ICON SMI / PANORAMIC

C’est un objectif que Novak Djokovic poursuivait depuis des mois. Toujours numéro 1 du classement ATP ce lundi 8 mars, le Serbe passera une 311e semaine à cette place en carrière. Il efface ainsi des tablettes le record de Roger Federer, qui a passé 310 semaines sur le trône en carrière.

Devenu N.1 mondial pour la première fois le 4 juillet 2011, dans la foulée de son premier titre à Wimbledon, Djokovic a connu cinq passages par la première place mondiale. Il l’occupe sans discontinuer depuis le 3 février 2020 et son huitième sacre à l’Open d’Australie.

Assuré de battre le record de Federer depuis son neuvième titre à Melbourne, le 18e en Grand Chelem de sa carrière, obtenu aux dépens de Daniil Medvedev en finale, Djokovic s’est confié sur cet accomplissement auprès de CGTN Sports Scene, une émission de sports diffusée en Chine et en langue anglaise. Le “Djoker” y explique qu’il doit autant son succès à lui-même qu’à son entourage.

« J’ai le sentiment que ce n’est pas seulement ma réussite, mais aussi celle de ma famille et de toutes les personnes proches de moi qui m’ont soutenu, et m’ont permis de vraiment m’engager dans ce sport que j’aime profondément, qui m’a apporté tant de joie dans ma vie. J’ai l’impression d’avoir encore beaucoup d’enthousiasme et de motivation pour continuer à être compétitif. Il me reste des objectifs à atteindre. J’adore la compétition. L’enfant qui est en moi est toujours aussi heureux de jouer au tennis. »

D’autres records atteignables pour Djokovic, mais certains semblent hors de portée

Djokovic vise notamment le record de titres en Grand Chelem, actuellement co-détenu par Federer et Rafael Nadal, avec 20 chacun. Plus jeune (33 ans) que le Suisse (39 ans) et l’Espagnol (34 ans), le Serbe a une vraie chance de terminer au sommet de classement, quand les trois joueurs auront arrêté leur carrière. Déjà détenteur du record de titres en Masters 1000, il pourrait aller chercher celui de trophées au Masters (5 pour lui, 6 pour Federer) ou de titres sur le circuit ATP (82 pour lui, 109 pour Jimmy Connors). En revanche, celui du nombre de semaines passées consécutivement à la première place mondiale parait inatteignable. Federer y était resté 239 semaines de suite, et Djokovic en est actuellement à 58 (sa meilleure performance s’élève à 122 semaines, entre juillet 2014 et novembre 2016). Il faudrait que personne ne le déloge d’ici à… septembre 2024 !

Novak_Djokovic_Open_Australie 2021

Mais rien ne semble impossible à Djokovic, parti pour prolonger sa carrière encore un moment, tant son hygiène de vie est impeccable et tant son environnement s’est mis au service de sa performance. Le principal intéressé ne s’en cache pas, il n’aurait pas pu accomplir tout ce qu’il a réussi à haut niveau sans l’appui sans faille des siens.

« On est dans un sport individuel, donc aux yeux du public, le joueur reçoit tout le crédit. Mais pour devenir N.1 mondial, et pour le rester pendant tant d’années, ça demande bien plus que simplement une saison réussie, ou quelques tournois gagnés. Ça demande des sacrifices dans la vie de tous les jours, et ça demande beaucoup de soutien des personnes les plus proches. Ton entourage doit te transmettre cette énergie, cette envie. Je suis très reconnaissant d’avoir toujours pu bénéficier de conseils, d’avoir trouvé cette énergie et cette force nécessaires auprès des personnes qui m’accompagnent. Ma famille, mon staff, tous ceux qui m’ont aidé à devenir le joueur que je suis aujourd’hui. »


Ce joueur qui a passé plus de semaines comme N.1 mondial que quiconque dans l’histoire du tennis. Et la sienne est loin d’être terminée.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.