Paire : « Je ne vais pas continuer longtemps comme ça »

Eliminé dès son entrée en lice à Acapulco, Benoit Paire a confié au journal L’Equipe que la situation actuelle était pesante pour lui. Le Français ne se sent pas du tout à l’aise sur ce circuit et pense à faire un break.

Benoit Paire, Acapulco 2021

Le mal semble être profond chez Benoit Paire. En grand manque de motivation depuis la reprise du circuit ATP en août dernier, le Français n’a toujours pas trouvé la flamme. Pire, le point de non retour semble avoir été atteint lors de sa tournée en Amérique du Sud. Une seule victoire en quatre tournois disputés (face à Jarry à Cordoba), un pétage de plombs à Buenos Aires et une fin de match balancée à Acapulco pas plus tard qu’hier, Benoit Paire a été loin de se montrer sous son meilleur jour.

Le joueur de 31 ans a confié au journal L’Equipe, jeudi, être soulagé d’avoir perdu dès son entrée en lice au Mexique face à Stefanos Tsitsipas. Il y exprime ouvertement son désintérêt actuel pour le tennis et le circuit ATP :

« J’ai perdu au premier tour, tant mieux : je vais pouvoir sortir assez vite de la bulle et profiter de quelques jours avant Miami. J’ai hâte de pouvoir aller à la plage et à la piscine. Le tennis n’est pas ma priorité pour l’instant. La seule chose à laquelle je pense, c’est sortir de la bulle. C’est le seul objectif que j’ai à chaque tournoi. »

Benoît Paire, Acapulco, 2021

 

Un break pour Paire ?

Benoit Paire a choisi l’Amérique du Sud pour profiter du soleil et de la présence d’un peu de public dans les tribunes, contrairement à Montpellier, Marseille ou Rotterdam. Mais le Français n’en peut plus des bulles sanitaires et des contraintes liées à la pandémie actuelle – c’est d’ailleurs la raison pour laquelle il ne se trouve pas en France, où le couvre-feu à 18 heures le contraindrait. Mentalement, Paire est au plus bas et ne fait plus d’effort. Il voyage désormais seul, sans coach, et admet qu’il pourrait faire un break sur le circuit à l’image de Gilles Simon.

« Je ne touche pas du tout à la raquette. Ça ne sert à rien de payer quelqu’un sur le circuit actuellement. Je suis tout seul, je n’ai rien, ni coach ni préparateur physique. Je ne suis pas entraîné, pas prêt à jouer des gros matches. Si le tennis c’est devenu ça, c’est la vie, mais ce n’est pas ma vie. Je ne vais pas continuer longtemps comme ça. »

Benoit Paire n’est pas le seul à avoir fait part de son mal-être face à la nouvelle organisation du circuit ATP, qui place les joueurs dans des bulles sanitaires à chaque tournoi. Le manque de liberté est pesant, même pour ceux qui gagnent.

« Ceux qui n’aiment que le tennis, qui n’ont que ça en tête et qui vont s’entraîner vingt-quatre heures par jour, ils sont contents, la bulle ne change rien pour eux. Mais ceux qui aiment l’ambiance, la vie, la liberté, se faire des restos, profiter, ils sont dans le dur. Gaël (Monfils) était hyper triste en Australie. Même un mec qui gagne des matches comme Shapovalov a dit qu’il jouait le minimum de tournois pour être le moins souvent possible dans des bulles. Ce circuit-là n’est pas fait pour nous. »

Paire confirme, dans cet article, continuer à jouer pour cumuler du prize money, comme il l’avait récemment exprimé sur Instagram. Avec une seule victoire au compteur et 7 défaites depuis le début de la saison 2021, Benoit Paire a tout de même touché 141 930 dollars selon le site officiel de l’ATP.

Le Français disputera le Masters 1000 de Miami qui débute le 24 mars 2021. Le perdant au premier tour est assuré de toucher 10 000 dollars.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *