Lajovic trouve que Medvedev « a un peu craqué » dans le deuxième set

Daniil Medvedev, vaincu dès son entrée en lice au tournoi de Rotterdam mercredi par Dusan Lajovic (7-6, 6-4), restera n°3 mondial. Le Serbe, concentré, a brièvement analysé les raisons de la défaite de son adversaire russe.

Dusan Lajovic, Montpellier 2021

Jamais, depuis Lleyton Hewitt en 2005, il n’y a eu d’autre joueur que Roger Federer, Rafael Nadal, Novak Djokovic ou Andy Murray aux deux premières places mondiales. Daniil Medvedev avait donc l’occasion de réaliser quelque chose d’historique à Rotterdam, en passant n°2 devant Rafael Nadal s’il atteignait la finale. Peine perdue, le Russe ayant chuté dès le premier tour contre Dusan Lajovic (7-6, 6-4).

« A la fin du deuxième set, je pense qu’il a un peu craqué, estimait à chaud le Serbe, lors de son interview d’après-match sur le court. Il a été influencé par des choses qui ne se sont pas déroulées comme il le voulait sur le terrain. Personne n’aime ces conditions, sans les supporters, mais on se bat tous et on continue de jouer. »

Novak Djokovic,Melbourne, 2021

Trop de pression pour Medvedev

C’est la plus belle victoire de la carrière de Lajovic, alors que le n°27 mondial restait sur un bilan de quatre succès et 20 défaites face au top 10.

« J’ai essayé de ne pas être influencé par ses bons coups et ses bons services. »

Pour Daniil Medvedev, fraîchement auréolé de sa finale à l’Open d’Australie (défaite en trois sets face à Novak Djokovic, 7-5, 6-2, 6-2). c’était pourtant « quelque chose de normal en tennis d’avoir de la pression », estimait-il en conférence de presse avant le tournoi néerlandais : « La plus grande pression commencerait vers les quarts ou les demi-finales. Au premier ou deuxième tour, c’est trop loin pour penser à ça. Je n’y penserai pas, ça arrivera quand je m’en rapprocherai. » Ça n’arrivera pas donc pas, en tout cas pas pour cette semaine.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *