Royal, Djokovic réussit son retour en marchant sur Sinner !

Absent du circuit depuis son sacre à l’Open d’Australie, Novak Djokovic, impressionnant de justesse tactique, a réussi son entrée en lice à Monte-Carlo. Victoire 6-4, 6-2 face au prodige italien Jannik Sinner.

De retour, le roi du circuit ATP n’a aucune clémence pour l’un des jeunes princes du tennis. Absent depuis son sacre à l’Open d’Australie en raison d’une déchirure abdominale, Novak Djokovic a retrouvé la compétition ce mercredi. En régnant en maître. Malgré une entrée en lice face à un Jannik Sinner en pleine ascension, le numéro 1 mondial, sérieux et appliqué, a manœuvré son adversaire de façon intelligente pour s’imposer en deux manches. 6-4, 6-2 en 1h34. Sans trembler.

Seulement quelques frissons, en début de match, le temps de se réchauffer. Sous un ciel voilé et une température frisquette, le Serbe a concédé le premier break de la rencontre, à 1-1. Puis, quelques instants plus tard, notamment grâce à un point digne d’un contorsionniste, balle sur le corps et fesses à terre, Djokovic a débreaké pour égaliser à 2-2. Le début du cavalier seul.

Prenant de nouveau l’engagement du Transalpin à la chevelure de feu, il a servi pour le gain de la manche à 5-3. Malgré la perte de cet avantage dû à deux approximations – faute directe suivie d’une amortie mal touchée – redonnant espoir à un rival n’ayant pas pour habitude de baisser les bras, le Belgradois s’est vite repris. Dès le jeu suivant, mural, il a résisté aux parpaings de Sinner sans jamais se fissurer. 6-4.

Djokovic a cuisiné Sinner

Chef multi-étoilé des courts, Novak Djokovic a cuisiné son rival du jour. Très solide du fond de court, s’évertuant à jouer profond, il a remporté la plupart des longs échanges en forçant Sinner à la faute. Usant du slice à merveille, malin pour poser ses amorties de revers et distiller quelques montées au filet, l’homme aux 18 titres du Grand Chelem a démontré toute son intelligence tactique pour éteindre le feu animant le bras du natif de San Candido.

Sur une terre battue plus lourde que lors des journées chaudes et ensoleillées, les deux hommes ont remporté plus de points sur seconde que première balle (Djokovic : 59 % de points gagnés derrière la premier balle / 65 % sur la seconde. Sinner : 49 % / 54 %). Relanceur hors pair, Djokovic a su en tirer profit pour breaker à 2-1, avant de prendre une dernière fois l’engagement adverse à 5-2, grâce à une double faute de Sinner sur la troisième et ultime balle de match du duel.

“C’est bon d’être de retour”, a déclaré Djokovic après son succès. “C’était bien de jouer Jannik pour un premier match. J’ai su bien gérer pour jouer les bon coups aux bons moments. Jannik frappe bien, fort, sur toutes les surfaces. Il l’a prouvé, il est le futur de notre sport, mais il est déjà aussi le présent. Il réussira de grandes choses.”

En huitièmes de finale, Novak Djokovic affrontera Dan Evans, tombeur d’un Hubert Hurkacz récent vainqueur à Miami. Sur le Rocher, le Serbe est en quête d’une troisième couronne après les trophées glanés en 2013 et 2015.

 

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *