le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Shapovalov plus fort que Carreño Busta, le Canada mène 1-0

Grâce à la victoire de Denis Shapovalov face à Pablo Carreño Busta, le Canada n’est plus qu’à une victoire du titre en ATP Cup.

Denis Shapovalov, ATP Cup 2022 Tennis – ATP Cup – Sydney Olympic Park, Sydney, Australia – January 9, 2022 Canada’s Denis Shapovalov celebrates winning his final singles match against Spain’s Pablo Carreno Busta || AI / Reuters / Panoramic

ATP Cup 2022Résultats Calendrier

Le feu a été plus fort que la glace. Lors du premier simple de la finale de l’ATP Cup opposant le Canada à l’Espagne, Denis Shapovalov s’est imposé face à Pablo Carreño Busta. Avec son jeu à haut risque, le Canadien est venu à bout du tennis tout en régularité de l’Espagnol. Victoire 6-4, 6-3 en 1h09, après un duel conclu sur un lob magnifique suivi d’une explosion de joie exprimée par un hurlement en guise de célébration.

“J’étais un peu nerveux au début, j’avais un mauvais bilan contre Pablo (Carreño Busta), je savais que ce serait un match difficile”, a répondu le vainqueur lors de l’interview sur le court. “Je je me suis senti plus à l’aise après avoir tenu mon premier jeu de service.”

Mené 4-1 dans son face à face avec “PCB” avant ce duel, le surnommé “Shapo” a dû ferrailler dès l’entame du match pour conserver son service. Au cours d’un jeu interminable de 22 points, le gaucher au revers à une main a écarté cinq balles de break avant de s’en sortir.

J’ai essayé de rester calme après le débreak.

Denis Shapovalov

S’il a eu deux occasions de creuser l’écart quelques minutes plus tard, à 1-1, le natif de Tel-Aviv a finalement trouvé la faille dans l’ultime jeu de l’acte initial. Ne cessant d’attaquer, c’est son style, il a rapidement étouffé son adversaire dans la deuxième manche pour breaker à 2-1 puis mener 4-2.

Mais son rival du jour, comme toujours, n’a rien lâché. Alors qu’il semblait avoir un ascendant définitif, Shapovalov a vu l’infatigable Carreño Busta débreaker. “Je m’attendais à ce qu’il continue à se battre, et j’ai essayé de rester calme après le débreak”, a confié Shapovalov.

Et le calme a payé. Dès le jeu suivant, le 14e joueur mondial a pris l’engagement du 20e du classement ATP pour la troisième fois. Un avantage qu’il a su conserver jusqu’au bout pour mettre son équipe en bonne position.

“C’est une énorme victoire pour moi”, s’est-il exprimé, toujours lors de l’interview sur le court. “Nous n’avons pas encore fini le boulot. RBA (Roberto Bautista Agut) est toujours très difficile à affronter, mais j’ai une foi totale en Félix (Auger-Aliassime), c’est un joueur incroyable.”

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *