Quatre balles de match sauvées, un 3e set dingue… Gaston a été héroïque pour battre Garin à Gstaad !

Au terme d’un troisième set assez dingue lors duquel il a d’abord sauvé trois balles de 5-2 double break puisque quatre balles de match au tie break, Hugo Gaston a renversé Cristian Garin à Gstaad ( 4-6, 6-1, 7-6) ! Il jouera ainsi la première demi-finale de sa carrière.

Hugo Gaston at Roland-Garros in 2021

Du haut de ses 20 ans, Hugo Gaston commence à avoir déjà pas mal de matches assez dingues au compteur. Mais celui-ci se pose là ! Très mal embarqué lors de son troisième set face à Cristian Garin, 19eme mondial et tête de série n°4 du tournoi ATP 250 de Gstaad, le Français a renversé in-extremis la situation pour s’imposer au terme d’un ultime jeu décisif irrespirable lors duquel il a sauvé quatre balles de match (4-6, 6-1, 7-6 en 2h19) !

Après un départ canon qui lui a valu de remporter le premier set, le Français a semblé dépassé par la puissance et la science du jeu sur terre de Garin, qui a remporté le deuxième set avant de se détacher 4-2, trois balles de 5-2 (double break) dans le troisième set.

Un troisième set inextricable et remporté au panache par Gaston

Mais Gaston, fidèle à son attitude impeccable depuis le début de la semaine, qui lui avait déjà valu de remonter une situation mal embarquée mercredi face à Federico Delbonis (il s’était là aussi imposé au jeu décisif du troisième set), s’est bien accroché. Revenu à 4-4, il a “vendangé” un nouveau jeu de service lors duquel il menait 40-0. Mais il est encore revenu derrière alors que son adversaire servait pour le match. L’affaire s’est donc jouée dans un jeu décisif où le superbe est venu se mêler à l’inextricable, sinon l’inexliquable.

Cristian Garin at Madrid in 2021
Cristian Garin at Madrid in 2021 © Antoine Couvercelle / Panoramic

Le Toulousain, rentré dans le cerveau de son adversaire au prix de nombreux coups de génie et notamment des amorties dans tous les sens, a mené 4-1 dans ce tie break. Mais Garin, courageux malgré son évident inconfort, est revenu à son tour et c’est lui qui s’est offert le plus de possibilités pour conclure : quatre donc, une à 5-6, puis à 7-8, 9-10 et 10-11. Gaston les a sauvées avec héroïsme, respectivement d’un service-volée courageux, d’un ace sur le T, d’une amortie de coup droit et d’une accélération de revers.

Et c’est bien entendu d’une nouvelle amortie de coup droit gagnante que Gaston (qui est soutenu à Gstaad par son préparateur physique Kevin Blandy et par le joueur français Hugo Nus), a fini par conclure, scellant ainsi la deuxième victoire de sa carrière sur un joueur du top 20. Voilà qui s’appelle se qualifier avec la manière pour sa première demi-finale sur le circuit principal !

Your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *