Thiem et Zverev déjà dehors, Murray déjà au niveau : Ce qu’il ne fallait pas manquer à Cincinnati

Lundi, les têtes d’affiche ont fait parler d’elles à Cincinnati : Dominic Thiem, Alexander Zverev, Grigor Dimitrov et Felix Auger-Aliassime sont éliminés, Murray a signé sa plus belle victoire depuis son retour de blessure, et Serena Williams est encore à la peine.

Andy Murray - Cincinnati

La femme du jour : rien n’est jamais simple pour Serena Williams

Serena Williams peine depuis la reprise du circuit WTA. Après un tournoi poussif à Lexington, où elle a été éliminée en quart de finale par Shelby Rogers, son entrée en lice au Masters de Cincinnati s’est déroulée dans la souffrance. Mais elle s’en est sortie, en trois manches (7-6, 3-6, 7-6) contre Arantxa Rus, 72e mondiale et issue des qualifications. Elle est allée chercher sa place pour le troisième tour au terme d’un tie-break à sens unique : 7-0. « C’était un vrai match physique, a soufflé l’Américaine de 38 ans après la rencontre. Elle (Rus) n’a jamais arrêté de se battre. Je me suis entraînée très dur pendant plusieurs mois. J’ai été surprise d’être fatiguée. » Elle affrontera dans la nuit de mardi à mercredi la Grecque Maria Sakkari, 21e mondiale.

[bloc_twitter src=”https://twitter.com/WTA/status/1297990064551665666?s=20″]

L’homme du jour : Andy Murray, la blessure, c’est du passé

L’une de ses plus belles victoires depuis son retour de blessure, en 2019. Andy Murray s’est offert en trois sets le numéro 7 mondial Alexander Zverev (6-3, 3-6, 7-5), au deuxième tour du Masters de Cincinnati. « Je n’ai jamais cessé d’y croire », a lancé Murray après la rencontre. Il était apparu poing serré, visage rageur, après un dernier retour clinique qui lui a offert le match. Retombé à la 134e place mondiale, l’Ecossais a été aidé par les 11 doubles-fautes de l’Allemand. Il a aussi fait preuve de force mentale : alors qu’il menait 4-1 dans l’ultime set, il s’est fait reprendre par Zverev. Mais il ne s’est pas écroulé. Zverev, lui, arrivera à l’US Open sans la moindre victoire en match officiel depuis fin février.

[bloc_twitter src=”https://twitter.com/atptour/status/1298034563881590785?s=20″]

Le combat du jour : Sandgren – FAA, des fautes avant « Djoko »

15 doubles-fautes, 58 fautes directes et 2h40 de jeu : Felix Auger-Aliassime n’a pas passé un bon lundi. Le Canadien a été éliminé au deuxième tour par Tennys Sandgren (6-7, 6-2, 7-6). Le 20e mondial a pourtant servi pour le match, à 5-4, au troisième set. Mais l’Américain Sandgren, 55e mondial, n’a jamais craqué. Il aura pourtant, lui aussi, effectué 45 fautes directes. Sandgren affrontera en huitièmes de finale Novak Djokovic. Le numéro 1 mondial est apparu en petite forme contre Ricardas Berankis (7-6, 6-4).

De son côté, le tenant du titre Daniil Medvedev n’a pas eu de mal à se débarrasser de Marcos Giron (101e), en deux sets (6-4, 6-4). C’est Grigor Dimitrov qui s’est fait sortir dès le deuxième tour. Le Bulgare, qui était apparu affuté physiquement la veille contre Ugo Humbert, a été éliminé par Marton Fucsovics, en trois sets (7-5, 4-6, 6-2).

L’outsider du jour : Krajinovic épatant, Thiem « horrible »

63 minutes ! Dominic Thiem n’a pas l’habitude de passer aussi peu de temps sur un court. Que ce soit lors de ses entraînements, que le stakhanoviste à l’habitude de prolonger des heures, ou pendant ses matchs. Lundi, le numéro 3 mondial s’est fait éliminer dès son entrée en lice au Masters de Cincinnati, en deux sets, par le Serbe Filip Krajinovic (6-2, 6-1). Il n’aura pas existé. L’Autrichien n’a glané que trois jeux. Il s’est fait étouffer par les montées au filet du Serbe, 32e joueur mondial. A l’image de cette volée croisée, après un premier service lourd, sur laquelle il n’a pas bougé (30-0, 4-2). « C’était un match horrible de ma part, a-t-il soufflé après la rencontre. J’ai eu beaucoup de mal à retourner les coups. Je manquais de rythme. »

[bloc_twitter src=”https://twitter.com/CincyTennis/status/1298050331075633157?s=20″]

La déclaration du jour : Naomi Osaka, « Je suis le genre de personne qui n’aime pas s’entraîner »

Pendant six mois et l’interruption du circuit, les joueuses et joueurs ont été dans l’obligation de suivre un programme d’entraînement minutieux, afin de revenir en forme. Ce qui n’a pas plu à tout le monde. Après sa victoire contre Karolina Muchova (6-7, 6-4, 6-2), pour son entrée en lice à Cincinnati, Naomi Osaka a expliqué ne pas avoir aimé cette période.

« Je me suis entraînée si longtemps, alors que je suis le genre de personne qui n’aime pas s’entraîner, a lancé la vainqueur de deux Grands Chelems. J’aime les matchs. J’ai l’impression (aujourd’hui) de pouvoir enfin mettre à profit tous le temps que j’ai passé à l’entraînement. J’ai beaucoup joué à Los Angeles, notamment, pendant l’arrêt des compétitions. Tommy Haas m’a même battu 6-0. C’était tellement énervant. En tout cas, je ne suis pas la plus grande joueuse à l’entraînement. J’aime jouer quand il y a de l’enjeu. Quand je m’entraîne, je ne suis pas très motivée. »

Le moment “huis-clos” du jour : Shapovalov, « zen » et rappeur comme Moutet

De la médiation au changement de côté, du rap : lundi, Denis Shapovalov avait des airs de Corentin Moutet à l’Ultimate Tennis Showdown. Lors du tournoi à la Mouratoglou Tennis Academy, le Français s’était posé sur son banc les yeux fermés, calme, respirant fort, et écoutant les consignes de son entraîneur. Shapovalov a fait la même chose, lundi, au deuxième tour de Cincinnati. Le Canadien de 21 ans pensait-il à son dernier single de rap, « Night Train », qui vient de sortir ? Personne ne le sait. Une chose est sûre, Corentin Moutet est lui aussi un rappeur. Shapovalov aura une semaine pour réfléchir à une collaboration avec le Français : il a perdu en trois sets contre Jan-Lennard Struff (7-6, 3-6, 6-4).

[bloc_twitter src=”https://twitter.com/TennisChannel/status/1297982708254154753?s=20″]

Le point du jour : Murray… le coup de fusil !

Un smash de Zverev, un contre magique et imparable : Andy Murray a régalé, lundi, lors de victoire contre le 7e mondial. L’ancien numéro 1 mondial n’a rien perdu de son talent. Et ce n’était que son deuxième match de l’année.

[bloc_twitter src=”https://twitter.com/CincyTennis/status/1298028345897242624?s=20″]

L’image du jour : le jeu des 7 différences

2,11m contre 1,70m, 102 kg contre 64 kg, un t-shirt blanc contre un multicolore : Reilly Opelka et Diego Schwartzman ont joué au jeu des sept différences, lundi. Au final c’est l’Américain qui a battu Schwartzman (6-3, 7-6).

[bloc_twitter src=”https://twitter.com/DamJef/status/1298023155898998784?s=20″]

Le “Frenchie” du jour : Gasquet éliminé, déjà plus de Français

Richard Gasquet a craqué dans la dernière demi-heure. Après avoir tenu pendant une heure face à Roberto Bautista Agut, le Biterrois s’est écroulé au deuxième set (7-5, 6-1). En menant 5-0 dans la deuxième manche, l’Espagnol a remporté sept jeux à la suite. Gasquet a pourtant obtenu une balle de break d’entrée dans le deuxième set. Bautista Agut l’a sauvé et a étouffé le 50e mondial. Gasquet n’aura passé que 57% de ses premières balles. Il était le dernier Français du tableau masculin en lice au deuxième tour. Chez les filles, il ne reste plus que Alizé Cornet. Caroline Garcia et Kristina Mladenovic ont été éliminées lundi.

Le jour d’après : Les trois affiches à ne pas rater mardi

Les têtes d’affiche ont fait parler d’elles, lundi, pour le deuxième tour du tournoi de Cincinnati. Elles devraient continuer sur leur lancée ce mardi. Novak Djokovic va essayer de régler ses douleurs au cou, contre Tennys Sandgren (19h35). Mais l’Américain est en confiance : il a éliminé au tour précédent Felix Auger-Aliassime. Andy Murray, lui, est la surprise depuis le début du tournoi. L’ancien numéro 1 mondial, après avoir éliminé Alexander Zverev, défie Milos Raonic (22h20). En difficulté pour la reprise, Serena Williams affronte elle Maria Sakkari, la 21 mondiale (1h00 du matin).

  • Novak Djokovic – Tennys Sandgren : 3e tour, vers 19h35.
  • Andy Murray – Milos Raonic : 3e tour, vers 22h20.
  • Serena Williams – Maria Sakkari : 3e tour, vers 1h00 du matin.

Le programme complet est ici (ajouter 6 heures pour l’horaire français)

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *