le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Victoire expéditive, gros niveau et pas de douleur apparente : Djokovic rassure à Tel Aviv

Perturbé la semaine dernière en Laver Cup par des soucis au poignet, Novak Djokovic a rassuré en réussissant une entrée en lice tonitruante ce jeudi à Tel Aviv face à Pablo Andujar.

Novak Djokovic hitting a serve in Tel Aviv in 2022 Novak Djokovic au service face à Pablo Andujar à Tel Aviv. ©Al / Reuters / Panoramic

Quelque peu inquiet par des douleurs au poignet à l’issue d’une défaite face à Felix Auger-Aliassime la semaine dernier en Laver Cup, Novak Djokovic a rassuré tout son monde ce jeudi soir à Tel Aviv où il a réussi une entrée en lice assez impressionnante face à Pablo Andujar (6-0, 6-3 en 1h26), se qualifiant ainsi pour les quarts de finale.

Pour son premier tournoi individuel depuis son sacre à Wimbledon cet été – son statut de non vacciné l’ayant ensuite privé de voyage aux Etats-Unis -, le Serbe a réussi un match extrêmement solide et complet du début à la fin, ne commettant par exemple que trois petites fautes directes dans un premier set parfait lors duquel il n’a pas perdu le moindre point non plus derrière sa seconde balle de service (il a par ailleurs réussi huit aces dans le match).

Après avoir remporté les sept premiers jeux du match, Djokovic a obtenu cinq balles de break pour se détacher 2-0 dans le deuxième set. Il n’aurait rien eu contre l’idée, manifestement, de signer le deuxième “6-0, 6-0” de sa carrière après un succès face à Jan Hernych à Bâle en 2009. Mais Andujar a fini par décrocher de haute lutte son premier jeu (après 20 minutes de labeur), sans que son adversaire ne lui fasse le moindre cadeau, jugez plutôt…

Une fois son compteur débloqué, l’Espagnol a hurlé sa joie et déployé une résistance plus importante dans ce deuxième set. Mais l’homme aux 20 Grands Chelems, qui n’a pas eu à sauver la moindre balle de break du match, a fini par conclure sans frayeur.

En quart de finale, Novak Djokovic affrontera le Canadien Vasek Pospisil, avec toujours dans un coin de son esprit cet objectif de fin de saison : décrocher son ticket pour le Masters de fin d’année (il doit finir dans le top 20 pour cela). Si son poignet le laisse en paix et s’il continue d’afficher ce niveau de jeu, Djokovic (actuellement 15e à la Race) devrait faire de cet objectif une simple formalité.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *