Zverev : « Un jour, je serai vainqueur d’un Grand Chelem »

Même s’il s’est incliné face à Dominic Thiem en finale de l’US Open, Alexander Zverev l’affirme, son heure viendra en Grand Chelem.

Alexander Zverev

Pourtant devant à deux sets à rien et un break dans le troisième set, l’Allemand a finalement vendangé toute cette avance et aura été à deux points du Graal dans le tie-break de la dernière manche.

De l’autre côté, Dominic Thiem remporte un Grand Chelem pour la première fois de sa carrière. L’Autrichien de 27 ans y aura cru jusqu’au bout, même mené 6-2, 6-4, 2-1 pour s’en sortir au tie-break du dernier set après 4h01 de jeu. Une victoire arrachée au forceps qui a condamné Alexander Zverev, son ami depuis de nombreuses années.

L’Allemand, No 7 mondial, était à deux doigts du bonheur absolu, il espère le saisir à l’avenir.

“J’étais à deux doigts de devenir un vainqueur de Grand Chelem, a déclaré Zverev lors de sa conférence de presse, précédée d’une cérémonie de remise des trophées où l’Allemand aura craqué. J’étais à quelques jeux, même quelques points… Mais j’ai 23 ans. Je ne pense pas que ce soit ma dernière chance. Un jour, je crois que je serai vainqueur de Grand Chelem.”

De nombreuses occasions manquées

La tête de série No 5 est passée tout près de remporter la finale après un dernier set plein de rebondissements. À 5-3, il aura servi pour le match. Mais il s’est effondré une première fois. Il a également mené au début du tie-break décisif puis aura sauvé deux balles de match à 6-4. Mais c’est bien Thiem, pourtant envahi par les crampes, qui s’est imposé.

AlexanderZverev - Cropped

“Il est évident que mener deux sets à zéro et un break dans une finale de Grand Chelem puis perdre, ce n’est pas facile, a admis Zverev. Le match a tourné quand il m’a breaké pour la première fois dans la troisième manche. Je pense qu’il a commencé à beaucoup mieux joué, et moi beaucoup moins bien, à ce moment-là. Le match a pris une autre tournure. Mais j’ai quand même eu beaucoup d’occasions après ça.”

“Ce qui m’a le plus contrarié, ce n’est pas le troisième set, c’est le cinquième. J’ai eu beaucoup d’occasions et je ne les ai pas converties… J’avais vraiment des crampes dans le tie-break. J’avais des crampes dans le quadriceps gauche, je ne pouvais plus pousser. Je ne pouvais plus vraiment mettre de la puissance dans ma première balle au servie. C’est pour cela que je servais moins vite.”

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *