Inarrêtable, Norrie surclasse Dimitrov et fonce en finale à Indian Wells

En pleine confiance, Cameron Norrie a nettement dominé un Grigor Dimitrov à l’inverse manifestement émoussé (6-2, 6-4 en 1h26). Le Britannique, qui joue à 26 ans le tennis de sa vie, disputera demain sa première finale en Masters 1 000 !

Cameron_Norrie_Indian_Wells_2021

BNP Paribas Open Indian Wells 2021 | Tableau | Programme

Mais où s’arrêtera-t-il ? Après avoir étrillé Diego Schwartzman au tour précédent (6-0, 6-2), Cameron Norrie a facilement dominé Grigor Dimitrov (6-2, 6-4 en 1h26), ce samedi à Indian Wells, où il jouera dimanche sa première finale en Masters 1000, une catégorie de tournois dont il n’avait jamais atteint les quarts jusqu’à présent.

Mais cette année, Cameron Norrie est un autre homme, un autre joueur. Dans la lignée d’une saison déjà magnifique (cinq finales et un premier titre décroché à Los Cabos), le Britannique de 26 ans a encore franchi un cap en Californie qui lui permettra d’intégrer à coup sûr le Top 20 mondial lundi prochain, quelque que soit son résultat en finale face à Nikoloz Basilashvili, vainqueur de Taylor Fritz dans l’autre demi-finale.

Et maintenant, pourquoi pas le Masters ?

Dimitrov aspirait lui aussi à un retour dans le top 20 en cas de succès. Il n’en a jamais été proche. Visiblement émoussé après ses deux combats précédents face à Daniil Medvedev et Hubert Hurkacz, le Bulgare, breaké d’entrée de chaque set, a bien tenté de se faire violence, mais ses trop nombreuses erreurs (28 fautes directes) ont à chaque fois tué dans l’œuf ses velléités de rébellion. La dernière finale de Dimitrov sur le Tour remonte à Rotterdam en 2018.

Or, donner des points, c’est précisément ce qu’il ne faut pas faire face à un Norrie qui ne verse jamais dans la flamboyance, ne frappe jamais le coup de trop mais toujours le coup juste, précis, celui qu’il faut quand il le faut. Son jeu de gaucher asymétrique, avec ce coup droit très lifté et ce revers très à plat, est un poison mortel pour qui n’est pas en pleine possession de ses moyens.

En attendant mieux, Cameron Norrie est le sixième joueur à décrocher sa première finale en Masters 1000 cette année, après Hubert Hurkacz (Miami), Jannik Sinner (Miami), Andrey Rublev (Monte-Carlo), Matteo Berrettini (Madrid) et Reilly Opelka (Toronto). S’il s’impose dimanche, il deviendra le premier Britannique à s’imposer à Indian Wells (Tim Henman, Greg Rusedski et même Andy Murray ont tous échoué en finale). Surtout, ce titre lui permettrait de pouvoir croire très fort en une inespérée qualification pour le Masters.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *