le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Coupe Davis : le Canada renverse l’Allemagne et poursuit son rêve

Menés d’un set au double décisif après avoir déjà été menés 1-0 après les simples, les Canadiens ont finalement arraché leur place en demi-finale de Coupe Davis grâce à la victoire de Vasek Pospisisil/Denis Shapovalov face aux Allemands Kevin Krawietz/Tim Puetz. Ils défieront l’Italie.

Denis Shapovalov Vasek Pospisil Davis Cup smash volley team double Germany Tim Puetz Kevin Krawietz ©Al / Reuters / Panoramic

Dans la foulée de la victoire de l’Italie face aux Etats-Unis, on est passé bien près d’une nouvelle surprise dans cette phase finale de Coupe Davis organisée cette semaine, jusqu’à dimanche, à Malaga. Mais le Canada, cité parmi les principales nations favorites au Saladier d’Argent cette année, a fini par s’en sortir à l’arraché du double décisif, remporté par Denis Shapovalov et Vasek Pospisil après avoir pour leur part été menés un set à rien par les spécialistes allemands Kewin Krawietz (2-6, 6-3, 6-3 en 1h46).

Après la défaite initiale en simple de Shapovalov face à Jan-Lennard Struff, on pouvait s’étonner que Frank Dancevic, le capitaine canadien, ait conservé le gaucher aux côtés de Pospisil plutôt que Felix Auger-Aliassime, beaucoup plus solide ensuite face à Oscar Otte et vainqueur de deux doubles aux côtés de ce même Pospisil en septembre dernier lors de la phase de groupes.

Le premier set n’a d’ailleurs fait que renforcer cette circonspection autour de ce choix, avec un Shapovalov éteint et fébrile qui passait à côté de son entame de match, à l’inverse des Allemands aux automatismes parfaitement huilés. Mais les Canadiens sonnaient la révolte dans ce deuxième set grâce à Vasek Pospisil qui, d’un retour gagnant, permettait à son équipe de breaker.

Un break qui changeait tout. Soudainement libéré, Pospisil ne fit ensuite que monter en puissance, au service notamment, tandis que Shapovalov, (re)mis en confiance, se mettait progressivement au diapason pour finir lui aussi en boulet de canon, plutôt côté retour.

Littéralement intouchable et même euphorique dans la dernière ligne droite du match, l’équipe canadienne réussissait deux breaks dans le troisième set, dont un pour conclure un match qui lui permet donc de se qualifier pour les demi-finales, et de continuer à croire en son rêve : celui de remporter la toute première Coupe Davis de son histoire.

Avec dans ses rangs l’un des tout meilleurs joueurs du monde en indoor (Felix Auger-Aliassime), un spécialiste de double de classe mondiale (Vasek Pospisil) et un trublion aussi imprévisible que Denis Shapovalov, elle en a incontestablement les armes. Après, du Saladier aux lèvres…

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *