le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Gojo réussit l’exploit contre Sonego, la Croatie mène 1-0 face à l’Italie

Grâce à l’exploit de Borna Gojo face à Lorenzo Sonego à Turin, la Croatie mène 1-0 face à l’Italie en quarts de finale de la coupe Davis.

Borna Gojo, en Coupe Davis 2021 Borna Gojo, vainqueur de Lonrenzo Sonego, Coupe Davis 2021. Crédit : AI / Reuters / Panoramic

Coupe Davis 2021 | Résultats et tableau | Calendrier

L’alternance paye pour la Croatie. Derrière l’indéboulonnable Marin Cilic en tant que numéro 1, le capitaine Vedran Martic avait choisi d’aligner, avec succès, Borna Gojo face à l’Australie puis Nino Serdarusic contre la Hongrie. Cette fois, pour faire face à l’Italie et Lorenzo Sonego, c’est le premier qui a été envoyé sur le court. Bien senti. Devant un Pala Alpitour de Turin prêt à s’enflammer à chaque point gagné par leur compatriote, Gojo a fini par climatiser la salle. Victoire 6-7, 6-2, 6-2 en 2h19.

Face à un public poussant comme un seul homme derrière son adversaire, le géant (1m96) venu de Split a d’abord subi. Rapidement mené 4-1 et balle de double break, peut-être est-il parvenu à faire abstraction de la foule pour n’entendre plus que les encouragements dans sa langue natale. Ceux d’un petit groupe de fans croates équipés de trompettes et s’époumonant pour leur protégé. De plus en plus à l’aise du fond de court, le 279e du classement, qui ne comptait qu’un top 100 à son palmarès (Ruben Bemelmans, 95e, en 2017) avant ce duel, a commencé à entrer dans la tête du 27e mondial.

D’abord malmené, Gojo a fini par climatiser le Pala Alpitour de Turin

Pour entamer sa remontée, une opportunité de débreak lui a suffi, à 4-2. Écartant une balle de nouveau break dans le jeu suivant, il n’a plus été en danger jusqu’à la fin de l’acte initial. Lors du jeu décisif, à partir de 2-2, il a remporté cinq points consécutifs pour empocher la manche. Grâce à un coup de pouce final de la bande du filet, et un bilan étonnant de 44 % des échanges gagnés derrière le premier service adverse (12/27) et seulement 11 % sur le second (1/9).

Début du deuxième set, scénario similaire. Ayant cédé sa mise en jeu, Gojo a dû faire face à eux balles de double break. Cette fois, il n’a pas réussi à les effacer. Dès la première, il a dû laisser son rival du jour s’échapper. Face à un Sonego libéré, le Croate de 23 ans n’a remporté que quatre points au retour dans cet acte. Résultat, un round perdu en à peine plus d’une demi-heure.

Nous savions que nous devions remporter au moins un simple. Nous avons confiance en notre double.

Borna Gojo

Pas de quoi l’abattre pour autant. Lors du dénouement, nerfs solides face à un rival et tout un stade, Gojo a frappé le premier pour prendre l’engagement adverse à 2-1. Tenant le choc à 4-2, 15-40 pour écarter avec brio deux balles de débreak, puis une troisième, il a su porter l’estocade dans la foulée. S’épargnant la difficulté de servir pour le match, il a bouclé l’affaire dès le jeu suivant, en affichant notamment 78 % de points gagnés sur la première balle de Sonego (18/23), 55 % sur la seconde (12/22) et 93 % sur son propre premier service (13/14).

“C’est un sentiment incroyable”, s’est exprimé le vainqueur lors de l’interview sur le court. “Nous savions que nous devions gagner au moins un simple, parce que nous avons confiance en notre double. Mais Marin (Cilic) peut battre Jannik (Sinner), même s’il est actuellement moins bien classé. Et le groupe (de fans croates présents en tribunes) a été incroyable.” Grâce à son duo composé de Mate Pavic et Nikola Mektic, respectivement numéros 1 et 2 mondiaux en double, la Croatie part maintenant favorite pour atteindre les demi-finales de la compétition.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *