le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Vainqueur de l’Italie au double, le Canada rejoint l’Australie en finale de Coupe Davis

Vainqueur au double décisif de l’Italie privé de son spécialiste Simone Bolelli, le Canada, grâce à la paire Auger-Aliassime/Pospisil, s’est qualifié pour la finale de la Coupe Davis, ce samedi (2-1).

Vasek Pospisil Felix Auger-Aliassime volley double indoor ©Al / Reuters / Panoramic

Le Canada touche (à nouveau) à son Graal. Finalistes en 2019 pour la première fois de leur histoire (battus par l’Espagne), les Canadiens ont battu l’Italie ce samedi au Palais des Sports de Malaga lors d’une demi-finale qui s’est achevée au double décisif par la victoire de la paire Vasek Pospisil/Felix Auger-Aliassime face à Fabio Fognini/Matteo Berrettini, 7-6(2), 7-5 en 2h01.

Pour ce double , le capitaine italien Filippo Volandri avait dû “casser” la redoutable paire que forme habituellement Fognini avec Simone Bolelli pour remplacer ce dernier (apparemment touché au mollet) par un Matteo Berrettini à peine remis d’une blessure au pied et moins habitué à l’exercice, bref pas vraiment prêt à tenir la baraque dans un tel match.

Côté canadien, on avait également fait un changement, plus attendu celui-ci, Felix Auger-Aliassime prenant la place d’un Denis Shapovalov touché physiquement et moralement après sa défaite en simple contre Lorenzo Sonego. Le numéro 6 mondial, lui, n’avait gaspillé aucune énergie pour dominer Lorenzo Musetti et avait déjà fait ses preuves en double lors de la phase de groupes en septembre dernier, toujours aux côtés de Pospisil.

La paire italienne avait pourtant mieux entamé les débats avec un break réussi dès le troisième jeu, mais l’a ensuite rapidement perdu sur le service de Berrettini qui commettait plusieurs fautes à la volée. Quelques minutes plus tard, les Canadiens, très sereins, géraient parfaitement le jeu décisif.

Le deuxième set était à l’unisson avec un break scellé d’entrée par les Italiens, puis aussitôt rendu grâce à une offrande à la volée de Berrettini. Lequel, encore et toujours, “permettait” à ses rivaux de réussir le break décisif à 5-5 en jugeant mal un retour il est vrai décentré d’Auger-Aliassime, trompant ainsi son propre partenaire d’une feinte de corps bien involontaire.

Vainqueur historique ou vainqueur “bizuth” ?

Derrière, “FAA” connaissait un petit moment de flottement au moment de conclure en se retrouvant mené 15-40 sur son service. Mais il sortait alors l’artillerie lourde en première balle et les Canadiens parachevaient finalement leur victoire, comme un symbole, grâce à une nouvelle erreur en coup droit de Berrettini.

Le Canada tentera donc demain (à partir de 13h) de décrocher ce qui serait sa toute première Coupe Davis, face à une nation beaucoup plus historique : l’Australie (victorieuse vendredi de la Croatie), deuxième nation la plus titrée en Coupe Davis avec 28 victoires.

Mais la dernière finale des Australiens remontait à 2003. Le Canada, porté par un Felix Auger-Aliassime au-dessus du lot pour l’instant ainsi qu’un double protéiforme et extrêmement costaud, s’avancera en favori.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *