le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Coupe Davis : 19 ans après, l’Australie retrouve la finale

Menés 1-0 après les simples et un set à zéro lors du double décisif, les Australiens ont renversé la vapeur face à la Croatie pour se hisser pour leur première finale de Coupe Davis depuis 2003. La paire Jordan Thompson/Max Purcell a été héroïque pour venir à bout des solides Nikola Metkic/Mate Pavic.

Max Purcell Jordan Thompson Davis Cup double forehand volley ©Al / Reuters / Panoramic

On n’a pas encore assisté en 2022 à la renaissance de la Coupe Davis, mais on aura au moins assisté à celle d’une grande nation de Coupe Davis : 19 ans après sa 28e et dernière victoire en 2003, l’Australie a enfin atteint une nouvelle finale dans la compétition après une victoire au bout du double décisif et du suspense face à la Croatie (2-1), ce vendredi au palais des Sports de Malaga.

Menés 1-0 après la victoire de Borna Coric face à Thanasi Kokkinakis, les Australiens étaient revenus au score grâce au succès implacable d’Alex De Minaur contre Marin Cilic, avant que le double Max Purcell/Jordan Thompson (finalement préféré à Matthew Ebden) ne crée la surprise en battant la redoutable paire croate Nikola Metkic/Pate Mavic, là encore en remontant le handicap d’un set avant de s’imposer 6-7(3), 7-5, 6-4 en 2h14.

Lleyton Hewitt, le flair et l’esprit

Longtemps, pourtant, la paire croate, ancienne n°1 mondiale, championne olympique, gagnante de Wimbledon et récemment finaliste au Masters, a fait la course en tête en donnant l’impression de gérer parfaitement l’événement.

Vainqueurs du premier set au jeu décisif sans avoir à sauver de balle de break, les Croates – finalistes sortants – paraissaient encore bien mener leur barque lorsqu’un soudain moment de fébrilité sur le service de Nikola Metkic, a renversé la dynamique du match.

Sautant sur leur première opportunité du match grâce à un retour de revers de Jordan Thompson, qui a largement justifié le choix de son capitaine Lleyton Hewitt sur ce match, les Australiens ont breaké au meilleur moment pour revenir à un set partout.

Re-belote dans le troisième set : à 3-3, exploitant à nouveau une petite deuxième balle de Metkic et une anticipation téléphonée de Pavic, Thompson a envoyé loin devant un retour de revers meurtrier, réussissant le break décisif, ponctué d’un “vitch” hommage à son capitaine Lleyton Hewitt.

La paire australienne, désormais dominatrice, n’avait “plus qu’à” dérouler jusqu’à la victoire, ce qu’elle faisait sans trembler.

Demi-finaliste en 2005, 2015 et 2017, l’Australie franchit donc à nouveau le plafond de verre et c’est mérité vu l’esprit de corps qui anime manifestement cette formation parfaitement orchestrée par Hewitt. La preuve en était pendant ce double avec la présence active sur le banc de Matthew Ebden, qui n’a pas compté ses encouragements malgré sa déception probable de ne pas avoir été retenu.

Mais l’on aurait pu écrire la même chose de la Croatie qui, gagnante en 2018, finaliste en 2019, numéro 1 mondiale au classement ITF des nations, s’est imposée comme un pays majeur de la Coupe Davis version Kosmos. Il fallait simplement un vainqueur ce vendredi et ce fut donc l’Australie, qui affrontera en finale l’Italie ou le Canada, lesquels s’affronteront samedi dans la deuxième demi-finale.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *