Sur un nuage, Khachanov écarte Carreño Busta et peut rêver d’une médaille d’or

Karen Khachanov efface Pablo Carreño Busta en deux manches (6-3, 6-3) et jouera la finale olympique à Tokyo. Ce sera face Alexander Zverev, tombeur de Novak Djokovic.

30 July 2021
Karen Khachanov - J.O 2020

Jeux Olympiques – Demi-finales
Khachanov (N°12) bat Carreño Busta (N°6) 6-3 6-3

  • L’information principale : Khachanov est le premier qualifié pour la finale du tournoi olympique
  • Vous apprendrez aussi : 21 ans après, Khachanov tentera d’imiter Kafelnikov, médaillé d’or en 2000 aux J.O de Sidney
  • Pourquoi vous devez lire cet article : Pour comprendre à quel point Khachanov a retrouvé toute sa confiance depuis Wimbledon

Sur un nuage. Après sa victoire en trois manches aux dépens d’Ugo Humbert en quarts de finale, la marche était plus haute pour Karen Khachanov face à Pablo Carreño Busta. Pas de quoi effrayer le Russe qui n’a fait d’une bouchée de son adversaire.

La tête de série numéro 12 s’est imposé en deux manches (6-3, 6-3) et permet à la Russie de s’assurer une nouvelle médaille olympique. Le vainqueur du Rolex Paris Masters en 2018 remportera l’or ou l’argent face à Alexander Zverev, tombeur de Novak Djokovic.

Très rapidement la supériorité du Russe s’est faite ressentir, notamment au service. Déjà impérial la veille face à Ugo Humbert, Khachanov a récidivé ce vendredi. Dans le premier acte, il a remporté ses 12 points sur sa première balle, soit 100% de réussite derrière son premier service. Ajoutez à cela une excellente lecture du service de son adversaire pour lui chiper deux fois sa mise en jeu et empocher la première manche 6-3.

Khachanov sur les traces de Kafelnikov

Bis repetita dans le second acte pour le Russe qui a breaké son adversaire presque au même moment que dans la première manche. Souvent frileux en coup droit, le 25e joueur mondial a commis très peu de fautes directes dans ce secteur (9 seulement sur la rencontre) et réussi de nombreux coups gagnants (28 contre 16 pour Carreño Busta).

Connu pour sa régularité implacable, l’Espagnol a trop manqué de variété pour inquiéter un adversaire en état de grâce.Sur un énième coup droit gagnant après un point parfaitement construit, Karen Khachanov a pu exulter. Il tient, après sa finale remportée en 2018 au Rolex Paris Masters, la plus grande finale de sa carrière et s’assure, au minimum, une médaille d’argent.

Le Russe devra se frotter à l’Allemand Alexander Zverev en finale pour aller chercher l’or olympique. Ils sont à égalité dans leurs confrontations (2-2).

Your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *