23 mars 1995 : le jour où Sabatini a perdu après avoir mené 6-1, 5-1, et s’être procurée trois balles de match

Chaque jour, Tennis Majors remonte le temps pour revenir sur un événement marquant pour la planète tennis. Le 23 mars 1995, Gabriela Sabatini s’inclinait face à Kimiko Date en demi-finale de Miami après avoir mené 6-1, 5-1 et s’être procurée trois balles de match.

Sabatini OTD 03_23

Ce qu’il s’est passé ce jour-là : nettement dominatrice, Sabatini finit par perdre face à Date en demi-finale du tournoi de Miami

Ce jour-là, le 23 mars 1995, en demi-finale du tournoi de Miami, Gabriela Sabatini, 7e mondiale, subit une terrible défaite contre Kimiko Date, 9e mondiale. Après avoir mené 6-1, 5-1, elle manque trois balles de match avant de s’incliner, 1-6, 7-6, 7-6.

Les actrices

La Japonaise Kimiko Date, née en 1970, commence sa carrière en 1988 et entre dans le top 100 deux ans plus tard, en 1990. Elle dispute sa première finale sur le circuit en 1991, à Los Angeles, où elle est battue par la numéro 1 mondiale, Monica Seles, 6-3, 6-1. Sa carrière décolle en 1992, lorsqu’elle remporte son premier titre, à Tokyo, en battant Sabine Appelmans en finale (7-5, 3-6, 6-3). En 1993, elle atteint pour la première fois les quarts de finale d’un tournoi du Grand Chelem à l’US Open (battue par Manuela Maleeva, 7-5, 7-5). En 1994, elle termine l’année dans le top 10, atteignant les demi-finales de l’Open d’Australie (défaite par Steffi Graf, 6-3, 6-3) et remportant le titre à Sydney et à Tokyo. Éliminée en quart de finale de l’US Open par Arantxa Sanchez (6-3, 6-0), elle est numéro 9 mondiale à la fin de l’année.

Kimiko_Date_Roland_Garros_2010

L’Argentine Gabriela Sabatini est née en 1970. Très précoce, elle devient en 1985 la plus jeune joueuse à atteindre les demi-finales de Roland-Garros, où elle est vaincue par Chris Evert (6-4, 6-1). Au cours des années qui suivent, Sabatini, munie d’un superbe revers à une main, s’installe dans le top 10, atteint les demi-finales de Wimbledon en 1986 (battue par Navratilova) et de Roland-Garros en 1987 et 1988, éliminée à chaque fois par Steffi Graf. En 1988, est la première des deux seules joueuses à battre Graf, au tournoi de Boca Raton (2-6, 6-3, 6-1), mais à l’US Open, elle s’incline en finale contre cette même Graf (6-3, 3-6, 6-1). En 1989, Sabatini se hisse à la 3e place mondiale, après avoir perdu contre Graf en demi-finales de l’Open d’Australie et de Wimbledon. En 1990, elle finit par vaincre l’Allemande en finale de l’US Open (6-2, 7-6), remportant ainsi son premier et unique titre du Grand Chelem. En 1991, elle dispute à Wimbledon sa dernière finale de majeur (perdue face à… Graf, 6-4, 3-6, 8-6), et depuis, elle se maintient dans le top 10, atteignant les demi-finales de Grand Chelem à sept reprises, la dernière fois à l’US Open (battue par Arantxa Sanchez, 6-1, 7-6).

Gabriela_Sabatini_JO_1988

Le lieu : le tournoi de Miami, à Key Biscayne

L’Open de tennis de Miami, qui s’appelle à l’origine le Lipton International Players Championship, a lieu pour la première fois en 1985, à Delray Beach, dans l’idée d’être le premier grand événement de tennis de l’année (à l’époque, l’Open d’Australie se tient au mois de décembre). Le tournoi déménage à Key Biscayne en 1987, et Miloslav Mecir est le premier à triompher dans le nouveau site de Crandon Park. Les joueurs s’y affrontent sur des courts en dur assez lents, dans une chaleur et une humidité extrêmes. Avec une dotation exceptionnelle et un tableau de 96 joueurs, il est considéré, en 1995, comme le plus grand tournoi de tennis au monde, en dehors des levées du Grands Chelem, et la tenante du titre est la numéro 1 mondiale incontestée, Steffi Graf.

L’histoire : Sabatini s’est écroulée

Gabriela Sabatini et Kimiko Date ont toutes les deux commencé l’année 1995 par une performance décevante à l’Open d’Australie. Date, qui a intégré le top 10 pour la première fois en 1994, s’y est inclinée au troisième tour, tandis que Sabatini y a été éliminée d’entrée en Grand Chelem pour la troisième fois seulement en onze ans de carrière. Depuis, Date a remporté le titre le plus important de sa carrière, le Tier I de Tokyo, en battant Lindsay Davenport en finale (6-1, 6-2).

À Miami, les deux joueuses parviennent en demi-finale sans perdre un set. Leur confrontation est extrêmement déséquilibrée, treize jeux durant, Sabatini se détachant 6-1, 5-1. L’Argentine a déjà un pied en finale, et ce, d’autant plus que son adversaire a fait appel au kiné et souffre visiblement d’une épaule douloureuse. Cependant, grâce notamment aux 28 fautes directes commises par Sabatini, Date réussit à remonter et, contre toute attente, à remporter le deuxième set, 7-6, non sans avoir sauvé deux balles de match à 6-5.

Dans le set décisif, Sabatini se procure une troisième balle de match, mais une fois de plus, elle n’arrive pas à la convertir. Date l’emporte finalement, 1-6, 7-6, 7-6. Le match restera dans les annales du tournoi de Miami pour son scénario dramatique bien plus que pour son niveau de jeu, les deux joueuses ayant cumulé à elles deux pas moins de 148 fautes directes (69 pour Sabatini, 79 pour Date).

« Quand je menais 5-1 »,  déclare Sabatini, qui a également commis 18 doubles fautes, « je ne me sentais pas très bien, pas comme si j’étais proche de la victoire. J’ai commencé à me sentir un peu fatiguée dans le deuxième set, puis très fatiguée dans le troisième set. »

La postérité du moment

Kimiko Date sera battue en finale par la numéro 1 mondiale, Steffi Graf, 6-1, 6-4. Les années 1995 et 1996 seront celles de son apogée : demi-finaliste à Roland-Garros en 1995 et à Wimbledon l’année suivante, elle se hissera jusqu’à la quatrième place mondiale, avant de prendre une retraite précoce à la fin 1996, à seulement 26 ans. Elle effectuera un retour spectaculaire en 2008, qui la ramènera dans le top 50, devenant la joueuse la plus âgée à remporter une victoire contre une membre du top 10 (face à Samantha Stosur, à Osaka, en 2010). Elle prendra définitivement sa retraite en 2017.

Sabatini obtiendra son dernier résultat marquant à l’US Open 1995, où elle sera battue en demi-finale par Steffi Graf (6-4, 7-6). En 1996, en perte de motivation, Sabatini ne disputera que 10 tournois et prendra sa retraite à la fin de la saison.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *