19 octobre 1980 : Le jour où Chris Evert a remporté son 100e titre en carrière

Chaque jour, Tennis Majors remonte le temps pour revenir sur un événement marquant pour la planète tennis. Le 19 octobre 1980, l’ancienne numéro 1 mondiale soulève déjà son 100e trophée, en venant à bout de la très prometteuse Américaine Andrea Jaeger en finale du Maybelline Classic (6-4, 6-1).

Ce qu’il s’est passé ce jour-là : 100 trophées pour Evert

Ce jour-là, le 19 octobre 1980, Chris Evert, à seulement 25 ans, remporte le 100e titre de sa carrière, en battant Andrea Jaeger (6-4, 6-1) en finale du Maybelline Classic, à Deerfield Beach. En gagnant le tournoi, Evert fait un pas de plus vers la reconquête de la première place mondiale, perdue en 1979,  à laquelle elle s’installera à nouveau dès le mois de novembre.

Les actrices

Chris Evert, reine du Grand Chelem

Chris Evert, la « Dame de Glace », est née en 1954 en Floride. Entraînée par son père, elle développe un jeu basé sur la régularité, tenant ses adversaires à distance du filet grâce à sa longueur de balle, et les sanctionnant avec d’excellents passing shots si elles montent imprudemment. Elle obtient son premier résultat notable à l’âge de 16 ans, se hissant en demi-finales de l’US Open (éliminée par la numéro 1 mondiale, Billie Jean King, 6-3, 6-2). Depuis 1974, elle domine le tennis, avec sa rivale Martina Navratilova. En sept ans, elle a accumulé pas moins de 11 trophées du Grand Chelem : Roland-Garros (où elle reste invaincue depuis la finale 1983) en 1974, 1975, 1979 et 1980, Wimbledon en 1974 et 1976, et l’US Open en 1975, 1976, 1978 et 1980. Elle a également été finaliste à cinq reprises, et au cours de ces années, elle ne s’est jamais inclinée avant les demi-finales d’un tournoi majeur. Elle est la reine incontestée sur terre battue, surface sur laquelle elle a réussi une série de 125 victoires d’affilée entre 1973 et 1979. Elle a déjà passé 158 semaines à la première place mondiale, dont 113 consécutives de mai 1976 à juillet 1978. En octobre 1980, peu après son cinquième succès à l’US Open, elle a déjà accumulé 99 titres, à seulement 25 ans.

E

Andrea Jaeger, la pépite US

Andrea Jaeger, née en 1965, est le nouveau prodige américain. Elle remporte son premier titre à Las Vegas en janvier 1980 (aux dépens de Barbara Potter, 7-6, 4-6, 6-1), avant même d’avoir fêté ses 15 ans. Ensuite, elle atteint les quarts de finale à Wimbledon (battue par Chris Evert, 6-1, 6-1) et, à l’US Open, elle se hisse en demi-finales (éliminée par Hana Mandlikova, 6-1, 3-6, 7-6). En septembre, elle gagne le tournoi le plus important de sa jeune carrière, prenant sa revanche sur Mandlikova (7-5, 4-6, 6-3) en finale du Buick Riviera Classic, à Las Vegas.

Le lieu : Deer Creek Racquet Club

Le Maybelline Classic est un tournoi féminin créée par le promoteur George Liddy en 1980, et qui se déroule sur dur au Deer Creek Racquet Club à Deerfield Beach, en Floride.

L’histoire : La chasse au trône de numéro 1

Lorsque Chris Evert affronte Andrea Jaeger en finale du Maybelline Classic, le 19 octobre 1980, elle lutte pour récupérer la place de numéro 1 mondiale, qu’elle a perdu au profit de Martina Navratilova en septembre 1979. Depuis, une nouvelle rivale, Tracy Austin, qui avait battu Evert en finale de l’US Open 1979 (6-4, 6-3), s’est installée au sommet du classement, et règne depuis le mois d’avril 1980. Evert, qui s’est imposée à Roland-Garros et à l’US Open, tout en atteignant la finale de Wimbledon, la talonne maintenant de près. Si elle joue bien lors des derniers tournois de la saison, elle a de fortes chances de terminer championne du monde pour la quatrième fois de sa carrière.

“Chrissie” a déjà gagné 6 tournois en 1980, ce qui n’est pas énorme, comparé aux 16 titres glanés en 1974, mais elle a tout de même l’occasion de remporter le 100e titre de sa carrière. 

Son adversaire est la nouvelle enfant prodige dont tout le monde parle. A seulement 15 ans, Jaeger a déjà gagné trois tournois, et elle a récemment atteint les demi-finales à Forest Hills. Toutefois, elle n’a pas réussi à gagner le moindre set lors de ses trois premières rencontres avec la grande Evert. Elle a même reçu une correction en quarts de finale de Wimbledon, 6-1, 6-1.

Pour ce quatrième affrontement entre les deux joueuses, Evert surclasse à nouveau Jaeger, 6-1, 6-4, lui montrant ainsi les progrès qui lui restent à faire si elle veut pouvoir menacer les meilleures joueuses du monde. La « Dame de Glace » soulève le 100e trophée de sa carrière, et elle n’a pas encore 26 ans.

La postérité du moment : Evert retrouve le sommet

Chris Evert récupèrera la première place mondiale le 18 novembre 1980, et elle y restera cette fois 76 semaines, jusqu’en mai 1982. Au total, elle occupera cette place 260 semaines durant. A la fin de sa carrière, en 1989, Evert aura accumulé 154 titres, dont 18 en Grand Chelem.

Andrea Jaeger parviendra finalement à battre Evert, à trois reprises, en 1982. Elle gagnera en tout 10 tournois, et atteindra la finale de Roland-Garros en 1982, puis celle de Wimbledon en 1983, battue à chaque fois par Martina Navratilova. Malheureusement, une blessure à l’épaule la contraindra à mettre un terme à sa carrière dès 1985, à l’âge de 20 ans.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *