Le sacre de Brady, le retour de Serena et autres faits marquants : Ce qu’il faut retenir après Lexington

Avec sa victoire au tournoi de Lexington, l’Américaine Jennifer Brady a éclipsé les stars présentes : Aryna Sabalenka, Cori Gauff, les soeurs Williams, et Johanna Konta. Retrouvez les résultats, statistiques, citations marquantes, et temps-forts de la semaine.

Jennifer Brady, Lexington 2020 : Tennis Majors Review

Brady a éclipsé les Williams et Gauff pour glaner son premier tournoi WTA

Serena Williams apparaissait, à Lexington, pour la première fois depuis six mois. Sa victoire à arrachée contre Venus au deuxième tour a été retentissante. Coco Gauff, elle aussi, a fait parler d’elle. Elle s’est même placée en favorite en se qualifiant pour les quarts de finale, après sa victoire contre la numéro 11 mondiale, Aryna Sabalenka. Mais elle est tombée sur Brady en demi-finale.

L’Américaine de 25 ans, alors 49e mondiale, n’a pas perdu un set de la semaine. Et elle n’a lâché que 24 jeux. Elle ne s’est d’ailleurs fait breaker que trois fois. Brady a surtout été étincelante en demi-finale, où elle a éliminé Coco Gauff en deux sets (6-2, 6-4). Ses services puissants ont étouffé sa compatriote de 16 ans, jeune espoir du tennis mondial.

Shelby Rogers – Serena Williams : le match de la semaine

Shelby Rogers a retrouvé le goût de la victoire contre une joueuse du Top 10, après une longue blessure au genou droit en 2018, qui l’a faite chuter au 116e rang mondial. En janvier 2017, Rogers avait atteint la 48e place. A Lexington, elle a battu en quart de finale Serena Williams, au bout de trois sets acharnés (1-6, 6-4, 7-6). Elle a même infligé à sa compatriote sa première défaite contre une joueuse classée hors du top 100 depuis huit ans, et Roland-Garros 2012. Serena Williams avait alors perdu contre Virginie Razzano au premier tour du Grand Chelem parisien.

Rogers a décrit « un rêve que tous les enfants ont quand ils grandissent », après avoir fait chuter la vainqueur de 23 Grands Chelems. Elle a su profiter des fautes directes de Williams, et a ensuite fait la différence grâce à de bonnes premières balles.

Temps-forts et performances
Serena Williams - Lexington

  • Serena, le record en ligne de mire : Serena Williams a joué le 31e duel de sa carrière contre sa sœur (le premier sans public). Bousculée, elle s’en est sortie (3-6, 6-3, 6-4). Mais elle devra hausser son niveau de jeu si elle veut aller chercher le record de 24 titres en Grand Chelem, à la fin du mois, à l’US Open.
  • Jennifer Brady, premier titre, meilleur classement : Le premier titre WTA de Jennifer Brady offre à l’Américaine son meilleur classement de sa carrière (40e mondiale). Et grâce aux nombreux forfaits pour l’US Open, Brady sera tête de série pour le Grand Chelem américain.
  • Teichmann a prouvé son niveau sur dur : Après sa première finale sur dur au tournoi de Lexington, la Suissesse Jil Teichmann a prouvé sa capacité à gagner sur cette surface : « Manifestement, tout le monde pense que je ne suis qu’une joueuse de terre battue, a lancé la joueuse. Je crois que j’ai prouvé le contraire. Je me sens bien sur dur depuis le début de l’année.« 

Ons Jabeur n’aime pas les premiers services

La Tunisienne Ons Jabeur est l’une des joueuses les plus agréables à voir jouer sur le Tour. Mais elle voudra oublier son quart de finale contre Coco Gauff. Après avoir mené 6-4, 4-2, elle a complètement déjoué dans le troisième set, et a subi 10 balles de break sur ses trois jeux de service. Jabeur, dont le service est loin d’être la principale qualité, n’a réussi que trois de ses 31 premiers services ! Un pourcentage qui ne dépasse pas les 10%. La Tunisienne a perdu 4-6, 6-4, 6-1.

Venus Williams a apprécié le confinementVenus Williams

« Le tennis est un marathon. Vous jouez, en gros, dix mois et demi par an. Vous avez six semaines de repos, mais ces six semaines se passent à peu près sur le court. Il n’y a pas vraiment de moment pour penser à ce que vous voulez, où pour faire des changements dans votre jeu. Il n’y a juste pas assez de temps. J’ai donc utilisé cette saison mise en suspens pour réévaluer ce que je souhaitais avoir dans mon jeu. J’ai eu le temps de faire quelques ajustements. Je suis plutôt heureuse de cela. Bien sûr, plus je jouerai de matchs, plus je serai prête.« 

Alors qu’elle avait la victoire entre les mains contre sa sœur Serena, elle a lâché le match et s’est faite éliminer au deuxième tour (3-6, 6-3, 6-4).

« Je me suis rendu compte des changements qu’elle a effectués et je pense qu’ils sont bons, a expliqué Serena Williams. Je pense que son entraîneur, Eric (Hechtman), effectue un travail incroyable. Son service est meilleur qu’auparavant. Il est plus rapide, plus dur à contrer. »

D’une bulle à l’autre : quelles sont les joueuses prêtes pour l’US Open ?

Le tennis est de retour, sans spectateurs, et avec toutes les mesures spécifiques à la période de pandémie de coronavirus. Que pouvons-nous donc tirer des performances de la semaine ?

Alors que Brady a impressionné en décrochant le premier titre WTA de sa carrière, d’autres joueuses ont repris le chemin des courts. Dans les temps pour être prêtes pour l’US Open, qui débute à la fin du mois (31 août-13 septembre). Serena Williams a joué trois matchs étriqués, et évité les pépins physiques. Mais elle devra faire mieux si elle veut remporter le Grand Chelem américain. Cette semaine reste un succès pour Williams, et sa défaite contre Rogers pourrait lui servir de leçon.

Coco Gauff et Venus Williams, ont, elles aussi, savouré leurs quelques succès, et ont engrangé de la confiance. Tout comme Teichmann, Rogers, et la quart de finaliste Marie Bouzkova (battue par Brady). L’US Open promet d’être un tournoi très ouvert. Plus que jamais. Tout le monde aura la chance de performer à New York. Et la compétition reprend dès samedi, avec le début du tournoi de Cincinnati.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *