US Open, 3e mondiale, parents sportifs : Sloane Stephens en 10 questions

Gagnante de l’US Open 2017, Sloane Stephens est actuellement en quarantaine stricte à Melbourne. Comme 46 autres joueurs. Récemment, elle a été frappée de façon bien plus malheureuse par la pandémie… Voici tout ce qu’il faut savoir sur l’Américaine, avec qui la vie n’a pas toujours été tendre.

Sloane Stephens, US Open 2017

Quand Sloane Stephens est-elle née ?

Âgée de 27 ans, Sloane Stephens est née le 20 mars 1993 en Floride.

Quelle est sa taille ?

Joueuse athlétique, explosive et bien préparée physiquement, Sloane Stephens mesure 1,70 m, d’après son profil sur le site de la WTA.

Qui sont ses parents ?

Tous deux sont d’anciens sportifs de haut niveau. Sybil, la maman, était nageuse. Elle a participé aux qualifications américaines pour les Jeux olympiques de Séoul 1988. John, le papa, était lui joueur de football américain professionnel. Il a été choisi au premier tour de la draft 1988 par les New England Patriots. Il a trouvé la mort 21 ans plus tard dans un accident de voiture, à 43 ans, le jour même du début de l’US Open 2009. La jeune Sloane avait 16 ans.

Quel est le palmarès de Stephens ?

Précoce, Sloane Stephens a remporté son premier tournoi sur le circuit principal à 22 ans. Depuis, elle a soulevé cinq autres trophées. Dont l’US Open 2017, remporté face à Madison Keys. Statistique pour briller en société : l’Américaine a gagné ses six premières finales, avant de perdre les trois autres. Elle n’en a plus disputée depuis celle du Masters 2018.

Titres :

  • Washington 2015
  • Auckland 2016
  • Acapulco 2016
  • Charleston 2016
  • US Open 2017
  • Miami 2018

Quels sont ses meilleurs résultats en Grand Chelem ?

Grâce au punch de ses frappes et sa qualité de déplacement, Sloane Stephens a brillé sur dur et terre battue. Outre son sacre à l’US Open, elle s’est hissée en finale de Roland-Garros 2018 face à Simona Halep, et en demi-finale de l’Open d’Australie 2013 contre Victoria Azarenka. A Wimbledon, son meilleur résultat est un quart de finale en 2013, ou elle s’est inclinée devant Marion Bartoli, future gagnante.

Quel est son meilleur classement ?

Actuellement 39e mondiale en simple, Sloane Stephens a atteint la 3e place du classement WTA. C’était le 16 juillet 2018, un mois et une semaine après sa finale à Roland-Garros. Elle a ensuite quitté le top 10 en septembre 2019, puis le top 20 quelques semaines plus tard, fin octobre.

Qui est l’entraîneur de Stephens ?

L’homme s’appelle Kamau Murray. Aucun lien de parenté avec Andy et Jamie, soit dit en passant. Coach de Sloane Stephens de 2015 à 2019, il a ensuite travaillé avec Monica Puig. Brièvement. Juste avant l’US Open 2019, après quelques mois de collaboration, il est retourné auprès de la Floridienne. « J’ai pris une gifle en pleine face« , avait alors déclaré la Portoricaine se sentant délaissée. Avec Kamau Murray à ses côtés, Sloane Stephens a obtenu les meilleurs résultats de sa carrière entre 2016 et 2018.

Quelle audience a-t-elle sur les réseaux sociaux ?

Présente sur tous les fronts, Sloane Stephens compte 561 000 abonnés à sa page Facebook, 500 000 sur Instagram et 228 200 sur Twitter.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sloane Stephens (@sloanestephens)

Quelles sont ses activités en dehors du court ?

En 2013, avant son éclosion au sommet du tennis féminin, Sloane Stephens a lancé une fondation. Celle-ci a pour but d’aider des enfants à se construire un meilleur avenir grâce à des valeurs transmises par l’éducation, le sport et un mode de vie sain ; leur permettre d’atteindre leurs rêves, que ce soit sur ou en dehors du court.

A-t-elle été directement impactée par le coronavirus ?

Passagère d’un vol dont une personne a été testée positive à l’arrivée à Melbourne, Sloane Stephens est désormais cas contact. Comme 46 autres joueuses et joueurs, elle doit rester à l’isolement. Pendant 14 jours, elle devra rester dans sa chambre, sans aucun accès aux courts d’entraînement. L’Open d’Australie doit débuter le 8 février.

Récemment, l’Américaine a été bien plus tristement frappée par la pandémie. Le 14 janvier, elle annonçait avoir perdu deux êtres chers : sa tante, et sa grand-mère.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sloane Stephens (@sloanestephens)

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *