Andreescu, retour gagnant, Osaka, Halep Serena Williams expéditives, les résultats du premier jour de l’Open d’Australie

L’Open d’Australie a débuté cette nuit avec les entrées en lice victorieuses de Serena Williams, Naomi Osaka et Simona Halep le retour gagnant de Bianca Andreescu et les bonnes performances de Caroline Garcia et de Fiona Ferro.

Osaka Melbourne series 2021

L’Open d’Australie 2021 a débuté ce lundi avec, au programme, deux des favorites du tableau féminin. Et c’est peu dire qu’elles ont fait honneur à leur statut : Naomi Osaka a concédé trois jeux, un de plus que Serena Williams, impressionnante. La journée a également été marquée par le retour gagnant de Bianca Andreescu, absente du circuit depuis plus d’un an. Angelique Kerber, Qiang Wang et Alison Riske ont toutes trois pris la porte. Voici ce qu’il faut retenir de cette première journée.

Le tableau dames de l’Open d’Australie

Le programme du lundi 8 février

Les 4 infos à retenir : Andreescu de retour, Osaka, Halep et Serena Williams en grande forme, les Françaises impeccables

On ne l’avait plus aperçue sur un tournoi depuis le 30 octobre 2019 et un abandon contre Karolina Pliskova au Masters WTA de Shenzhen. Bianca Andreescu a fait son retour, ce lundi, et s’est imposée en trois manches (6-2, 4-6, 6-3) contre la Roumaine Mihaela Buzarnescu, lucky loser. Son premier succès depuis le 3 octobre 2019. La Canadienne a dû sauver trois balles de break à 3-3 avant de remporter les trois derniers jeux de la rencontre. Et de faire part de son émotion. La 8e mondiale sera opposée au deuxième tour à Su-wei Hsieh, tombeuse de Tsvetana Pironkova (68e).

En voilà deux qui ne se sont pas éternisées sur le court. Naomi Osaka et Serena Williams ont été impressionnantes pour leurs débuts à Melbourne. La Japonaise, lauréate du dernier US Open, avait tiré l’un des premiers tours les plus compliqués avec la Russe Anastasia Pavlyuchenkova(39e), quart de finaliste lors de trois des quatre dernières éditions. Mais la numéro 3 mondiale s’en est admirablement bien sortie : un succès 6-1, 6-2 en à peine plus d’une heure, avec seulement cinq points de perdus derrière sa première balle. Serena Williams a même fait mieux : la 11e mondiale a disposé (6-1, 6-1) de Laura Siegemund (51e) en moins d’une heure. Osaka devra se méfier d’une Caroline Garcia capable de se sublimer, tandis que Serena Williams sera opposée à la Serbe Nina Stojanovic (100e).

Opposée à une adversaire un peu moins redoutable, Simona Halep a elle aussi déroulé. La Roumaine n’a laissé que trois jeux à l’Australienne Lizette Cabrera, 143e mondiale et invitée par les organisateurs. Au deuxième tour, il affrontera une autre locale : Alja Tomljanovic, la chère et tendre de Matteo Berrettini.

Caroline Garcia, justement, a été la première Française à se qualifier pour le deuxième tour. La 44e s’est imposée en deux manches (7-6, 6-3) contre la Slovène Polona Hercog (49e). Une performance solide qui lui permet de défier Naomi Osaka. Tombeuse de Karolina Pliskova à l’US Open, la Lyonnaise, ex-4e mondiale, a une nouvelle occasion de faire tomber une membre du top 5 en Grand Chelem.

Une autre Française, au moins, sera au deuxième tour : Fiona Ferro. La protégée d’Emmanuel Planque a renversé Katerina Siniakova (59e), battue (6-7 [5], 6-2, 6-4). La 43e mondiale, huitième-de-finaliste du dernier Roland-Garros, pourrait bien défier de nouveau Elena Rybakina si cette dernière bat Vera Zvonareva. La Niçoise était parvenue à battre la Kazakhe, 19e mondiale, au deuxième tour du Grand Chelem parisien.

Alizé Cornet a fait parler ses qualités de battante ! Menée 4-0 dans la dernière manche par Valeria Savinykh – qualifiée russe de 29 ans qui disputait son premier tournoi du Grand Chelem depuis 2013 – la Niçoise est revenue dans le match pour s’imposer. Gagnante 6-2 4-6 7-6 en 2h47, Cornet a empoché le super tie-break final 10 points à 7.

Les surprises

Plusieurs têtes de série ont pris la porte dès le premier tour. Angelique Kerber (25e), vainqueure à Melbourne en 2016, s’est fait corriger (6-0, 6-4) par l’Américaine Bernarda Pera (63e).

Qiang Wang (30e) a remporté le premier set mais n’est pas parvenue à s’imposer contre la qualifiée Sara Errani (131e), qui a renversé la Chinoise (2-6, 6-4, 6-4). L’Italienne rejoint Venus Williams au deuxième tour.

Coup d’arrêt pour Tsvetana Pironkova. Revenue en trombe à l’US Open trois ans après avoir été absente du circuit, la Bulgare, 137e mondiale, a cédé dès le premier tour, battue sans mal (7-5, 6-2) par l’atypique Su-wei Hsieh (68e).

Alison Riske n’avait pas joué depuis son élimination au premier tour de Roland-Garros. La 26e mondiale a été expédiée en à peine plus de 50 minutes par Anastasia Potapova (101e), qui s’est imposée 6-2, 6-1. La jeune Russe affrontera Timea Babos au prochain tour.

Les autres qualifiées

Venus Williams rentre un peu plus dans l’histoire. Sa victoire 7-5, 6-2 contre Kirsten Flipkens lui permet de devenir, à 40 ans et 249 jours, la 5e joueuse la plus âgée à gagner un match en Grand Chelem. A noter qu’elle disputer son 21e Open d’Australie.

La lauréate du dernier Roland-Garros a parfaitement lancé son Open d’Australie. Iga Swiatek (15e) n’a laissé aucune chance (6-1, 6-3) à la Néerlandaise Arantxa Rus (74e). L’imprévisible Camila Giorgi (76e) lui fera face au deuxième tour.

Une autre jeune espoir a franchi le premier tour : Marketa Vondrousova. La Tchèque, demi-finaliste de Roland-Garros 2019, a eu toutes les difficultés pour se défaire de la Suédoise Rebecca Peterson (55e). Un succès en trois manches (2-6, 7-5, 7-5) qui permet à la 21e mondiale d’affronter la Canadienne Rebecca Marino.

Ons Jabeur (30e) n’avait pas un premier tour facile, mais elle s’en est finalement sortie. La Tunisienne s’est imposée en trois manches (6-3, 3-6, 6-4) contre l’Allemande Andrea Petkovic (102e), toujours capable de fulgurances.

Tête de série numéro 9,Petra Kvitova a eu besoin de 1h22 pour franchir l’obstacle Greet Minnen. Face à la Belge passée par les qualifications, la Tchèque s’est imposée 6-3 6-4. Prochaine adversaire, la Roumaine Sorana Cirstea tombeuse de sa compatriote Patricia Maria Tig (6-2 6-1)

7e joueuse la mieux classée du tableau, Aryna Sabalenka a balayé Viktoria Kuzmova 6-0 6-4. Impressionnante depuis fin 2020, la Biélorusse a remporté 16 de ses 17 derniers matchs, soulevant trois trophées au passage.

Tête de série numéro 17, la jeune Elena Rybakyna a disposé de Vera Zvonareva. Face à l’ancienne numéro 2 mondiale désormais coachée par Stéphane Robert, la Kazakhe de 21 ans a dû batailler pendant trois sets (4-6 6-4 6-4).

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *