Andy Murray, positif au Covid-19, espère encore disputer l’Open d’Australie

Andy Murray a été testé positif au coronavirus. L’ancien numéro un mondial, à l’isolement, espère différer son départ de Grande-Bretagne pour pouvoir disputer l’Open d’Australie.

Andy Murray

Mauvaise nouvelle pour Andy Murray. L’Ecossais a été testé positif au Covid-19 et est à l’isolement à son domicile, a t-on appris ce jeudi.

Tennis Majors a appris que l’ancien numéro un mondial espérait tout de même disputer l’Open d’Australie – il a obtenu une wild-card –  malgré son isolement, qui l’empêche de prendre l’avion en même temps que les autres participants et d’arriver entre le 15 et le 17 janvier, comme imposé. Il aimerait arriver en Australie plus tard que prévu si cela est permis et s’il est jugé sûr de le faire. Il serait déjà en contact avec Tennis Australia.

Ce jeudi après-midi, les organisateurs de l’Open d’Australie ont publié un communiqué confirmant l’information du test positif de Murray. “Malheureusement, cela signifie qu’il n’est pas en mesure de prendre l’un des vols spéciaux arrivant en Australie dans les prochains jours pour respecter la quarantaine au même titre que les autres joueurs.” Le forfait du Britannique pour le premier Grand Chelem de la saison n’est pas officiel, mais la dernière phrase, évasive, rend la situation de Murray très compliquée. “Les fans de l’Open d’Australie adorent Murray et nous savons qu’il aime jouer ici et à quel point il s’est entraîné pour disputer ce tournoi.”

Déjà forfait à Delray Beach

Tennis Australia et les États australiens ont pris des précautions sur l’entrée de joueurs dans le pays, avec des quarantaines et des protocoles de test stricts, et des sanctions sévères pour toute défaillance.

Andy Murray rejoint la liste des joueurs et joueuses testés positifs au Covid-19 : Novak Djokovic, Grigor Dimitrov, Simona Halep et Amanda Anisimova ont notamment été contaminés ces derniers mois.

Lire aussi : En images : Les joueuses et joueurs testés positifs au coronavirus

Fin décembre, Murray s’était retiré de l’ATP 250 de Delray Beach, arguant qu’il voulait minimiser ses déplacements et son exposition au virus avant l’Open d’Australie. Cela ne l’a pas empêché de contracter le virus, malheureusement pour lui.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *