Un Medvedev impérial prend rendez-vous avec Djokovic

Daniil Medvedev n’a laissé aucune chance à Stefanos Tsitsipas en demi-finale de l’Open d’Australie ce vendredi (6-4, 6-2, 7-5). Le Russe, impressionnant de maîtrise, affrontera dimanche Novak Djokovic pour décrocher un premier titre du Grand Chelem en carrière.

Daniil Medvedev, Open d'Australie 2021 demi-finale

Intouchable Daniil Medvedev. Encore impressionnant de maîtrise et de solidité ce vendredi, le Russe (N.4) a surclassé Stefanos Tsitsipas (N.5) en demi-finale de l’Open d’Australie (6-4, 6-2, 7-5). Fort d’une série de 20 victoires consécutives, débutée lors de son premier match à Bercy à l’automne dernier, Medvedev abordera sa deuxième finale de Grand Chelem en pleine confiance. Comme face à Rafael Nadal à l’US Open 2019, il devra passer sur le corps d’un membre du Big Three dimanche pour décrocher son premier Majeur en carrière : Novak Djokovic, le maître des lieux à la Rod Laver Arena, vainqueur de ses huit finales à Melbourne.

Medvedev costaud sur son service, plus fort sur les rallyes

Mais ce Medvedev est tellement costaud qu’il semble capable de tout renverser son passage. A l’instar d’Andrey Rublev au tour précédent, Tsitsipas n’a quasiment jamais réussi à enrayer la machine. Pendant deux sets, le match a même tourné à la démonstration de force du Russe, qui laissait le Grec sans solution. Impérial au service (17 aces, 68% de premières balles), le numéro 4 mondial a régulièrement utilisé cette arme à son avantage pour se sortir de situations potentiellement dangereuses sur son engagement. Mais il était aussi le plus fort à l’échange. Sur l’ensemble du match, il a remporté 19 des 26 rallyes de neuf coups ou plus disputés. Des statistiques qui permettent de mieux comprendre le renoncement qui se lisait par moments sur le visage de Tsitsipas.

Stefanos Tsitsipas, Australian Open, 2021

Le 6e joueur mondial s’est accroché dans le premier set, quand il a sauvé une première balle de break pour flancher sur la suivante, d’une faute en coup droit. Encore quand il a bousculé pour la première fois Medvedev sur son service, à 5-4 en faveur du Russe, sans parvenir à recoller au score, pour se retrouver à faire la course derrière au score, comme face à Nadal en quart de finale. Le natif de Moscou a encore élevé son niveau dans la deuxième manche, lâchant trois points sur service après avoir passé 16 premières balles sur 19. Et en plus de ça, il y a ajouté l’opportunisme, pour concrétiser ses deux seules balles de break et s’envoler à la marque.

Medvedev a douté, puis a sorti le coup du tournoi

Breaké d’entrée de troisième manche, Tsitsipas aurait pu lâcher. Mais il a eu le mérite d’un sursaut, certainement impulsé par le come-back réussi mercredi et un public acquis à sa cause. Le Grec s’est mis à moins se précipiter à l’échange, à sortir Medvedev de sa zone de confort en l’envoyant dans des endroits du terrain où il est moins à l’aise et l’a contraint à des montées au filet peu concluantes. Après avoir sauvé deux balles de double break, Tsitsipas a effacé son break de retard et le Russe a montré des premiers signes de doute. A son tour il s’est retrouvé en danger sur son engagement, écartant une balle de break à 4-3 et se retrouvant à 0-30 sur son jeu de service suivant. Trois premières balles maousses et une deuxième splendide plus tard, Medvedev était revenu à 5-5. Et ce n’est pas un hasard si c’est dans le jeu d’après qu’il a fait l’ultime différence, d’un passing de revers en bout de course tout simplement exceptionnel.

Après avoir conclu l’affaire au bout de 2h12, pour sa sixième victoire en sept confrontations face à l’un de ses rivaux de la Next-Gen, Medvedev pouvait se laisser aller à la même célébration qu’à l’US Open 2019, quand tout le public de New York s’était ligué contre lui. C’était encore le cas ce vendredi à Melbourne, et le Russe ne semble jamais s’épanouir autant que dans l’adversité. Il sera servi dimanche. C’est ce qui rend cette finale d’autant plus passionnante.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *