Cette soirée où l’Open d’Australie a de nouveau rimé avec folie

L’Open d’Australie 2021 a vécu mercredi ses premières émotions fortes de la quinzaine, au cours d’une soirée où Ajla Tomljanovic et surtout Nick Kyrgios ont enflammé le public de Melbourne Park. Comme un bond dans le temps, revigorant pour le monde du sport dans son entier.

10 février 2021
Melbourne_crowd_2021

Depuis onze mois que la pandémie de coronavirus est devenue planétaire, les meilleurs joueurs du monde ont continué à vivre leur passion, tant bien que mal, le plus souvent devant des tribunes vides. Une nouvelle donne compliquée à gérer pour chacun. Mais à l’Open d’Australie ce mercredi, le tournoi a basculé dans une autre dimension, comme une réminiscence du “monde d’avant”, deux matchs disputées en soirée enthousiasmant le public et envoyant un message d’espoir pour le sport à travers le globe.

Après deux premiers jours de compétition devant un public épars à Melbourne Park, les Australiens Nick Kyrgios et Ajla Tomljanovic ont allumé l’étincelle pour enflammer le public. L’atmosphère est devenue électrique, d’abord grâce à Tomljanovic, tout proche d’éliminer Simona Halep, tête de série N.2. Dans la foulée, quand l’ambiance était déjà bien chaude, Kyrgios a sauvé deux balles de match pour finir par sortir Ugo Humbert au bout des cinq sets.

Kyrgios Australian Open 2021

Après avoir conclu, un Kyrgios aussi extatique qu’épuisé est resté immobile, les bras en croix, sous les applaudissements du public, plein d’admiration pour le come-back réussi par son favori. A bien écouter, le message délivré par Kyrgios après la rencontre semblait à destination du monde entier.

“Vous êtes incroyables. Je ne sais même pas quoi dire, je n’ai pas les mots, pour être honnête, a soufflé Kyrgios, à nouveau salué par les spectateurs de la John Cain Arena, l’un des stades à l’atmosphère la plus bouillante de Melbourne Park, en partie parce qu’elle ouverte aux détenteurs de billets pour les courts annexes. C’est l’un des matchs les plus fous que j’ai jamais joués.”

Kyrgios : “L’atmosphère était dingue”

Un peu plus tard, en conférence de presse, Kyrgios a avoué avoir eu le sentiment que la John Cain Arena était pleine à craquer, alors même que sa capacité est restreinte en raison des mesures liées à la pandémie de coronavirus.

“Je n’en reviens toujours pas de cette ambiance. On n’avait vraiment pas l’impression que le stade était à moitié rempli. L’atmosphère était dingue.”

L’ancien numéro 1 mondial Jim Courier, préposé aux interviews d’après-match sur le court, a souligné les sacrifices consentis par l’Australie pour éradiquer le coronavirus et permettre à l’Open d’Australie de se tenir. “C’est le tennis comme on l’aime”, s’est félicité l’Américain.

Kyrgios a souligné que le public l’avait aidé à s’en sortir, en particulier quand il a dû sauver deux balles de matchs.

“Je me souviens juste que j’étais tête baissée en fond de court, c’était compliqué dans la tête, a-t-il concédé. Je ne sais pas comment j’ai fait pour m’en sortir, mais ça reflète bien ma carrière. Je vis pour me battre.”

Nick Kyrgios, Open d'Australie 2021

Tomljanovic craint de ne pas revivre ça en 2021

A 5-2 dans le troisième set, 15-30 sur le service de Simona Halep, Ajla Tomljanovic était à deux points de la plus belle victoire de sa carrière. Même si Halep s’est arraché au mental pour gagner cinq jeux d’affilée et finalement s’imposer (4-6, 6-4, 7-5), l’atmosphère de la Margaret Court Arena était si intense que l’Australienne a soufflé qu’elle craignait de ne pas pouvoir revivre ça cette année.

“Rien que jouer ici aujourd’hui, c’était une sensation incroyable. L’année dernière, à la même époque, j’ai ressenti ce que ça fait de sentir l’appui du public derrière vous, en particulier devant son public, c’était incroyable. Je n’ai pas envie de le dire, mais ça pourrait être le plus beau moment de ma saison, dans cette ambiance et avec un tel public.”

La journée de jeudi pourrait être toute aussi électrique, avec le local Thanasi Kokkinakis face à Stefanos Tsitsipas, toujours soutenu bruyamment par la communauté grecque en Australie, alors que le match le plus excitant sur le papier opposera Coco Gauff à Elina Svitolina dans le tableau féminin.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *