Karatsev élimine un Dimitrov blessé pour poursuivre sa folle épopée

Aslan Karatsev, 114e mondial et qualifié pour son premier tournoi du Grand Chelem en carrière, s’est qualifié mardi pour les demi-finales de l’Open d’Australie. Le Russe a sorti Grigor Dimitrov (2-6, 6-4, 6-1, 6-2), touché au dos et incapable de défendre ses chances au-delà d’un set.

Aslan Karatsev, Australian Open, 2021

Open d’Australie, quart de finale

A.Karatsev bat G.Dimitrov (N.18) : 2-6, 6-4, 6-1, 6-2

  • L’info principale : Aslan Karatsev s’est hissé dans le dernier carré de l’Open d’Australie en renversant un Grigor Dimitrov touché au dos.
  • Vous apprendrez aussi : Karatsev est le premier joueur de l’histoire à se qualifier pour le dernier carré d’un Grand Chelem dès sa première participation à un majeur.
  • Pourquoi lire cet article : Pour comprendre comment le match a basculé et le rôle qu’a joué l’état physique du Bulgare dans ce retournement de situation.

La folle aventure australienne d’Aslan Karatsev n’en finit plus. Le Russe est devenu mardi le premier joueur à se qualifier pour les demi-finales d’un tournoi du Grand Chelem dès sa première participation au grand tableau d’un majeur. Le 114e mondial a, en partie, profité des douleurs au dos de Grigor Dimitrov, dont les douleurs qui remontaient à la veille se sont réveillés au bout d’un set et demi, l’empêchant de défendre pleinement ses chances. Vainqueur en quatre manches (2-6, 6-4, 6-1, 6-2), Karatsev, issu des qualifications, défiera Novak Djokovic ou Alexander Zverev pour une place en finale à Melbourne Park. Inoui.

Les trois premiers quarts d’heure ne laissaient pas présager une telle issue. Pendant un set et demi, il était impossible de déceler une quelconque gêne chez Dimitrov, pourtant sous traitement depuis la veille pour calmer des douleurs dans le bas du dos. Le Bulgare, qui avait lui-même profité de l’abandon de Pablo Carreño Busta et d’un Dominic Thiem diminué lors des deux tours précédents, paraissait en pleine possession de ses moyens. Il faut dire qu’il n’avait pas vraiment à faire le jeu, tant Karatsev était imprécis. 45% de premières balles, 25% de points gagnés derrière sa seconde, 19 fautes directes pour 3 coups gagnants : le premier set du Russe était celui d’un 114e mondial, pas celui d’un quart-de-finaliste de Grand Chelem.

7 balles de break sauvées par Karatsev en début de seconde manche

Dans les cordes en début de deuxième manche, après avoir perdu six jeux consécutifs, Karatsev a alors eu le mérite de s’accrocher. Il a sauvé sept balles de break sur ses deux premiers jeux de service pour finalement breaker le premier, sur sa première occasion du set. Débreaké dans la foulée, le Russe a repris l’engagement de Dimitrov au meilleur moment, à 4-4, avant de conclure la manche sur un jeu blanc dans la foulée.

Grigor Dimitrov, Australian Open, 2021

Les difficultés à se déplacer de Dimitrov, entrevues dans le deuxième set, se sont accentuées au fil des minutes. Il ne pouvait plus servir à pleine puissance, bougeait au ralenti sur le court et Karatsev n’avait plus qu’à faire jouer pour engranger les jeux. Même le long temps mort médical réclamé par Dimitrov à la fin de la troisième manche n’y a rien changé. Au bout de 2h28 d’un match bizarre et décousu, Karatsev ne savait pas comment réagir, s’il devait exulter ou pas. A cause de l’état physique de son adversaire, bien entendu. Mais c’est comme s’il était pris par surprise de se retrouver dans le dernier carré de l’Open d’Australie. Comme dans un rêve. Et pourtant, c’est bien réel.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *