Osaka, miraculée contre Muguruza, face à l’épatante Hsieh en quarts

Naomi Osaka a sauvé deux balles de match contre Garbine Muguruza, dimanche, avant de se qualifier (4-6, 6-4, 7-5) pour les quarts de finale de l’Open d’Australie. Elle affrontera la Taïwanaise de 35 ans, Su-wei Hsieh.

Naomi Osaka

Open d’Australie, huitièmes de finale
N.Osaka (N.3) bat G.Muguruza (N.14)

• L’info principale : Osaka retrouve les quarts à Melbourne après avoir renversé Muguruza.
• Vous apprendrez aussi : La Japonaise a sauvé deux balles de match dans la troisième manche.
• Pourquoi lire cet article : Vous verrez que Naomi Osaka a peut-être disputé sa finale avant l’heure.

Garbiñe Muguruza constituait le premier gros test de la quinzaine pour Naomi Osaka, dimanche en huitièmes de finale de l’Open d’Australie. L’Espagnole, en grande forme en ce début de saison, n’a pas démérité, bien au contraire. Mais elle a fini par s’incliner face à la Japonaise malgré deux balles de match. Un succès en 1h55 (4-6, 6-4, 7-5), qui permet à la numéro 3 mondiale de se qualifier pour les quarts de finale à Melbourne, où elle affrontera l’épatante Su-wei Hsieh, tombeuse de Marketa Vondrousova (6-4, 6-2) .

L’issue de cette finale avant l’heure a longtemps été indécise tant le combat a été serré entre les deux joueuses. Elles se sont talonnées tout au long de la partie, ne parvenant jamais à prendre vraiment le large. Le premier set a été à l’avantage de la finaliste de la précédente édition : menée 2-0, Muguruza a comblé son retard avant de chiper la mise en jeu d’Osaka à 4-4 et de conclure sur son service. Avec 86 % de premières balles, une grande efficacité en retour (2 sur 2 sur les balles de break) et un ratio coups gagnants/fautes directes contrôlé (5/6), l’Espagnole s’est montrée impériale. Au contraire de la Japonaise, trop brouillonne, avec notamment 14 fautes non provoquées.

Breakée d’entrée de deuxième manche, Osaka pouvait craindre le pire. Mais elle est rapidement revenue, avant de s’adjuger le set au meilleur des moments, alors qu’elle menait 5-4. Un acte dans la lignée du premier, mais seulement marqué par une plus grande efficacité sur les balles de break.

Hsieh en quarts

Muguruza a fait le break au cinquième jeu de la manche décisive. Un écart qu’Osaka ne parvenait pas à combler. L’Espagnole s’est même procurée, en vain, deux balles de match, à 5-3 sur le service de la Japonaise, avant de perdre sa mise en jeu alors qu’elle servait pour la rencontre. La machine Osaka était lancée : revenue à 5-5, la numéro 3 mondiale remportait les deux jeux suivants et donc le match sur une dernière faute de coup droit de Muguruza.

Miraculée, Osaka aura affaire à une autre joueuse asiatique en quarts de finale, et c’est une surprise. Su-wei Hsieh continue son Open d’Australie de folie. Après avoir sorti Pironkova, Andreescu et Errani, la Taïwanaise au coup droit à deux mains s’est imposée sans mal (6-4, 6-2) contre Marketa Vondrousova (20e), finaliste de Roland-Garros en 2019. A 35 ans, Hsieh réalise son plus beau tournoi du Grand Chelem. Et ce n’est peut-être pas fini.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *