Les 11 joueuses qui ont gagné un Grand Chelem en sauvant des balles de match

À l’instar de Naomi Osaka, vainqueur de l’Open d’Australie 2021 aux dépens de Jennifer Brady, d’autres joueuses ont sauvé des balles de match avant de gagner un Grand Chelem. Voici la liste dans l’ère Open.

Naomi Osaka - Open d'Australie 2021

Martina Navratilova – US Open 1986, demi-finale

  • Le tournoi : US Open 1986
  • La gagnante : Martina Navratilova, tête de série N.1 et archi-favorite
  • Le contexte : La joueuse tchèque, naturalisée américaine, arrive dans le dernier carré sans avoir perdu le moindre set. En demi-finale, elle est opposée à Steffi Graf, 17 ans, grande espoir du tennis mondial
  • Le moment clé : Navratilova sauve trois balles de match, deux à 5-4 contre elle et une dans le dernier tie-break, avant de s’imposer 6-1 6-7 7-6.
  • La finale : En finale, elle dispose d’Helena Sukova 6-3 6-2 pour glaner son 15e Grand Chelem.

Monica Seles – Open d’Australie 1991, demi-finale

  • Le tournoi : Open d’Australie 1991
  • La gagnante : Monica Seles, tête de série N.2, vainqueur de Roland-Garros l’année passée
  • Le contexte : La Yougoslave expédie ses cinq premières rencontres en ne perdant que douze jeux au total. En demi-finales, elle affronte l’Américaine Mary Joe Fernandez.
  • Le moment clé : Seles écarte une balle de match à 6-5 contre elle dans la dernière manche. Elle finira pas s’imposer 6-3 0-6 9-7.
  • La finale : En finale, elle renverse Jana Novotna, tête de série n°10, 5-7 6-3 6-1 pour s’adjuger son deuxième Majeur. Elle sera bientôt numéro un mondiale à la place de Steffi Graf, battue en quart de finale par Novotna.

Jennifer Capriati – Open d’Australie 2002, finale

  • Le tournoi : Open d’Australie 2002
  • La gagnante : Jennifer Capriati, tête de série N.1, dans la meilleure période de sa carrière. À 26 ans, elle a remporté l’Open d’Australie et Roland-Garros l’année précédente
  • Le contexte : Après avoir expédié Amélie Mauresmo en quarts de finale puis écarté Kim Clijsters en demi, Capriati rejoint Martina Hingis, tête de série N.3, en finale.
  • Le moment clé : À 4-6 3-5 contre elle dans la seconde manche, au bord du gouffre, l’Américaine sauve quatre balles de match. Menée d’un set et de 4-0 dans la seconde manche, l’Américaine renverse la rencontre et s’impose finalement en trois sets, 4-6 7-6 6-2, face à la Suisse. Troisième Grand Chelem en poche.

Serena Williams – Open d’Australie 2003, demi-finale

  • Le tournoi : Open d’Australie 2003
  • La gagnante : Serena Williams, tête de série N.1, grandissime favorite de cette édition australienne
  • Le contexte : Avant d’affronter Kim Clijsters (N.4) en demi-finale, l’Américaine a notamment frôlé l’élimination au premier tour face à la Française Émilie Loit.
  • Le moment clé : Dans le dernier acte, la cadette des Williams sauve deux balles de match et finit pas renverser la joueuse belge 4-6 6-3 7-5.
  • La finale : Serena Williams rallie la finale et se défait de sa soeur aînée Venus Williams (N.2), en trois manches également, 7-6 3-6 6-4

Anastasia Myskina – Roland-Garros 2004, 8e de finale

  • Le tournoi : Roland-Garros 2004
  • La gagnante : Anastasia Myskina, tête de série N.6, débute le tournoi comme outsider Porte d’Auteuil
  • Le contexte : La Russe de 23 ans s’apprête à affronter Svetlana Kuznestova, tête de série N.11, qui a tout de l’adversaire piège, en huitièmes de finale.
  • Le moment clé : Dans l’ultime manche, les deux joueuses sont au coude à coude et Myskina sauve une balle de match à 6-5 contre elle dans la dernière manche. Elle finit par s’imposer 1-6 6-4 8-6
  • La finale : Une semaine plus tard, la tête de série N.6 expédie Elena Dementieva en finale 6-1 6-2 pour rafler le titre à Paris.

Anastia Myskina - Roland-Garros 2004

Serena Williams – Open d’Australie 2005, demi-finale

  • Le tournoi : Open d’Australie 2005
  • La gagnante : Serena Williams, tête de série N.7, dans un US Open qui paraît acquis à la cause de Lindsay Davenport, sa compatriote
  • Le contexte : Un seul set perdu contre Nadia Petrova en huitièmes de finale, l’US Open 2005 de la cadette des Williams se déroule sans embûche avant d’affronter Maria Sharapova en demi-finale, contre qui elle reste sur trois défaites.
  • Le moment clé : La Russe sert pour le match à 5-4 dans la dernière manche mais gâche trois balles de match. Serena Williams s’impose 6-1 3-6 6-3.
  • La finale : Le duel tant attendu face à Lindsay Davenport tourne à l’avantage de la tête de série N.7, en trois manches, 2-6 6-3 6-0, qui remporte son 7e tournoi du Grand Chelem

Justine Henin – Roland-Garros 2005, 8e de finale

  • Le tournoi : Roland-Garros 2005
  • La gagnante : Justine Henin, tête de série N.10, qui a manqué l’Open d’Australie en début d’année à cause d’une tendinite au genou
  • Le contexte : La Belge cherche son rythme et laisse échapper deux sets avant d’affronter Svetlana Kuznetsova en huitièmes de finale
  • Le moment clé : Comme Anastasia Myskina en 2004, c’est encore Kuznetsova qui ne va pas parvenir à tuer la rencontre en huitièmes de finale de Roland-Garros. Dans la troisième manche, Henin sauve deux balles d’élimination à 5-4 contre elle et s’en sort 7-6 4-6 7-5.
  • La finale : 6-1 6-1 face à Mary Pierce, la finale de Roland-Garros 2005 accouche d’un score sans appel pour Justine Hénin qui glane son deuxième Roland-Garros.

Venus Williams – Wimbledon 2005, finale

  • Le tournoi : Wimbledon 2005
  • La gagnante : Venus Williams, tête de série N.14, qui a déjà remporté Wimbledon en 2000 et 2001
  • Le contexte : L’aînée des Williams ne perd aucun set jusqu’à la finale, s’offrant notamment Maria Sharapova, tête de série N.2, en demi-finales. Pour aller chercher son 3e titre à Londres, elle devra se défaire de sa compatriote en finale.
  • Le moment clé : À 6-5 dans la seconde manche contre elle, Venus Williams sauve une balle de match et débreake son adversaire. Elle remporte finalement Wimbledon 2005 en trois manches, 4-6 7-6 9-7.

Venus Williams - Wimbledon 2005

Serena Williams – Wimbledon 2009, demi-finale

  • Le tournoi : Wimbledon 2009
  • La gagnante : Serena Williams, tête de série N.2, qui a déjà 10 Majeurs dans la poche
  • Le contexte : L’Américaine déroule son tennis avant d’affronter Elena Dementieva, tête de série N.4, qui, elle aussi, se promène depuis le début du tournoi, en demi-finale
  • Le moment clé : Dans la troisième manche, à 5-4 pour elle, la Russe sert pour aller en finale mais se tend. Serena Williams en profite pour sauver une balle de match et renverser la rencontre, 6-7 7-5 8-6
  • La finale : Deux jours plus tard, en finale, la cadette des Williams domine sa soeur en deux manches 7-6 6-2 et remporte son 11e Grand Chelem

Li Na – Open d’Australie 2014, troisième tour

  • Le tournoi : Open d’Australie 2014
  • La gagnante : Li Na, tête de série N.4, qui a échoué l’an passé à Melbourne en finale face à Victoria Azarenka
  • Le contexte : Après avoir infligé au moins un 6-0 à chacune de ses adversaires aux deux premiers tours, Li Na se retrouve face à Lucie Safarova, tête de série N.26, au troisième tour.
  • Le moment clé : Menée 1-6 3-5 dans la deuxième manche, la Chinoise sauve une balle de match à 5-6 contre elle et renverse son adversaire tchèque, 1-6 7-6 6-3
  • La finale : Opposée à Dominika Cibulkova, tête de série N.20, en finale, Li Na remporte la première manche au tie-break puis déroule dans la seconde pour s’imposer 7-6 6-0. Deuxième Majeur en poche pour Na après Roland-Garros en 2011

Angélique Kerber – Open d’Australie 2016, premier tour

  • Le tournoi : Open d’Australie 2016
  • La gagnante : Angélique Kerber, tête de série N.7, toujours à la recherche de sa première finale en Grand Chelem
  • Le contexte : Au premier tour, l’Allemande est opposée à Misaki Doi, joueuse japonaise qui ne devrait pas l’inquiéter plus que cela.
  • Le moment clé : La 6e joueuse mondiale passe pourtant toute proche de l’élimination en sauvant une balle de match dans la seconde manche. Elle finit par s’en sortir 6-7 7-6 6-4 pour son entrée en lice.
  • La finale : Face à Serena Williams, qui reste sur 8 finales de suite remportées en Grand Chelem, l’Allemande réalise un excellent match et vient à bout de l’Américaine en 2h08, 6-4 3-6 6-4. C’est la consécration pour Angélique Kerber qui empoche son premier Majeur et sera bientôt numéro 1 mondiale.

Angelique Kerber - Open d'Australie 2016

Caroline Wozniacki – Open d’Australie 2018, deuxième tour

  • Le tournoi : Open d’Australie 2018
  • La gagnante : Caroline Wozniacki, 2e mondiale, qui fait partie des cinq joueuses qui n’ont pas remporté le moindre Grand Chelem alors qu’elles ont été numéro une mondiale
  • Le contexte : Après un premier tour facile, la Danoise est opposée à la jeune Croate de 19 ans, Jana Fett
  • Le moment clé : Menée 1-5 dans l’ultime set, Wozniacki s’en sort in extremis, après avoir sauvé deux balles de match sur le service de son adversaire. Elle obtient finalement la victoire en trois sets, 3-6 6-2 7-5
  • La finale : Au terme d’une sublime finale face à la tête de série N.1, Simona Halep, Carolina Wozniacki s’adjuge son premier tournoi du Grand Chelem, grâce à un succès en trois manches, 7-6 3-6 6-4

Naomi Osaka – Open d’Australie 2021, quart de finale

  • Le tournoi : Open d’Australie 2021
  • La gagnante : Naomi Osaka, tête de série N.3, qui se place parmi les favorites de cette édition
  • Le contexte : Après trois premiers tours sans encombre, la Japonaise affronte une première adversaire de premier plan, l’Espagnole Garbiñe Muguruza, tête de série N.14 et finaliste l’année précédente.
  • Le moment clé : À 5-3 dans la dernière manche, Naomi Osaka sauve deux balles de matchs sur son service puis débreake son adversaire sur le jeu suivant. Le match a tourné et la troisième joueuse mondiale s’impose 4-6 6-4 7-5
  • La finale : Une partition parfaitement gérée et Naomi Osaka remporte son 4e titre du Grand Chelem, face à Jennifer Brady, tête de série N.22, 6-4 6-3. Elle réalise pour la deuxième fois le doublé US Open – Open d’Australie après 2018-2019

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *