Malgré son abandon, Barty y croit pour Wimbledon

Contrainte à l’abandon jeudi au deuxième tour de Roland-Garros, Ashleigh Barty n’a pas cherché à s’apitoyer sur son sort. La numéro 1 mondiale veut maintenant tout mettre en oeuvre pour être présente à Wimbledon, son grand objectif de la saison.

Ashleigh Barty at Roland-Garros in 2021

Il n’y a pas beaucoup plus frustrant pour une joueuse ou un joueur de tennis que de se présenter sur un tournoi du Grand Chelem sans pouvoir y défendre ses chances en étant en pleine possession de ses moyens physiques. Encore plus quand la blessure se déclare dans le week-end juste avant le début du tournoi en question.

C’est ce qui est arrivé à Ashleigh Barty lors de ce Roland-Garros 2021. Victorieuse de l’édition 2019, la dernière à laquelle avait participé, la numéro un mondiale était arrivée à Paris dans la peau de la favorite logique pour le titre. Mais ça, c’était avant qu’une douleur à la hanche gauche ne la handicape pour le tournoi. A tel point qu’elle a été contrainte d’abandonner pendant son match du deuxième tour contre Magda Linette jeudi. Elle était alors mené 6-1, 2-2.

« Une blessure tout nouvelle, quelque chose que je n’avais jamais ressenti auparavant, a expliqué Ashleigh Barty en conférence de presse, sans dévoiler un détail quelle était sa nature. Même en discutant avec ma physio, ce n’est pas quelque chose qu’elle voit souvent. Donc on a consulté des personnes à travers le monde pour qu’elles nous donnent des éléments sur les meilleurs moyens de se soigner, et je suis confiante, nous avons un plan. C’est juste que nous n’avions pas assez de temps ici. C’est décevant, mais il n’y a pas de panique. La situation est sous contrôle. Nous avons juste besoin de temps pour récupérer et revenir sur le terrain aussi vite que possible. »

Barty : « J’ai lâché quelques larmes cette semaine »

Barty a même confié qu’elle avait été proche de ne pas s’aligner du tout sur le tournoi et de renoncer avant son entrée en lice. Elle avait fini par jouer son premier tour contre Bernarda Pera et s’en était sortie de justesse (6-4, 3-6, 6-2), en serrant les dents. Mais les deux jours de repos entre son premier match et le second n’ont pas suffi pour lui permettre de récupérer à 100%.

« Nous avons fait tout ce que nous pouvions, absolument tout, pour me donner une chance. C’était un petit miracle d’avoir pu aller sur le court pour ce premier tour. Ça n’allait pas mieux aujourd’hui, ça s’est même empiré. C’est vraiment décevant. (…) J’ai lâché quelques larmes cette semaine. Tout va bien. Tout arrive pour une raison. Il y aura du bon dans tout ça, à un moment donné. Une fois que je le trouverai, ça me réconfortera un peu. »

Ashleigh Barty at Roland-Garros in 2021
Ashleigh Barty at Roland-Garros in 2021 © AI / REUTERS / PANORAMIC

Ce qui la réconforterait vraiment, c’est de pouvoir se remettre d’ici au début de la saison sur gazon. Parce qu’elle avait clairement fait, au moment de quitter l’Australie en mars pour entamer un tour du monde au gré des dates du circuit, de Wimbledon sa priorité de l’année. N’ayant jamais dépassé les huitièmes de finale à Londres, Barty n’a qu’un souhait : pouvoir s’aligner au All-England Club.

« Je l’espère, vraiment. On fait tout ce qu’il faut maintenant, on continuera à le faire. Pour se donner les meilleurs chances. »

D’y être, et d’y être elle-même. Deux conditions pour effacer un peu l’énorme frustration qu’elle emmènera dans ses bagages au départ de Paris.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *