« Fighting Garcia » a renversé Mertens

Remarquable Caroline Garcia, qui a complètement changé le cours de son match vendredi contre Elise Mertens (1-6, 6-4, 7-5), au troisième tour de Roland-Garros. C’est la première Française, et espérons pas la seule, en huitièmes.

Caroline Garcia, Roland-Garros 2020

Caroline Garcia reste dans le ton, et ça n’est pas pour nous déplaire ! Après deux premiers tours déjà homériques, l’ancienne No 4 mondiale est allée encore plus loin dans le concept du combat, vendredi contre Elise Mertens, en renversant une situation très compromise au 3e tour de Roland-Garros (1-6, 6-4, 7-5).

Bien présomptueux celui qui y croyait toujours mordicus à la perte du premier set, après les quinze fautes directes de la Française – contre trois pour la Belge -, catastrophique notamment au service (41% et 33% de points gagnés derrière ses première et deuxième balles, contre 71% et 78% pour Mertens). Elle arrosait de toutes parts.

La sixième était la bonne pour Garcia

Quand Mertens a débreaké dans la deuxième manche pour revenir à 4-4, la tendance n’était plus au beau fixe non plus. Mais Garcia a continué à attaquer, encore et toujours. Juste avec ce qu’il fallait de plus en sûreté et en confiance, chamboulant les courbes du match face à une Mertens déboussolée. Nouveau break dans la foulée, et mécaniquement toutes les statistiques étaient inversées, avec 15 points gagnants sur ce deuxième set et une mise en jeu ressuscitée. Bénéficiant de la pluie et donc de l’appui de tous les spectateurs de Roland-Garros, la No 2 tricolore (45eme mondiale) s’est adjugée avec brio une fille du top 20 (20eme pile), surmontant un ultime moment d’hypertension en toute fin de match.

Garcia Roland Garros 2020

A 5-4 sur son service, Garcia a ainsi raté trois balles de match. Parvenant à foncer à nouveau tête baissée, elle a débreaké dans la foulée. A 6-5, 30-30, elle s’est loupée sur un smash facile au filet, puis a encore manqué deux balles de match avant de forcer enfin la décision sur sa sixième occasion. Quel combat !

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *