Abonnez-vous à la newsletter

Djokovic, vainqueur de la première night session de Roland-Garros sans restriction de public : “C’était beau d’avoir un stade plein”

Ce lundi, face à Yoshihito Nishioka pour son entrée en lice à Roland-Garros, Djokovic a remporté la première night session de l’histoire du tournoi disputée sans limitation de public.

Night session, Novak Djokovic, Yoshihito Nishioka, Roland-Garros 2022 Le Central de Roland-Garros en 2022, lors du match entre Novak Djokovic et Yoshihito Nishioka, pour la première nght session de l’histoire du tournoi sans limitation du public (AI / Reuters / Panoramic)

Une goutte d’eau dans l’océan de victoires de Novak Djokovic. Mais une goutte d’eau qui va laisser une petite trace dans les pages des livres d’histoire du tennis. Vainqueur – 6-3, 6-1, 6–0 – de Yoshihito Nishioka ce lundi pour son entrée en lice à Roland-Garros, le numéro 1 mondial a remporté la première “night session” de l’histoire du tournoi disputée sans limitation du nombre de spectateurs.

“Les night sessions sont encore récentes ici à Roland-Garros”, a déclaré le Serbe après sa démonstration. “C’est la première fois qu’elles se font avec une capacité de 100% (du public). C’était fun, beau, d’avoir un stade plein. La nuit, dans les (tournois du) Grand Chelem, l’ambiance est plus énergique, plus électrique. La foule s’en mêle. C’était une très bonne expérience.”

La nuit, en Grand Chelem, l’ambiance est plus électrique, la foule s’en mêle.

Novak Djokovic

Et le Belgradois a pris plaisir, pour se dynamiser en fin de match, à trouver un “adversaire” parmi la foule : un fan lâchant plusieurs cris d’encouragements en faveur de Nishioka, sans doute pour espérer voir le match durer un peu plus longtemps.

“Il (Novak Djokovic) mène deux sets à zéro et trois jeux à zéro, et il lui lance des regards noirs (au spectateur en question)”, a souri Marion Bartoli sur Amazon Prime. “Comme pour lui dire : OK, on va voir si tu continues à l’encourager après ce point (gagné par Djokovic). Quelle détermination.”

Inaugurées l’an passé, les rencontres en nocturne sous les éclairages du court Philippe-Chatrier s’étaient jouées dans une ambiance aussi triste qu’une journée de novembre dans la zone industrielle de Dunkerque. Sans aucun spectateur. La faute à un couvre-feu les obligeant à quitter l’enceinte dès 21h en raison de la pandémie.

Le 31 mai 2021, Serena Williams, gagnante 7-6, 6-2 face à Irina-Camelia Begu, avait remporté la première “night session” de l”histoire de Roland-Garros. A huis clos. Néanmoins, neuf jours plus tard, les autorités du pays avait repoussé le couvre-feu national à 23h, de quoi permettre des duels de nuit réchauffés par la présence de fans. 5000, maximum, répartis sur les 15 225 places du Central.

Mardi, place à Tsitsipas et Musetti pour la night session

Seule exception, la demi-finale dantesque entre Novak Djokovic et Rafael Nadal. Le 11 juin, aux alentours de 22h45, alors que les deux hommes s’écharpaient depuis près de 3h30, le speaker avait annoncé une dérogation obtenue par le tournoi, pour que les amoureux du tennis puissent profiter du spectacle jusqu’au bout. D’abord hué à sa prise du micro, le messager avait fini sous les acclamations.

Mardi, alors que Novak Djokovic attendra de savoir s’il affrontera Alex Molcan – le nouveau protégé de Marian Vajda, son ancien coach – ou Federico Coria au prochain tour, ce sera au tour de Stefanos Tsitsipas et Lorenzo Musetti de connaître les honneurs d’une empoignade sous les étoiles à Paris.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.