Il a fait exploser Wawrinka : L’exploit majuscule de Gaston !

Hugo Gaston a signé l’exploit de la journée à Roland-Garros. Le 239e mondial s’est payé vendredi le 17e mondial Stan Wawrinka, vainqueur ici-même en 2015, pour rallier les huitièmes d’un Grand Chelem pour la première fois de sa jeune carrière.

Gaston Roland Garros 2020

Sous la pluie parisienne, les rescapés français rayonnent. Après Caroline Garcia, Hugo Gaston s’est à son tour qualifié pour les huitièmes de finale de Roland-Garros après s’être payé le vainqueur de l’édition 2015, Stan Wawrinka. Un succès en cinq manches (2-6, 6-3, 6-3, 4-6, 6-0) face au Suisse en 3h10, sur un court Suzanne-Lenglen qui a vibré. Pour son premier Roland-Garros, le Haut-Garonnais, en larmes à l’issue de la partie, poursuit son rêve. Il devrait avoir dimanche les honneurs du court Philippe-Chatrier contre le numéro 3 mondial Dominic Thiem, facile vainqueur de Casper Ruud.

Voir Gaston s’imposer contre Wawrinka paraissait presque insensé tant l’écart entre le 239e mondial et le triple vainqueur de Grand Chelem semblait grand. Surtout après le premier set facilement remporté par le Suisse en 28 minutes.

La pluie a commencé à tomber, Gaston a commencé à se régler et Wawrinka a lui dégoupillé. A coups d’amortis, de coups droits bombés et de revers parfois slicés, parfois frappés, le Français (20 ans) a fait vivre un enfer à « Stanimal », décontenancé.

Gaston Wawrinka Roland 2020

Wawrinka déboussolé

Même après l’interruption de près de deux heures en raison de la pluie, le Toulousain (1,73 m) n’a pas faibli et a pris la mise en jeu adverse toujours avec les mêmes armes : une couverture de terrain irréprochable et une large palette de coups pour faire déjouer Wawrinka. Ça a continué. A deux sets à un, l’exploit se dessinait.

Wawrinka, amorphe, n’a pas tout de suite lâché. Le quatrième set lui a souri grâce à de puissantes frappes, notamment long de ligne, que n’a pu renvoyer Gaston. Le retour de ce dernier à 4-4 n’a pas annihilé la volonté du Suisse. Deux sets partout.

Mais les efforts déployés pour revenir à hauteur du Français ont sans doute fini par épuiser Wawrinka. En face, Gaston ne déviait pas de son plan de jeu. 1-0, 2-0 et bientôt 6-0 pour le protégé de Marc Barbier, qui a pu laisser exploser sa joie dès sa première balle de match. 239e au début de la quinzaine, l’invité français sera dans les 160 meilleurs joueurs du monde à l’issue du tournoi. Un tournoi qui se poursuit pour lui dimanche contre Thiem et dont il devrait repartir des souvenirs pleins la tête.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *