Impressionnant contre Nishikori, Zverev affrontera Davidovich Fokina en quart de finale

Qualifié pour les quarts de finale de Roland-Garros, Zverev a écrabouillé Nishikori (6-4, 6-1, 6-1) ce dimanche. Mardi, il affrontera Davidovich Fokina, tombeur lui de Federico Delbonis (6-4, 6-4, 4-6, 6-4).

Alexander Zverev at Roland-Garros 2021

L’étiquette de joueur irrégulier en Grand Chelem lui avait été cousue, Alexander Zverev est en train de l’arracher. Ce dimanche, le finaliste de l’US Open 2020 s’est qualifié pour son quatrième quart de finale sur les cinq derniers Majeurs. Impressionnant aussi bien défensivement qu’offensivement, l’Allemand a totalement écœuré Kei Nishikori en huitièmes de finale de Roland-Garros ce dimanche soir. 6-4, 6-4, 6-1 en 1h54.

Envoyant des caramels bien salés en revers, comme souvent, mais aussi en coup droit, le 6e joueur mondial a tout de suite fait chauffer les mollets adverses. Nettement au-dessus à l’échange dès l’entame du duel, il a pris l’avantage d’emblée pour mener 3-0. Bien que voyant le Japonais revenir sur sa seule occasion de break de la manche, Zverev a resserré son étreinte pour breaker une deuxième fois, à 5-4, et enlever le premier round.

La suite a été un long cavalier seul. Dominateur dans tous les domaines, y compris au filet et dans le « petit jeu », le Teuton a relayé son rival du soir au rang de simple faire-valoir. Devant un Nishikori loin de sa splendeur d’antan, celui ante-opération du coude, Zverev n’a fait aucun sentiment. 6-1, 6-1 dans les deuxième et troisième sets. Dépité, son adversaire en a même envoyé valdinguer sa raquette en fin d’ultime acte. Un Geste rare de sa part.

« J’ai fait un match incroyable », a déclaré Alexander Zverev lors de la traditionnelle interview sur le court. « Mes meilleures performances ont été contre Roger, Rafa et Novak, mais celle-ci fait partie du haut de ma liste. J’ai été très agressif pour empêcher Kei de dicter son rythme. Quand je joue mon meilleur tennis, je suis difficile à battre. »

Vaincu par Jannik Sinner en huitièmes de finale l’an passé – la seule fois où il n’a pas rallié les quarts en Grand Chelem depuis début 2020 -, le natif d’Hambourg affrontera Alejandro Davidovich Fokina mardi.

Davidovich Fokina a confirmé

Tombeur de Casper Ruud (N°15) après un match dingue vendredi – conclu en 4h35, 7-5 au cinquième set -, Davidovich Fokina n’a pas flanché ce dimanche. Vainqueur de Federico Delbonis 6-4, 6-4, 4-6, 6-4, l’Espagnol s’est qualifié pour son premier quart de finale en Grand Chelem.

Bien que breaké dès son deuxième jeu de service, le natif de Malaga a très vite posé sa patte sur ce match. Mené 3-1, il a remporté cinq des quatre six jeux suivants pour empocher la première manche en 40 minutes. Continuant sur sa lancée, il a rapidement pris le large dans le deuxième acte. Au point de mener 5-2, double break, avant de l’empocher 6-4 en cédant un de ses deux services d’avance.

Au-dessus du fond de court, à son aise pour mener les échanges et lâcher quelques coups imprévisibles dont il a le secret, « ADF » a poursuivi sa marche en avant dans le troisième round. En prenant l’engagement adverse pour mener 4-3, la victoire ne semblait plus pouvoir lui échapper. Et pourtant… L’actuel 46e mondial a ensuite perdu huit points consécutifs, avant de lâché une nouvelle fois son service à 5-4.

Malgré ce gros passage à vide, le droitier de 22 ans a su réagir. Prenant l’avantage à 4-3 pour mener 5-3, il s’est toutefois fait un nouvelle frayeur au moment de conclure. A 5-4 sur sa mise en jeu, il s’est retrouvé à 0-40 dans la foulée d’un service à la cuillère sur lequel son rival du soir a tranquillement claqué un revers gagnant.

Parvenant à maîtriser ses nerfs, Alejandro Davidovich Fokina a alors réussi plusieurs coups gagnants pour enquiller cinq points consécutif et arracher la qualification.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *