Abonnez-vous à la newsletter

Des surprises et un chef-d’oeuvre Thiem-Gaston : la récap de dimanche

Quel dimanche à Roland Garros ! Une journée pleine de rebondissements qui s’est achevée sur un chef d’oeuvre : le combat entre Dominic Thiem et Hugo Gaston.

poignee de mains entre Dominic Thiem (Aut) et Hugo Gaston (Fra) poignee de mains entre Dominic Thiem (Aut) et Hugo Gaston (Fra)

L’homme du jour : Hugo Gaston prend date

Bénéficiaire d’une wild-card, le 239e joueur mondial n’avait pas remporté le moindre match sur le circuit principal avant ce Roland-Garros. Ce dimanche, il n’est pas passé loin de s’offrir le scalp du vainqueur du dernier US Open, le numéro 3 mondial Dominic Thiem. Hugo Gaston est incontestablement l’homme du jour.

Sur la lancée de son exploit face à Stan Wawrinka, le Toulousain d’1 mètre 73 a dérouté Dominic Thiem par son jeu tout en variation. Impressionnant physiquement et mentalement, Gaston est parvenu à pousser l’Autrichien au cinquième set après avoir été pourtant mené deux manches à rien. S’il n’a pas gagné, Gaston a marqué les esprits pour longtemps.

A lire aussi : 239e mondial et en deuxième semaine, cas rarissime

La femme du jour : Iga Świątek terrasse Simona Halep

Il n’y a plus que trois joueuses du Top 30 dans le tableau féminin, après une énième surprise : l’élimination de Simona Halep. La Roumaine a été battue par Iga Świątek, qui a joué le match de sa vie. La Polonaise, 54e joueuse mondiale, n’a pas concédé la moindre balle de break, et s’est emparée du service de la tête de série numéro 1 à quatre reprise. Résultat : une victoire 6-1, 6-2 dont l’ampleur laisse songeur.

Deux statistiques illustrent bien la prestation immense de Świątek. Le nombre de coups gagnants : 30-12 en faveur de la Polonaise. Et le pourcentage de points gagnés derrière sa première balle de Simona Halep : 53 %, alors qu’elle a passé 51 premières sur 67 points.

La surprise du jour: Jannik Sinner continue d’épater

Certains diront que c’est une demie-surprise, tant Jannik Sinner abordait les huitièmes de finale sur une lancée impressionnante. Fort de deux victoires d’envergure, sur Stefanos Tsitsipas à Rome, puis sur David Goffin, dans des largeurs surprenantes, au premier tour à Roland-Garros. Sans avoir perdu la moindre manche.

Mais le voir aussi renverser Alexander Zverev, tout récent finaliste de l’US Open, en ayant autant le contrôle de la partie (6-3, 6-3, 4-6, 6-3), est tout de même une sacré prouesse.

Sinner Roland Garros 2020

Le match du jour : Gaston – Thiem, un chef d’oeuvre

“Merci Hugo, merci Hugo, merci !”, scandent les mille spectateurs du court Philippe Chatrier. Pendant quelques instants, tout le monde a oublié que ce Roland-Garros se disputait devant 1000 personnes. Une telle ovation après une défaite, c’est dire l’immensité du combat qu’ont livré Dominic Thiem et Hugo Gaston.
Mené 6-4, 6-4, le Français n’a pas lâché. Plus performant au retour, il a donné le tournis à Dominic Thiem par la variété de son jeu, remportant les deux manches suivantes 7-5, 6-3 pour pousser l’Autrichien dans un dernier set de tous les dangers. Dont le numéro 3 mondial est sorti vainqueur à l’expérience.

L’info du jour : les symptômes louches de Zverev

Alors qu’aucun indice ne l’avait laissé présager au cours de la rencontre, Alexander Zverev a semé le trouble sur son état de santé après sa défaite contre Sinner.

“Je suis complètement malade. J’avais du mal à respirer, j’ai de la fièvre. Je n’aurais jamais dû jouer ce match”, a t-il déclaré en conférence de presse.

Une sortie qui laisse planer le doute sur un éventuel test positif à la Covid-19. “Est-ce que j’ai été testé ? Je ne répondrai pas à votre question, surtout après ce que vous avez écrit sur moi ces derniers mois“, a balayé Zverev, en référence aux débats qui avaient suivi son contrôle positif à l’Adria Tour.

L’image du jour : Korda, plus grand fan de Nadal

Sebastian Korda, 20 ans, affrontait son idole d’enfance Rafael Nadal ce dimanche sur le court Philippe-Chatrier. Vainqueur de seulement quatre petits jeux (6-1, 6-1, 6-2), le jeune Américain ne gardera pas un grand souvenir de sa performance. Mais il est reparti avec un objet qui l’aidera à garder ce jour en mémoire : le polo du Majorquin. L’Espagnol le lui a dédicacé après le match, avec l’inscription “À mon ami Sebastian, je te souhaite le meilleur pour ta carrière”.

Le point du jour : bataille de toucher

Saoûlé d’amortis par Hugo Gaston, Dominic Thiem a lui aussi montré qu’il avait du toucher, dans un autre registre…

La déclaration du jour : “S’il continue comme ça, il deviendra un grand, grand joueur”

Après le chef-d’œuvre Thiem-Gaston, le numéro 3 mondial s’est montré dithyrambique au sujet de son jeune adversaire :

« Cela fait très longtemps que je n’ai pas vu un joueur avec un tel touché, a déclaré l’Autrichien. Ses amorties viennent d’une autre planète. S’il continue comme ça, il deviendra un grand, grand joueur et procurera beaucoup de joie dans ce stade à l’avenir »

Les matchs à suivre ce lundi : suite et fin des huitièmes

Court Philippe-Chatrier
Petra Kvitova (n° 7) – Zhang Shuai
Grigor Dimitrov (n° 18) – Stefanos Tsitsipas (n°5)
Novak Djokovic (n° 1) – Karen Khachanov (n° 15)
Fiona Ferro – Sofia Kenin (n° 4)

Court Suzanne-Lenglen
Marton Fucsovics  – Andrey Rublev (n° 13)
Ons Jabeur (n° 30) – Danielle Collins
Pablo Carreño Busta (n° 17) – Daniel Altmaier

Court Simonne-Mathieu
Laura Siegemund  – Paula Badosa

 

 

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.