L’esprit de Gaston plane encore sur Roland : Le récap du jour 7

Le surprenant Daniel Altmaier, 186e mondial, a imité Hugo Gaston en éliminant la tête de série numéro 7, Matteo Berrettini, en trois sets. Autrement, les autres favoris ont globalement passé une bonne journée, et Fiona Ferro jouera son premier huitième en Grand Chelem.

Peter Altmaier, Roland-Garros 2020

La surprise du jour : Altmaier met Berrettini au tapis

Il s’est fait surprendre comme Stan Wawrinka hier par Hugo Gaston. Matteo Berrettini ne verra pas la deuxième semaine de Roland-Garros. Sur le court Philippe-Chatrier, l’Italien, tête de série numéro 7, n’a absolument rien pu faire face au jeune Daniel Altmaier, 186e mondial et issu des qualifications, vainqueur en trois sets (6-2, 7-6, 6-4). Il a notamment profité des 42 fautes directes de Berrettini. Longtemps blessé, l’Allemand de 22 ans arrive de nulle part, puisqu’il a intégré le top 200 en août dernier seulement. Altmaier n’a toujours pas perdu un set depuis le début du tournoi alors qu’il a fait face à Feliciano Lopez au premier tour, puis Jan-Lennard Struff au deuxième. En huitième de finale, l’Allemand sera opposé à la tête de série n°17, demi-finaliste du dernier US Open, Pablo Carreño Busta.

A noter également, chez les femmes, la performance de Paula Badosa, 87e mondiale, qui a battu en deux sets secs l’ancienne vainqueure de Roland-Garros en 2017, Jelena Ostapenko (6-4, 6-3), qui avait pourtant éliminé la tête de série numéro 2, Karolina Pliskova, au tour précédent. En huitièmes de finale, l’Espagnole sera opposée à l’Allemande Laura Siegemund.

L’homme du jour : Andrey Rublev quasi parfait

Le moins que l’on puisse dire c’est que le Russe Andrey Rublev, tête de série numéro 13, a connu un début de Roland-Garros plutôt compliqué – un combat en cinq sets au premier tour contre Sam Querrey après avoir été mené deux sets à rien, puis une victoire en quatre manches face à Alejandro Davidovich Fokina. Mais pour son troisième tour sur l’ocre parisienne, Andrey Rublev s’est montré impérial et n’a même pas laissé de miettes à Kevin Anderson pour s’imposer en trois sets (6-3, 6-2, 6-3) en à peine 1h34 de jeu. Le Sud-Africain n’a pas eu une seule occasion de breaker sur tout le match et a terminé avec deux fois plus de fautes directes que le Russe. Grâce à ce succès, Andrey Rublev va disputer son premier huitième de finale Porte d’Auteuil, contre le surprenant Marton Fucsovics, tombeur de Daniil Medvedev au premier tour et Thiago Monteiro au troisième.

Andrey Rublev - Roland Garros 2020

La femme du jour : Jabeur dans l’histoire

Ons Jabeur a passé une journée dont elle se souviendra sûrement. Non seulement la Tunisienne, tête de série numéro 30, s’est offert la tête de série numéro 8, Aryna Sabalenka (7-6, 2-6, 6-3), mais elle est également entrée dans l’histoire. A 26 ans, Ons Jabeur devient la première joueuse du monde arabe à rallier la deuxième semaine de Roland-Garros. La 35e joueuse mondiale avait même déjà failli arriver à cette étape de la compétition en 2017, si elle n’avait pas été stoppée au troisième tour par la Suissesse Timea Bascinszky.

Le match du jour : Irrésistible Ferro

Fiona Ferro ne s’arrête plus. Une 18e victoire consécutive pour la Française qui se qualifie pour la première fois de sa carrière en huitièmes de finale de Roland-Garros. Face à la Roumaine Patricia Maria Tig, visiblement perturbée par le soutien du public tricolore, Fiona Ferro a livré un combat de 2h48 en infligeant une bulle (similaire à celle de Hugo Gaston hier) à son adversaire dans la dernière manche, pour s’imposer en trois sets (7-6, 4-6, 6-0).

Elle est donc la deuxième Française à se hisser en huitièmes après la qualification de Caroline Garcia. Pour poursuivre son rêve, Ferro, 49e mondiale, aura fort à faire face à l’Américaine Sofia Kenin, tête de série numéro 4, qui n’a pas traîné contre la Roumaine Bara (6-2, 6-0). Les deux femmes ne se sont encore jamais affrontées sur un court.

L’info du jour : Deux abandons en un après-midi

Alors qu’aucun joueur n’avait déclaré forfait durant un de ses matchs dans le tableau masculin de cette édition 2020 de Roland-Garros, Aljaz Bedene et Roberto Carballes Baena se sont retirés coup sur coup, à quelques minutes d’intervalle, de leur match respectif. Le Slovène était mené 6-1, 6-2, 3-1 par la tête de série numéro 6, Stefanos Tsitsipas, avant d’abandonner à cause d’une blessure à la cheville.

Pour l’Espagnol, le scénario était à peu près similaire puisqu’il perdait 6-1, 6-3 contre Grigor Dimitrov, tête de série numéro 18. Carballes Baena a sûrement payé ses efforts consentis lors de son match précédent contre Denis Shapovalov. Face au Canadien, il avait passé cinq heures sur le court pour finalement l’emporter en cinq sets, 8-6 au dernier, et se qualifier au troisième tour.

Fruit du hasard, en huitièmes de finale, Tsitsipas et Dimitrov se rencontreront pour espérer rallier les quarts de finale du Grand Chelem français. Ce sera d’ailleurs la première expérience pour le Bulgare à ce stade de la compétition Porte d’Auteuil.

L’image du jour : Djokovic s’occupe bien de la terre à Roland

Novak Djokovic est multitâches ! S’il a été relativement expéditif face à Daniel Galan, le numéro un mondial a tenu à participer à l’effort collectif pour remettre de la terre battue là où elle avait été mouillée par la pluie. Le Serbe s’est donc muni d’une raclette pour tasser la terre battue sous les rires et applaudissements du public. Du grand Novak encore une fois !

L’autre image du jour : Herbert défend le coach de Sock… contre un vigile

Scène surréaliste lors du match de double entre les paires Mahut-Herbert et Sock-Pospisil. En fin de premier set, un agent chargé de la sécurité est intervenu dans les tribunes pour faire sortir du court un homme assis. Interpelé par la scène qui se déroulait juste derrière lui, Pierre-Hugues Herbert s’est alors mêlé à la conversation en expliquant à l’agent de sécurité qu’il s’agissait de… l’entraîneur de Jack Sock !

« Vous savez que c’est l’entraîneur quand même du joueur qui est en face ? », a lancé le Français, avant que le match ne reprenne tranquillement son cours. Pas perturbée par cette séquence insolite, la paire tricolore s’est finalement imposée 2-6, 7-6, 6-4 et se qualifie donc pour le troisième tour.

Le point du jour : Galan aura fait le spectacle

Si aucun suspense n’a pointé le bout de son nez durant ce duel déséquilibré entre Novak Djokovic et Daniel Galan, issu des qualifications, le Colombien a offert quelques bijoux. Comme sur cette attaque, après avoir été lobé, qui laisse le numéro un mondial sur place. Spectacle !

La déclaration du jour : Djokovic veut se débarrasser des juges de ligne

Les matchs à suivre ce dimanche :

Le programme complet

Halep (1) – Swiatek

Korda – Nadal (2)

Svitolina (3) – Garcia

Gaston – Thiem (3)

Trevisan – Bertens (5)

A. Zverev (6) – Sinner

Sonego – Schwartzman (12)

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *